Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Ma maison sous la taule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yevahn Solossim


avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Vous me trouverez si vous en avez besoin
Occupation : Prostituée
Opinion politique : J'aimerais monter à Wan... après être pour ou contre...
Arme(s) : des aiguilles empoisonnées
Fiche : Et c'est comme ça
Messages : 104

MessageSujet: Ma maison sous la taule   Mar 4 Juin - 12:29

Le cimetière des trains, presque vide de jours, tant mieux. Les voisins ne dérangent pas. Ou du moins pas aux heures où je suis susceptible d'être chez moi... puisque je travaille aussi quand il commence à y avoir de l'animation. Il dit que les robots aussi sont fragiles...Mais ils n'ont pas d'émotion, pas de douleur, pas de problème de conscience... Ils sont bien plus résistants physiquement... Leur seule faiblesse est d'avoir été créé et de dépendre en quelque sorte des humains... Mais lorsque nous, nous serons tous morts, eux seront encore là. La faiblesse est minime... Ils trouveront bien un moyen de survivre... Ou pas... j'en sais rien... Peu importe. On arrive chez moi... enfin.

-C'est pas grand chose... mais on s'y sent pas trop mal je promets.

C'est pas grand chose... en fait je crois que ça a été un bout de wagon il y a longtemps. Mais bon quand c'est chez soi on aime toujours un peu. Et puis... au final il y a de la place pour deux. On y vivait bien avec Flight... Un matelas par terre dans un coin, loin des fenêtres, avec assez de place. Au dessus j'ai mis un grand morceau de tissus, ça fait comme dans les histoires... les lits avec un dais au dessus. C'est joli, moi j'aime bien en tous cas. J'ai aussi un petit brûleur, il fonctionne au gaz, c'est pas simple toujours d'en avoir mais on se débrouille. Dans un petit placard j'ai des conserves, et deux trois trucs pas trop périssables. Une table, deux chaises, une commode pour les affaires. Et techniquement il y a de quoi se laver, mais pour ça il faut trouver de l'eau un peu propre et c'est pas une mince affaire... alors quand je peux de temps en temps je vais au hangar, ils ont de l'eau propre là bas. Mais si je peux j'évite, ,j'aime pas les regards qu'on me lance là bas...
Sur le sol j'ai mis un vieux tapis, ça fait moins froid. Et pareil sur les murs, j'ai essayé de décorer comme je pouvais... de faire ça moins glauque que ça n'est et puis ça protège du froid.


-Tadaaa Mon chez moi. J'ai prévenu, c'est pas le grand luxe et ya qu'une pièce.. mais c'est confortable. Et avec un peu d'imagination c'est même agréable de vivre là. Enfin j'y réussis depuis quelques années. Ca te va ?

Et puis même si ça ne lui va pas je sais pas bien ce que je pourrais faire. J'ai que ça à offrir donc... il s'en contentera. J'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Sen

Mécanique détraquée

avatar


Origine : Wan
Localisation : Din - Tai
Occupation : Espion de Tai et jouet du Seigneur El
Arme(s) : Je suis une arme ^__^
Fiche : Utilité d'une machine
Messages : 299

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Jeu 6 Juin - 7:44

Yevahn annonce qu'ils arrivent enfin chez elle. Elle précise que ce n'est pas grand chose mais qu'on ne s'y sent pas très mal. Elle promet. Rapide recherche sur le réseau. "Promet" du verbe "promettre". Il y a plusieurs définitions. Elles se rapprochent toutefois. Bastian comprend. Il acquiesce d'un signe de tête, affichant toujours son sourire mécanique. Bastian note qu'il s'agit de carcasses de trains. Les vestiges d'une ancienne gare. Sans doute. Ils s'approchent d'un wagon. Elle entre. Bastian suit. C'est son chez elle. Elle le déclare avec une sorte d'entrain. Bastian regarde autour de lui. Enregistre. Elle lui demande si ça lui va. Bastian la fixe en souriant.

