Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Nouveau contact!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Warwolf-343

Machine sensible

avatar


Masculin Origine : inconnu
Localisation : Din
Occupation : récupération/réparation
Opinion politique : inconnu
Arme(s) : Fusil d'assaut et de précision/ lame titane.
Messages : 9

MessageSujet: Nouveau contact!   Dim 10 Nov - 18:06

Lieu:Immeuble en ruines dans l'anciennes ville de Din, camp fortifié de Warwolf-343
Année: 14 ans après le réveil de Warwolf-343
Heure: 8 heures 54 minutes et 32 secondes

La dernières balles entraient dans un cliquetis métallique dans le chargeur du fusil d'assaut massif du méca Warwolf-343.
Comme chaque matin depuis 14 ans, l'ancien méca militaire entretenait son armement et vérifiait les défenses qu'il avait minutieusement posé autours de son repaire avant d'allé à la recherche d'eau.
C'est une bien étrange manie pour une machine de chercher de l'eau n'est-ce pas? sauf que ce n'est pas pour le méca que la machine cherchait de l'eau mais pour ses protégés...Mais eux vous les verrez tout à l'heure.

Pour l'instant Warwolf avait finis de descendre les étages du petite immeuble d'habitation en ruines et s'engageait dans la rue envai par les détritus et les débris en tout genre.
Le méca ne cherchait pas la discrétion, peu de gens dans cette partie du monde avaient des armes capable de vraiment lui infliger des dégâts.
343 tenait de sa main gauche un baril de pétrole vide pour stocker son eau et de sa main droite un fusil d'assaut aussi grand qu'un homme normal.
Les senseurs optique et audio du méca balayait les rues sous tout les spectre d'audition et de vision possible à la recherche de menace potentiel ou d'eau potable pour ses protégé.

La machine n'avait plus eu de problème depuis qu'il avait décimé une dizaine de bandit du coin qui n'avaient pas fait le poids seulement équiper d'arme légère et de cocktail molotov.

343 repéra enfin une source d'eau potable, un château d'eau au sommet d'un immeuble de petite taille, six étages tout au plus, des murs fragilisé aux fissures béantes et des fenêtre éventré et parfois bordé d'impact de balle ou de giclement de sang noirci par le temps.

Le méca entra sans faire d'histoire et enfonçant la porte d'entré et partie jusqu'en haut de l'immeuble en évitant les zones fragilisé de la structure et une fois aux château d'eau, remplis son baril à ras bord pour ensuite retourné vers son repaire.

A 9h45 Warwolf revenait avec de l'eau à son repaire et fut accueilli par le chien qu'il avait sauver il y a quelques années.
Le chien un Husky blanc et noir aux yeux bleu courait autours du méca en aboyant joyeusement tendis que la machine remplacais l'ancien baril d'eau potable qui alimentait ses plantes et le réservoir d'eau de son chien en eau potable.
Une fois l'opération terminé, le méca caressa la tête du husky et aboya en ce roulant sur le dos.
343 ce releva et le chien repartis gambader d'ici de là, le méca porta attention à la vingtaines d'espèce de plantes qu'il avait recueilli lors de ses voyages,enlevant les feuilles mortes, extrayant les mauvaises herbes, redressa les tiges penché.

Mais il mit soudain ses activité en attentes et épaula son arme d'un geste vif... Le bruit d'une explosion avais résonné dans l'escalier menant à son repaire... Quelqu'un venais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Sen

Mécanique détraquée

avatar


Origine : Wan
Localisation : Din - Tai
Occupation : Espion de Tai et jouet du Seigneur El
Arme(s) : Je suis une arme ^__^
Fiche : Utilité d'une machine
Messages : 299

MessageSujet: Re: Nouveau contact!   Lun 11 Nov - 19:53

- Un, deux, trois, allons dans les bois. Quatre, cinq, six, cueillir des cerises.

Bastian chante. Il aime bien chanter. Mais peut-on considérer qu'un robot aime quelque chose? En tout cas, il lui arrive souvent de chanter. Des comptines. Beaucoup. Parfois d'autres chansons. Avec sa voix de synthèse, il ne passe pas tout à fait inaperçu. Surtout à Din. Il attire les pauvres gens qui veulent le démonter. Il les abat sans interrompre sa chanson. Il sourit. S'incline comme un artiste s'inclinerait pour saluer son public. Il poursuit sa route.

- Sept, huit, neuf dans mon panier neuf. Dix, onze, douze, elles seront toutes rouges.

Rouges comme le sang qui maculent ses vêtements et ses mains froides. Ses mains mécaniques qui étranglent sans hésitation. Bastian ne sourcille pas et ne se détache pas de son sourire mécanique faussement sympathique.

