Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Mitsuko Kokia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuko Kokia

Jolis yeux turquoises

avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Din
Occupation : Survivre dans les rues de Din
Opinion politique : Souhaite une égalité entre Wan et Din mais ne s'implique pas dans tout ça
Fiche : Mon histoire
Messages : 392

MessageSujet: Mitsuko Kokia   Jeu 12 Mar - 19:45

Nom :Kokia
Prénom(s) :Mitsuko Haya Jin mais personne ne connait cette version là… Ca peut se comprendre.
Surnom(s) : Je préfère ne pas les citer… De peur qu’ils soient réemployés…
Age :18 ans
Territoire :
Din, malheureusement.

Description Physique :

Qu’est-ce qui se voit en premier? Bon, partons de la taille, je mesure un mètre soixante-huit virgule cinq du moins depuis la dernière fois. Je ne suis pas grosse du tout, il faut dire qu’il est difficile d’accumuler la graisse lorsqu’on ne mange pas beaucoup. Mes yeux sont d’un bleu turquoise que je n’apprécie pas vraiment vu ce qu’ils m’ont coûté… Enfin vous le constaterez par la suite. Mes cheveux eux sont courts et châtains, ils m’arrivent à la nuque. Vous ne trouverez sans doute jamais sur mon visage du maquillage pour deux raisons : tout d’abord je n’en ai jamais vu puis ça ne m’irait sans doute pas. Mes vêtements sont assez banals : un t-shirt accompagné d’un pantalon ou d’une jupe. Je ne porte comme unique de bijou un collier que je tiens de ma mère. Malgré mon âge j’ai un gabarit qui peut paraitre encore enfantin à cause de la nourriture sans doute. Je ne suis d’ailleurs donc pas du genre à pouvoir battre qui que ce soit en combat…

Description Psychique :

Je suis neutre, je n'exprime pas mes émotions. Je suis très renfermée sur moi-même et je suis très méfiante. Enfin, je ne le suis pas au point de la paranoïa tout de même. Je garde mon calme mais si on venait à m'insulter je saurai me montrer aussi assez méchante, bien que souvent je ne semble pas très convaincante. J'use parfois de mots malheureux, mais je sais aussi les utiliser quand il le faut pour démonter les personnes ou du moins essayer de le faire. Cependant je ne suis pas non plus de ceux qui font ça gratuitement. Je préfère garder le silence qu'être blessante. Je ne me vois pas beaucoup de qualité... Je doute que la patience en soit une... Je ne suis généreuse que de temps en temps et malgré moi, le peu que je peux avoir je ne le donne que rarement. C’est déjà suffisamment difficile de me nourrir alors nourrir les autres... Après tout on vit dans un monde égoïste, autant jouer le jeu au moins pour les biens. Cependant je suis assez influençable par mes fréquentations... J'ai tendance à m'adapter à chaque situation afin de me sentir le mieux possible.

Histoire :

Je suis née ici, en plein milieu de ce « merveilleux » décor qu'est Din... Ceci en pleine période de décision des plus sérieuses quand à la mutation de la famille vers ce que j'appelle "là-haut". Il sembla que rapidement, alors que j'apprenais seulement à lire, ceux qui m'avaient mis au monde me laissèrent dans ce taudis à cause de mes yeux trop étranges à leur goût. Ils me justifièrent que j'aurai de toute façon été rejetée de là-haut et qu'il valait mieux pour moi que je reste ici... Fort heureusement pour moi, d'autres personnes avec un peu plus de cœur eurent pitié de moi et de mes yeux turquoises. Ils ne me logèrent certes pas, mais le repas qui m'était et m'est encore fournit de temps en temps est une chose que je ne rejette pas. La nuit j'erre et parfois je me pose sur ma « maison improvisée » avant de m'endormir. Les années passèrent lentement, vous savez bien que le fait de compter les jours les rallonge inexorablement. A l'origine je voulus me faire des amis mais au fur et à mesure du temps je me rendis compte que l'on me supportait. Nul ne pouvait m'apprécier. J'avais de plus en plus l'impression d'appartenir à une sous-race rare et détestée. J'avais bien ma place en bas... J'entendais dire qu'on voulait tous nous tuer parce que nous étions de vulgaires déchets. Soit, je m'y suis faite. Je ne me bats pas contre leurs avis, j'essaie juste de survivre et de voir l'évolution. Certains se batte, j'en faisais parti au départ. J'étais déterminée, je voulais changer les choses mais... Se battre a des conséquences, on se retrouve vite accablé de coups et jeté dans les ordures avec une cicatrice... Qui devient vite le souvenir et la preuve de l'inefficacité du combat...

Cet évènement m’a particulièrement marqué, ce soir là je m'étais préparée pour monter, aller voir ces personnes qui se prennent quasiment pour des dieux. J'avais simplement envie de leur montrer à quels points ils étaient misérables et aussi vulnérables que nous. Malheureusement la mauvaise idée fut de s'y rendre seule. Je savais qu'avoir un jour des amis ou même des connaissances aurait eu un intérêt... Mais je n'avais pas la moindre idée de ce qui m'attendait. Je ne pouvais pas imaginer la véritable ampleur du problème. Je ne pouvais concevoir leur politique... Elle m'apparut aussi violemment qu'une gifle au sens propre comme au figuré. Des tas de bonshommes semblaient entrainer pour chasser les gens de mon espèce. Ils me firent leurs petits tours bien comme ils l'avaient sans doute appris... Les coups de pieds, les coups de poings et ce qui s'en suit. Puis, une fois que je n'eus plus la force de bouger ni même d'émettre le moindre gémissement, ils me laissèrent dans un tas d'ordure. Ce genre de choses peut rebeller quelques un mais, pour ma part, c'est ce qui m'acheva. Pendant un bon moment je me demandai si je m'en sortirai. En effet, ma nuque fut gravement touchée et pendant plusieurs mois je vis le monde de manière trouble. Non pas que je nécessitais des lunettes, je crains que ma santé en fut immanquablement affectée. Si je venais à mourir très jeune, je comprendrai sans problème la cause. Maintenant que je vous l'ai dit, peut-on cesser d'en parler?

Aujourd'hui je regarde ceux qui ont encore la force de se battre. La situation me désespère de plus en plus. J'ai l'impression que chaque jour qui passe aspire un peu plus la vie qui est sensée m'habiter... J'aurai bien fait des études si seulement quelqu'un me les avais payées... J'ai eu les cours élémentaires, je ne suis donc pas illettrée mais je ne pense pas pouvoir faire de métier. A vrai dire il faudrait un miracle pour obtenir un métier maintenant... Enfin, à présent j'erre et me prépare à l'inévitable extinction de notre monde...

Autres :
J’ai une blessure assez profonde à l’arrière de la nuque qui est mal cicatrisée que je cache avec mes cheveux.

_________________
J'ai reçu 4 roses: 3 par Bakura, 2 par Mico, 1 par Kami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mitsuko Kokia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé ] Mitsuko Sachigo
» Mon Voisin Du Dessous
» Fukuda Mitsuko
» ▲ Au coin du feu et sous l'orage ▲ [PV : Mitsuko Taiji Stark]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Le commencement :: Registre de la population :: Archivés-