- Ca me va.

Tout lui va. Il n'est pas difficile. Il n'a pas été programmé pour se plaindre. Bastian cherche dans ses données. Comment se comporter convenablement dans ce genre de circonstances? Il trouve des formules toutes faites. Analyse rapide, adaptation au contexte. Tout cela se fait très vite. Il sourit.

- Merci de m'accueillir dans ton humble demeure.


Il s'incline. C'est d'usage. A Wan en tout cas. Il ne bouge pas. Immobile. Il attend qu'on lui dise quoi faire. Il est obéissant. Même s'il a été un tueur sanguinaire et sans scrupule. Comment un robot, inconscient de ce qui est bien et de ce qui est mal aurait-il pu en avoir? Il sait juste qu'il ne doit pas tuer la personne pour qui il a été initialement créer. Il saura la reconnaitre quand il la rencontrera. Grâce à différents systèmes sophistiqués.

- C'est joli. Ajoute-t-il en faisant référence à l'habitation de Yevahn.

Il n'y a aucune arrière pensée derrière ces propos. Ils sont dit simplement. Sélectionné parmi d'autres termes. Il ne se moque pas. Il ne juge pas. Il ne pense peut-être pas véritablement que cette maison est jolie. Mais il ne pense pas plus qu'elle puisse être moche. Des mots. Comme ça. Pour combler le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevahn Solossim


avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Vous me trouverez si vous en avez besoin
Occupation : Prostituée
Opinion politique : J'aimerais monter à Wan... après être pour ou contre...
Arme(s) : des aiguilles empoisonnées
Fiche : Et c'est comme ça
Messages : 104

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Mer 19 Juin - 6:23

Je ris un peu quand il s'incline. A quoi ça sert ça ? A mieux se faire poignarder dans le dos ? Ca se fait pas ici, ya pas de raison de faire ça. Mais bon... c'est amusant au moins, ça a ce mérite. Je me détend. Je l'aime bien... vraiment. J'ai l'impression qu'il fait plus chaud chez moi... plus clair aussi...Mais ça fait chaud au coeur quand il dit que c'est joli chez moi. C'est pas vrai je sais, il a du être habitué à beaucoup mieux... mais c'est agréable de l'entendre


"Yev' toi et ton cœur d'artichaud... fait gaffe"


Hm... hm c'est sûr que je m'emballe assez vite mais bon... Comme je lui ai dit je vais chercher dans ma petite commode d'anciens vêtements de Flight qui pourraient lui aller... Des « vrais » vêtements, pas de ceux qu'il utilisait pour le boulot... non ceux là il les a tous emportés... Je trouve quelque chose de viable et décent.


-Tient hm... c'était à Flight mais ça devrait t'aller normalement, ça doit être ta taille à peu près. Et comme ça je vais rafistoler les tiens.


Oui comme beaucoup de gens à Din, je sais faire plein de choses de ses mains, sans mauvais jeu de mot... C'est à dire qu'ici...si un vêtement est déchiré on n'a aucun moyen d'en racheter, donc on recoud, on met de l'adhésif. Moi ça va pour faire un accroc sur mes vêtements, il faudrait qu'on arrive à m'approcher très près sans que je le vois. C'est difficile ça, sans me vanter. Enfin peu importe...

Je suis bien là moi maintenant... avec quelqu'un que j'aime bien dans ma maison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Sen

Mécanique détraquée

avatar


Origine : Wan
Localisation : Din - Tai
Occupation : Espion de Tai et jouet du Seigneur El
Arme(s) : Je suis une arme ^__^
Fiche : Utilité d'une machine
Messages : 299

