Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]   Dim 24 Nov - 10:04

Je faisais désormais partie du groupe de révolutionnaire "Esperanza" gérer par Axelle, mais j'avais l'impression de ne pas être très utile... Et cela me pesait énormément car je souhaitais pouvoir faire plus que les quelques petites tâches quotidiennes que l'on me donnait à faire. Etait-ce pour m'épargner le danger et ainsi me protéger? Pourtant, j'avais bien dis que j'étais prêt à risquer ma vie quand j'ai demandé à intégrer le groupe, alors pourquoi? Pour l'instant, on parlait beaucoup de Tai avec qui Axelle souhaitait faire des négociations sans trop y parvenir parce qu'ils se terrent dans les galeries souterraines. J'avais décidé de m'y rendre afin de tenter de les rencontrer moi aussi. J'avais pris cette décision de ma propre initiative. Je sais que je risquais gros et peut-être même de blessé Axelle. Mais si cela se passait bien et que je réussissais, peut-être passerait-elle outre? Et puis, depuis que je suis à Din, on ne cesse de me répéter que je dois penser par moi-même et prendre parfois des décisions sans que j'attende qu'on m'en donne l'ordre. Alors, j'obéis, non?

Je marchais lentement, tenant de mes deux mains moites une lampe-torche que je serrais de toutes mes forces tellement j'avais peur. Je n'entendais rien à part le bruit de mes pas marchant dans l'eau, résonnant dans les sombres galeries. Il faisait froid et une odeur pestilentielle me prenait les narines. le petit foulard que j'avais attaché devant mon nez et ma bouche ne me protégeait pas de grand-chose. Je tentais de me rassurer en me disant que j'avais déjà vécu bien pire situations et en me ravivant d'espoir. Il fallait que je réussisse. J'appelais doucement et naïvement d'éventuels habitants de Tai.

- Est-ce qu'il y a quelqu'un? Je cherche des habitants de Tai. Je voudrais vous parler, s'il vous plait!

Ce n'était évidemment pas prudent, je ne savais pas de quoi ils étaient capable et je crois bien que l'on pouvait sentir la peur dans ma voix quelque peu tremblante. Je ne sais combien de temps j'errais dans ces galeries humides, mais je commençais à fatigué et avoir de plus en plus froid. Peut-être valait-il mieux que j'en reste là pour aujourd'hui et que je rentre? Oui, c'était certainement la plus sage décision mais par où aller? Je m'arrêtais et regardais autour de moi. Il y avait tant de chemins! Lequel prendre? Lesquels avais-je pris? Où et combien de fois avais-je bifurqué? C'est alors que je m'aperçus que j'étais perdu, ce qui m'angoissa quelque peu. Je retournais en arrière mais me retrouvais rapidement incapable de décidé quelle autre direction prendre.

- Est-ce qu'il y a quelqu'un? S'il vous plait, je suis perdu!

Je tendis l'oreille mais en vain. Je continuais à marcher au hasard, à tourner en rond très certainement. Je ne sais combien de temps cela dura mais ma lampe torche m'abandonna et je me retrouvais dans l'obscurité totale. J'avais peur. Je sentis les larmes couler le long de mes joues. J'étais seul. Terriblement seul. Je n'avais même pas une fleur près de moi pour me rassurer. Je ne savais plus par où aller, je n'osais plus avancer dans ces ténèbres qui me glaçaient le sang.

- Je voulais bien faire, j'ai été stupide... Pourquoi quoique je fasse tout va de travers? Ca aurait été plus simple s'ils ne m'avaient pas créé vu que je ne sers visiblement à rien... Me lamentais-je en me recroquevillant sur moi-même.

Je voulais tellement me rendre utile et finalement, je ne faisais rien de bon. Axelle s'inquiéterait peut-être pour moi. N'étais-je bon qu'à créer des soucis à mon entourage? Comme je regrette le temps où j'étais esclave et complètement ignorant... Mais ai-je le droit de me dire ça? Si Axelle le savait, elle serait certainement profondément déçue...

Toutefois, je fus tiré de mes pensées par un bruit que je ne parvins pas à identifier. Inquiet, je relevais la tête et séchais mes larmes du dos de la main.

- Il y a quelqu'un? Demandais-je d'une toute petite voix étranglée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nameless

L'horreur personnifiée

avatar


Masculin Origine : Wan - laboratoire.
Localisation : Din - eaux sombres.
Occupation : Nuire à l'humanité, se nourrir, survivre.
Opinion politique : Anti-humain.
Arme(s) : Lui même.
Fiche : Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir.
Messages : 48

MessageSujet: Re: Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]   Dim 24 Nov - 18:08

Noir ... Noir ... Nuit ... Noir ... Noir ...

Le jeune garçon s'était perdu. Quel dommage pour lui, un petit bout d'homme si fragile. Si faible ...

 Noir ... Noir ... Nuit ... Noir ...

Cela faisait quelques heures que le petit marchait avec sa lampe torche. Perdu ...