Les pas de Bastian le conduisent à la ville morte. Il n'a pas de destination précise. Pas de but précis. Il est programmé pour enregistrer les informations. Il n'en fait rien. Elles seront triées par ceux à qui il appartient désormais. C'est tout. Pour récolter des informations, il suffit d'avancer. Peu importe où. De toute façon, quelle importance? L'existence même de Bastian n'a pas d'importance. Il est remplaçable. Qui se soucie d'une machine? Lui-même ne s'en soucie pas. Pourtant, Bastian est une pièce unique. Il n'en a pas conscience. Son programme n'indique plus la raison de sa création depuis son reformatage. Pourtant, quelques données subsistent. Mais elles restent inaccessibles. Bastian se souvient juste qu'il doit protéger. Protéger quoi? Protéger qui? Il n'en a pas la moindre idée. Parfois, il s'en souvient et cherche. A ce moment, il ne se souvient pas. Il chante. Il entre dans un vieil immeuble de la ville morte. Il entend un bruit. Il sait identifier l'aboiement d'un chien. Il entend un bruit. Il sait identifier le bruit d'une grenade qui tombe. Bastian dispose d'un rayon laser à son œil. Il peut l'utiliser sur un rayon de trois mètres. Autrefois, il pouvait l'utiliser plusieurs fois et sans trop de contrainte. Aujourd'hui, une seule utilisation suffit à épuiser sa batterie. Bastian tire. La grenade explose. Bastian sait que sa batterie ne tiendra plus longtemps. Il faut qu'il se recharge. Il s'en va. Il ne fait plus attention à l'homme qui profite de la situation pour renouveler l'opération. Aura-t-il raison de l'étrange mécanique? Son destin est-il de finir en pièces détachées dès à présent? Bastian sent la menace. Il se tourne et court vers l'humain. Crac. Il aura suffit d'une pression un peu forte pour en finir. Les humains sont si fragiles.

- Batterie faible. Batterie faible. Répète doucement Bastian en montant lourdement les marches de l'escalier endommagé à la suite de l'explosion.

Bastian est à la recherche d'une prise où il pourrait recharger sa batterie. Il en trouve une, il ouvre sa chemise, ouvre son ventre et en sort un câble qu'il insère dans une prise. Il n'y a pas de courant. Cette prise ne permet donc pas de recharger sa batterie. Bastian enlève le câble de la prise et continue de chercher en gardant le câble en main.

- Batterie faible, batterie faible...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warwolf-343

Machine sensible

avatar


Masculin Origine : inconnu
Localisation : Din
Occupation : récupération/réparation
Opinion politique : inconnu
Arme(s) : Fusil d'assaut et de précision/ lame titane.
Messages : 9

MessageSujet: Re: Nouveau contact!   Sam 16 Nov - 14:20

Le méca de type militaire avais épaulé son arme imposante, les balles cliquetant à mesure quelles ce plaçaient dans le chargeur et le canon prêtes à partir sur n'importe quelle cible pour la réduire en charpie.

Le méca 343 ne cherchait pas à être discret il se contenta de descendre les escaliers ses capteurs et senseurs scannant chaque recoins pour découvrir la source de l'explosion...
C'est là que Warwolf repéra l'autre méca, sa signature énergétique n'était pas dans le registre de donnée de 343 qui activa le viseur laser et le pointa sur l'inconnu.

Un conflit ce produisit dans les logiciel de raisonnement de 343, le méca en face de lui semblait en partie humain ce qui impliquait la mise en place de procédure de sommation mais les logiciel de combat faisait opposition en soutenant que le méca inconnu était hostile et disposait d'une arme énergétique intégré ce qui impliquait une vrai menace pour Warwolf.

Les viseurs de l'affichage virtuel du méca entrèrent en action localisant toutes les failles du méca inconnu en y liant les recommandations sur le types d'attaque à utiliser.
Mais avant d'ouvrir le feu 343 devais faire une sommation.

3]]" Méca dépositaire inconnu, faite demi tour immédiatement, si vous ne partez pas l'usage de la force léthal contre vous sera autorisé."[/b] dit le méca militaire d'une voix masculine synthétique autoritaire et brute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Sen

Mécanique détraquée

avatar


Origine : Wan
Localisation : Din - Tai
Occupation : Espion de Tai et jouet du Seigneur El
Arme(s) : Je suis une arme ^__^
Fiche : Utilité d'une machine
Messages : 299

MessageSujet: Re: Nouveau contact!   Dim 24 Nov - 11:26

Un autre robot nettement plus imposant que Bastian arriva. Bastian analysa l'objet. Un mécha-militaire d'une autre époque. Date de création. Date de sortie du marcher. Pour un humain, ça aurait été surprenant de voir un robot de ce genre encore en état. Pour Bastian ce n'était rien que des données et statistiques incomplètes étant donné que son programme était endommagé et présentait désormais quelques failles. Bastian analysa les propos du mécha qui pointait ses armes sur lui. Il enregistra l'information et la traita. Il en conclu qu'il devait faire demi-tour. Ce qu'il fit. Il descendit d'un étage.

- Batterie faible. Batterie faible.

Il trouva une autre prise. Il s'y lia. Elle donnait du courant. Très peu et par intermittence, mais tout de même. Bastian resta debout, immobile. Chargeant ses batteries. Il n'avait aucune animosité. Il était neutre. Totalement neutre. Un morceau de plafond se décrocha et atterrit non loin de lui. Bastian ne bougea pas. Il ne regarda même pas le morceau de plafond qui venait de s'écrouler. Ses yeux étaient vides.

La mélodie d'une boite à musique. Un arc-en-ciel. Des papillons. Des rires d'enfants. Des ballons qui volent. Des images. D'où viennent-elles? Bastian les regarde. Il ne les comprend pas. Elles le font pourtant sourire. Sourire mécanique. Sont-ce ce que les humains appellent des rêves? Sont-ce que les humains appellent des souvenirs? D'où viennent-ils? Pourquoi? Qu'importe. Bastian n'ignore pas les paroles de la chanson. Il se met à chanter la comptine de sa voix de synthèse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nouveau contact!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau contact!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Din :: La cité morte :: Les immeubles-