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Jeu 20 Juin - 17:37

Elle rit quand il s'incline. Bastian enregistre l'information: il faut rire pour répondre à une inclination. Les traits de son visage ont changés. Ils semblent moins rudes. Plus détendus. Bastian l'observe se diriger vers une petite commode. Elle en sort des vêtements. Elle revient vers lui, s'arrête et lui tend les vêtements en ajoutant qu'ils devraient lui aller. Il les prend. Elle a précisé qu'elle rafistolerait les siens. Bastian acquiesce. Il regarde autour de lui, s'approche de la table, pose les nouveaux vêtements dessus. Ses mouvements sont lents, méthodiques. Il commence à déboutonner sa veste déchirée, puis le sous pull qu'il portait en dessous de celle-ci. Son torse nu est abîmé par endroit, son ventre laisse voir de fins traits qui permettent de deviner qu'il y a moyen de l'ouvrir comme on ouvrirait un four. L'un des câbles de son bras se coince dans le tissus de la manche de son sous pull lorsqu'il l'enlève. Bastian s'applique à l'enlever avec soin. Il ne faut pas abîmer d'avantage le vêtement. Il ne craint rien pour ses câbles qui dépassent. C'est solide.

Il parvient enfin à se sortir de cette situation délicate. Il met la nouvelle chemise qu'il a reçu sans trop de difficulté. Seul inconvénient: il la met à l'envers. Il ne s'en soucie guère. En fait, il ne s'en est même pas aperçu. Il plie consciencieusement son sous-pull. Ses mouvements sont lents, maladroits. Il n'est pas habitué à ce genre de pratique. Cela se devine. Il y a bien des robots capables d'accomplir ce geste en un tour de main. Il n'a pas été conçu pour ça. Il n'est pas un robot plieur.
Il ôte son pantalon, sa chemise cache le sexe qu'il n'a pas. Il existe des robots d'amour à Wan. Ils permettent d'assouvir les fantasmes sexuels des Wanais. Des pervers aussi. Mais aussi des âmes seules et en manquent d'affection. Certains robots sont programmés pour être des amants parfaits. Il y en a des romantiques, des genres "bad boy" ou "bad girl" et de toutes autres sortes. Bastian n'a pas été conçu pour ça. Il enfile le nouveau pantalon. A l'endroit celui-là. Il plie son pantalon abîmé. Il ne s'en sort pas beaucoup mieux qu'avec le sous-pull. Il pose le pantalon grossièrement plié sur le sous-pull et la veste d'avantage roulée en boule que pliée et les tends à son hôtesse.

- Merci Yevahn.


Il sourit. Continue de regarder autour de lui. Un bruit attire son attention. Des bruits de voix. De pas. D'animation. Il s'agit de ceux qui vivent dans les environs, très certainement. Cet endroit n'est pas très isolé. Bastian demande:

- Qui est Flight?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevahn Solossim


avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Vous me trouverez si vous en avez besoin
Occupation : Prostituée
Opinion politique : J'aimerais monter à Wan... après être pour ou contre...
Arme(s) : des aiguilles empoisonnées
Fiche : Et c'est comme ça
Messages : 104

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Ven 28 Juin - 15:29

Il est amusant, je m'empêche de rire. Il n'a visiblement pas l'habitude de s'habiller, ni de se déshabiller, ni d'effectuer une quelconque tâche d'intérieur on dirait. C'est amusant de voir un homme adulte avoir ces manière, ne pas savoir, comme un enfant. Ces tout jeunes enfants qui ont de la difficulté à coordonner leurs mouvements. Je prends ses vêtements quand il a fini de... ce qui doit être dans sa tête, les plier. Je le ferais moi même plus tard quand je les aurais recousus. Je ne sais pas pourquoi j'ai envie de prendre soin de lui. Sans doute ce côté enfant. Il a l'air perdu, il se pose des questions, alors j'ai envie de l'aider.
Je pose les vêtements qu'il m'a donné et déboutonne la chemise qu'il a mise à l'envers pour lui remettre à l'endroit. J'ai... un instant d'hésitation lorsqu'il me demande qui est Flight...Mais je reprend mes gestes.