- Est-ce qu'il y a quelqu'un? Je cherche des habitants de Tai. Je voudrais vous parler, s'il vous plait!

Tai ... ? Taiiiiii ....

Des humains aussi, mais des humains sous terres. Certains se perdent parfois sur le territoire de Nameless. Perdus, comme le petit garçon ... Et ceux qui se perdent, Nameless joue avec, les observe, apprend, puis les dévore. Il faut bien se nourrir ... Tai est une bonne nourriture. Aussi stupide et arrogante que les autre. Stupide et arrogant ... Les humains sont stupides et arrogants.

La chose continua de suivre l'enfant à travers les tunnels sombres et humides. Silencieux, attentif. Curieux. Plongeant parmi les ombres, invisible, presque inexistant.

- Est-ce qu'il y a quelqu'un? S'il vous plait, je suis perdu!

Quelqu'un ... ? Personne ... Perdu ... Tout seul ... Peeeerduuuu ......

La créature ne répondit pas, laissant l'enfant dans sa détresse. Rodant autour comme un prédateur, effrayé par la lumière. Rampant sur les murs, longeant les cours d'eau. L'enfant cherchait son chemin. Et la lumière mourut. Seul, dans le noir. Perdu. Perdu. Nameless sentait l'odeur de sa transpiration. Entendait la chamade des battement de son cœur fragile. Il ne bougeait plus. Il était temps ... Inutile.

Nameless s'approcha de l'enfant. Lui ne le voyait pas. Il avait de la chance. Après tout qu'aurait il vu ... ? Un tas de vieux tissus moisie tombant en charpies, et le bas d'un visage abominable. Autant achevé cet enfant. Nameless était cruel oui. Sans pitié envers les humains. Mais il n'étais pas du genre à torturer les enfants. Les achever était le mieux qu'il puisse faire. De son vêtements jaunâtre, un bras sortis, terminé par une longue griffe acéré et crasseuse. L'enfant ne voyait pas la mort approché. La griffe pointa son petit cœur, Nameless l'entendait encore battre. Ce bruit ... était douloureux. Il résonnait dans sa tête. Il fallait ... le faire taire. Il s'apprêta à percer la poitrine ...

- Je voulais bien faire, j'ai été stupide... Pourquoi quoique je fasse tout va de travers? Ca aurait été plus simple s'ils ne m'avaient pas créé vu que je ne sers visiblement à rien...

La créature se figea sur place. Incapable de bouger. Il retint sa respiration.

Crrr ... Créé ?

Oui ... a y regarder de plus prêt. Le teint légèrement verdâtre. Les oreilles pointus. L'odeur ... Moins acide. Un petit être créer par la mains de l'homme. Une autre victime de la folie. Nameless n'avait pas à le tuer au final ... Ils étaient dans le même bateau. Qu'ils vivent ou qu'ils meurent ne changera rien, mais il n'avait aucune raison de le tuer. Pas de ... raisons ...

La créature se retourna subitement, comme effrayé, et se dirigea en arrière, proche du sol, comme un animal sur ses gardes. Un gargouillis étrange et immonde s'échapper de lui. Il ne savait pas vraiment comment réagir. Mais il ne compter pas l'aider. Mais pas le tuer. L'abandonner ?

- Il y a quelqu'un?

Nameless avait mal à la tête, son cerveau le faisait souffrir. Il était comme paralysé, il ne savait pas quoi faire. Pas habituer. Il se tenait le tête. Sa respiration devint plus profonde, il tentait de garder le contrôle sur son corps instable. Doucement, il se redressa, avec du mal, tremblant un peu, mais il y parvint. Il resta debout, droit devant la jeune créature, silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]   Sam 30 Nov - 16:52

J'étais persuadé d'avoir entendu un bruit mais personne ne me répondis. Etait-ce mon imagination qui me jouait des tours? Après tout, la peur pouvait nous faire imaginer n'importe quoi... Je me redressais et décidais de continuer d'avancer: rester planter là ne m'aiderait pas à sortir d'ici.

- Ca va aller, dis-je doucement pour me rassurer, ça va aller...

Je fis un pas en avant puis un autre. Il fallait que j'avance. J'avançais doucement, à tâtons, les bras tendu vers l'avant car je ne pouvais plus compter sur ma vue dans cette obscurité. Je sentis un obstacle devant moi, mais je ne savais pas définir ce que c'était. C'était bizarre. Je tâtais la chose en tentant de me concentrer pour savoir ce que c'était. Un mur plein de moisissure? Des déchets? Quelqu'un qui se tenait devant moi? Mais pourquoi n'avait-il pas répondu à mon appel si c'était le cas? A moins que ce ne soit... un cadavre? Cette idée me fit peur et je reculais brusquement. Je fis un faux pas et tombais en arrière pour atterrir sur mon postérieur.

- Aïe! M'exclamais-je en frottant doucement l'endroit douloureux.