-Flight vivait ici avant, avec moi. On se connaît depuis très longtemps, on a grandit ensemble, on s'est trouvé ce petit endroit et on l'a aménagé ensemble. On travaillait ensemble... Et un jour il est partit. On voulait aller vivre à Wan, c'était un rêve. On se disait que si l'un avait la possibilité il ne fallait pas la manquer... Il a du trouver cette possibilité. Depuis je ne l'ai plus revu.

Ca me rend triste à chaque fois de parler de lui. Ho pas le début de l'histoire, le début je l'adore. Comme... un frère et une sœur, quelque chose comme ça je suppose, à veiller l'un sur l'autre, à s'entraider. Trouver à manger, trouver de l'argent, trouver une maison, des vêtements, un travail... On faisait tout ensemble. Mais la fin me fait souvent pleurer quand j'y pense la journée seule... Je n'ai plus jamais eu de nouvelles, j'espère qu'il est heureux à Wan mais il peut très bien être mort en train de pourrir dans un coin sordide de Din... et il y en a des coins sordides à Din, il n'y a presque que ça même, Din entière est sordide. Mais ça je n'ai pas envie d'y penser. Alors pour me faire sourire je me dis qu'un jour quand il aura la possibilité il viendra me chercher et on vivra ensemble là haut à Wan. Ca serait bien. J'attends que ça moi.

-Voila... tu es tout beau comme ça. Avec les vêtements à l'endroit. Et tu passes un peu plus inaperçu, ça sera plus sécuritaire pour toi, un peu moins dangereux... d'ici pas longtemps je vais aller travailler alors eum... tu fais comme chez toi ? Je sais bien qu'il n'y a pas grand chose pour s'occuper mais avec un peu d'imagination on arrive à tout.

Oui... encore une soirée qui m'attend. J'ai pas envie de travailler ce soir, mais si j'y vais pas j'aurais pas d'argent, pas de quoi m'acheter à manger ou payer quoi que ce soit... Donc il faut travailler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Sen

Mécanique détraquée

avatar


Origine : Wan
Localisation : Din - Tai
Occupation : Espion de Tai et jouet du Seigneur El
Arme(s) : Je suis une arme ^__^
Fiche : Utilité d'une machine
Messages : 299

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Mer 3 Juil - 18:53

Yevahn s'approche. Bastian sait que ce n'est pas dans un but offensif. Il sait reconnaitre les signes d'une agression. Les regards, les traits de visage, la vitesse des mouvements. Elle s'approche calmement, elle sourit. Son geste est prévenant. Il laisse faire. Elle pose ses mains sur les boutons de sa chemise. Déboutonne. Bastian regarde faire. Elle lui enlève la chemise. Bastian ne comprend pas pourquoi. Il se contente de se positionner de sorte de lui faciliter la tâche.

Quand il demande qui est Flight, elle marque un temps d'arrêt. Léger. Presque rien. Puis elle reprend. Un peu plus lentement peut-être. Elle explique. C'est quelqu'un qu'elle connait depuis très longtemps et qui vivait ici avant. Mais il était partie et il ne vivait plus ici maintenant. Elle ne l'a plus revu. Elle pense qu'il est à Wan.

Elle retourne la chemise, passe un premier bras, puis l'autre, referme les boutons. Elle dit "voilà". Elle dit qu'il est tout beau comme ça. Elle dit aussi que c'est plus prudent pour lui, qu'il serait moins repérable. Bastian n'a pas conscience qu'il est une denrée rare à Din. Il voit qu'on l'attaque et il se débarrasse de ses assaillants. Il ne cherche pas plus loin. Il n'a pas besoin de penser à ça. Il n'a pas besoin de penser tout court. Il n'a pas été conçu pour ça. Même si ses données peuvent donner l'impression d'une capacité à penser. Il ne pense pas. Il calcule. Il déduit. Mais il ne pense pas.

- Je ne l'avais pas mise dans le bon sens. C'est la juste de déduction de la machine.

Elle explique qu'elle va devoir aller travailler. Elle lui dit de faire comme chez lui. Recherche rapide. Expression: "faire comme chez soi". Il cherche "chez soi". Domicile, lieu d'une personne. Faire comme s'il était chez lui. Il n'a pas de chez lui. Il n'a pas de données concernant un éventuel "chez lui". Wan? Ah non, il n'est plus de Wan, il est de Din maintenant. Din est son "chez lui"? Comment sait-on qu'on est "chez soi"? Bastian abandonne ses recherches: il n'arrive pas à les traiter pour savoir ce qu'il doit faire.

- C'est quoi "faire comme chez soi"? Dois-je agir d'une façon particulière?

Dans son hangar à Wan, Bastian rechargeait ses batteries. Il ne bougeait pas. Il ne faisait rien. On reformatait sa mémoire. C'est tout. Le hangar de Wan était en quelque sorte son "chez lui". Mais il n'a plus d'informations concernant cette période.
Bastian se rappelle que Yevahn avait parler de s'occuper.

- Dois-je m'occuper à quelque chose? À quoi dois-je m'occuper?

Elle avait parlé d'imagination. Il ajoute:

- Je n'ai pas d'imagination.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevahn Solossim


avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Vous me trouverez si vous en avez besoin
Occupation : Prostituée
Opinion politique : J'aimerais monter à Wan... après être pour ou contre...
Arme(s) : des aiguilles empoisonnées
Fiche : Et c'est comme ça
Messages : 104

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Sam 20 Juil - 20:29

C'était amusant la façon dont il avait juste constaté que sa chemise était à l'envers. Juste comme ça « ha oui c'était à l'envers », ni embêté, ni amusé. Juste il a constaté. De la même façon il constate qu'il a pas d'imagination.
Je soupire, ça va pas être simple. J'oublie à chaque fois... Enfin non j'aime pas me rappeler que c'est une machine, j'aime pas ça... Ca me fait peser que je suis seule et pas mal désespérée... Mais c'est pas important. Alors « faire comme chez soi » c'est quoi ? Je sais pas moi en général on se détend, on se sert à manger dans la limite du raisonnable eum... on peut... regarder dehors... dormir, se laver... Des choses qu'on fait chez soi quoi...


-Tu te rappelles pas ce que tu faisais chez toi, ça aide pas. T'aurais pas... je sais pas , un programme d'imagination ?


Ca sonne étrange dit comme ça, l'imagination c'est quelque chose qu'on ne contrôle pas par définition. Enfin ils font de tout à Wan donc peut-être ça pourquoi pas, on sait jamais. Ils ont tellement d'idées et de possibilités là haut pour faire des trucs invraisemblable qu'un programme d'imagination c'était envisageable. Enfin... peut-être.... il n'était après tout peut être pas du tout prévu pour ça à la base. Peut être juste pour... je sais pas, faire le ménage.. mais j'en doute. On dirait plutôt un robot de combat, un fait pour... pour tuer.
Et ça ça me gène un peu. J'aime pas trop l'idée. Mais c'est pas si grave, lui il se souvient de rien de son ancienne vie alors...


-Hm... si tu n'as pas d'idée tu peux... lire. J'ai un ou deux livres je crois. Pas en super état mais lisibles. Et eum... tu peux te reposer ou, visiter autour si tu veux. C'est toi qui voit.

Moi il faut que j'aille bosser, sinon j'aurais pas de quoi m'acheter à manger et ça va vite commencer à poser problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Sen

Mécanique détraquée

avatar


Origine : Wan
Localisation : Din - Tai
Occupation : Espion de Tai et jouet du Seigneur El
Arme(s) : Je suis une arme ^__^
Fiche : Utilité d'une machine
Messages : 299

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Lun 22 Juil - 18:49

Ca n'aide pas. Le fait qu'il ne se rappelle pas ce qu'il faisait "chez lui" n'aidait pas. Elle demande s'il n'a pas de programme d'imagination. Il secoue la tête de droite à gauche. Il n'a pas de programme d'imagination. Ou du moins, pas ce genre d'imaginations. Il pouvait imaginer des tortures mais pas ce qu'il fallait faire chez soi. Elle a de l'imagination. Elle lui propose de lire, de se reposer ou même visiter. Bastian enregistre les informations "que faire chez soi".