Je me demandais bien ce que cela pouvait être... Mais peut-être qu'au fond c'était mieux de ne pas savoir? En tout cas, je décidais de réessayer d'appeler à l'aide. Avec un peu de chance quelqu'un passait dans le coin et m'entendrait?

- A l'aiiiiide! S'il vous plaiiiiit! Quelqu'un... Je ne veux pas mourir ici... Pas sans avoir rien fait...

Maître Ulrich, dame Sandra... Je me suis promis de faire en sorte que ce genre de chose ne se reproduise plus jamais... Je ne peux pas me perdre ici. Je ne peux pas mourir bêtement ici. Je veux que les choses entre Din et Wan changent, je ne veux plus perdre quelqu'un qui m'est cher ni même voir d'autres perdre des êtres précieux à leurs yeux. Je veux juste que l'on puisse tous vivre dans un monde en paix et où tout le monde aurait le droit d'admirer des fleurs. Pourquoi faudrait-il que seuls les Wanais puissent bénéficier de paysages fleuris? Ce n'est pas juste... De même, ce n'est pas juste que certains meurent de faim alors que d'autres jettent de la nourriture dont ils ne savent pas apprécier la réelle saveur.

Je repensais à dame Sandra. Elle était si forte et si courageuse! Elle avait risqué sa vie pour défendre ses idéaux. Mais aussi celles de sa famille... Je suis sûr qu'elle aurait souhaité que son combat ne s'achève pas là. Je ne savais pas trop bien si j'en étais réellement capable mais je m'étais dis que je me devais au moins d'essayer de faire quelque chose pour que cela change. De toute façon, je n'ai pas grand chose à perdre. Cela ne me dérangeait pas de donner ma vie pour défendre la cause à laquelle je croyais, mais pas dans ces conditions: je n'avais encore rien fait!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nameless

L'horreur personnifiée

avatar


Masculin Origine : Wan - laboratoire.
Localisation : Din - eaux sombres.
Occupation : Nuire à l'humanité, se nourrir, survivre.
Opinion politique : Anti-humain.
Arme(s) : Lui même.
Fiche : Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir.
Messages : 48

MessageSujet: Re: Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]   Sam 7 Déc - 21:09

La petite créature se redressa faiblement, mal assuré sur ses jambes flageolantes, il semblait tenter de reprendre contrôle. 
 - Ça va aller, ça va aller ...

Ça va ... aller ... 
Il fit un pas en avant, se rapprochant de la créature, les bras tendus. Aveuglé par l'obscurité dévorante des lieux. Il progressait doucement, sans se rendre compte qu'il se rapprocher de l'étrange être des égouts, qui commençait à montrer les crocs comme un animal sur ses gardes. Il restait là, silencieux et immobile, continuant d'observer le petit rejeton. Autour d'eux, d'autres créatures se regroupaient, prêtes à agir au moindre signal de leur maître. Tout était immobile. Lorsque la fragile petite main se posa sur le "corps" du monstre, ce dernier serra les dents, alors qu'une douleur vive traversa son cerveau, provenant du contacte chaud, tandis qu'une nausée étrange emplissait ses entrailles confuses. Le petit être pris peur et fit quelques pas en arrière avant de tomber sur le postérieur. À l'endroit où l'enfant avait touché Nameless, la peau s'était flétrit, et tomba de la chair, sèche, laissant la viande à vif, ce qui le fit à nouveau grimacer. L'autre créature semblait apeuré.
- A l'aiiiiide! S'il vous plaiiiiit! Quelqu'un... Je ne veux pas mourir ici... Pas sans avoir rien fait... 

Ses cris ... résonnaient dans la tête de Nameless, s’amplifiait, il ressentait chaque écho, chaque vibration de l'air putride autour de lui. Il chancela un moment, en se tenant le crane d'une main, serrant la mâchoire, son corps émit un nouveau gargouillement étrange. Il avait du mal à supporter ce bruit ... Il devrait juste ... Faire taire la source ... ? La réduire au silence ... ? Humain ou pas, quel importance ? De toute façon, elle finirait par se taire, tôt ou tard ... alors pourquoi pas maintenant ? Et il pourrait se nourrir ... Il avait faim... Il avait Toujours Faim. Il bascula la tête en arrière, tentant de garder le contrôle sur son corps instable qui tentait d'échapper à son autorité. Il se concentra, imposant sa volonté à ce corps qui n'était pas vraiment le sien, il resta silencieux, tentant de se maîtriser pour ne pas laisser ses instincts bestiaux le submerger de nouveau pour se baigner dans le sang. Une voix caverneuse, profonde comme l'océan, semblant surgir d'un autre monde sorti de sa gorge décharné et à moitié moisie.

- Si...lencccce ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moi qui croyais bien faire... [PV: Nameless]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais que pouvons nous bien faire dans une chambre...
» Big Bang Theory
» Le mode d'emploi des demandes de partenariat
» Je m'ennuie et j'aimerais bien faire unpetit RP
» [Théories] Les deux voies du Chenipotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Tai :: Carrefour-