- D'accord. Je ferais "comme chez moi".
Dit-il machinalement.

Il observe alentour et repère les livres dont Yevahn lui a parlé. Il s'approche, tend la main et se saisit d'un ouvrage. Il tourne les pages en enregistrant les informations. Cela ne lui prend que très peu de temps. Il fait de même avec le second ouvrage. Il a fini de "lire". Il se tourne vers la jeune femme et esquisse un sourire.

- Je vais traiter les informations.

C'est ainsi qu'il lit. Il ne sait pas faire autrement. Cela ne l'incommode pas. Il enregistre les informations et les traite en détails. Cela l'occupera un assez long moment. Il fera des recherches pour tenter de déchiffrer ce qui sera rester incompris. Bastian s'installe dans un coin de la pièce. Il est droit comme un piquet. Ses yeux sont grands ouverts mais son visage est impassible. Il s'est lancé dans ses recherches. Il ne bougera plus. Il peut rester immobile autant de temps qu'il le faut. Les crampes ne le concernent pas puisqu'il n'est pas humains. L'ennui ne le concerne pas puisqu'il est une machine. Il se remettra en mouvement si on le lui demande où si il se fait attaquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevahn Solossim


avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Vous me trouverez si vous en avez besoin
Occupation : Prostituée
Opinion politique : J'aimerais monter à Wan... après être pour ou contre...
Arme(s) : des aiguilles empoisonnées
Fiche : Et c'est comme ça
Messages : 104

MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   Dim 18 Aoû - 19:51

Il allait « traiter les informations » tout un programme. Je souris à sa phrase c'est tellement... caricatural en fait comme réaction. Tellement froid et calculé, ça doit rentrer dans une case absolument, sinon... Sinon quoi ? Il bug ? Peut être je n'ai pas envie d'essayer pour voir. Si il bug je pleure, j'ai pas envie. Pour une fois que j'ai trouvé quelqu'un qui me parle et qui reste à la maison... Je vais pas risquer qu'il parte ou qu'il bug... et puis il est marrant comme ça, droit comme un « i » sans bouger d'un poil...

Je vais me préparer pour aller bosser moi... l'avantage aussi c'est que je n'ai pas à être pudique devant lui, et puis là je ne suis même pas sûr qu'il distingue ou qu'il voit quoi que ce soit. Les vêtements, le maquillage, les cheveux, les piques empoisonnés dans les cheveux, les chaussures... J'ai l'air prête je crois. Assez vite et machinalement presque je pars travailler en laissant Bastian à la maison... Je ferme la porte quand même. J'ai pas envie qu'on vienne me le prendre. Ou bêtement qu'on entre dans ma maison.

Mais je suis contente. Je ne suis plus seule au moins. Il y a quelqu'un à la maison. Quelqu'un qui sera là quand je rentrerai tout à l'heure. Quelqu'un avec qui parler. Avec qui rire peut être. Qui m'aidera je pense, il a l'air gentil comme garçon. Alors peut être qu'il m'aidera un peu. Quelqu'un qui va me protéger aussi j'espère. Je suis pas spécialement en danger mais on dort mieux quand on n'a pas à s'inquiéter de chaque bruit.


(HRP : je pense que ça peut se finir de cette façon pour ce topik, à moins que tu ais d'autres idées)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ma maison sous la taule   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma maison sous la taule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [regle maison] souterrain
» Idée de mise sous tension
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Din :: Le cimetière des trains-