Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Sortie culturelle [DEM48.82DG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axelle Lagoon

Belle et rebelle

avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Dans les rues de Din
Occupation : Chercher une solution pour sortir Din de là
Opinion politique : Veut l'égalité entre Wan et Din
Arme(s) : Un pistolet et un couteau de chasse
Fiche : L'histoire d'une rebelle
Messages : 361

MessageSujet: Sortie culturelle [DEM48.82DG]   Lun 23 Sep - 19:00

Après des semaines à errer à Din me voilà repartie en territoire hostile : celui de Wan. J'appréhendais un peu ma remontée étant donné les circonstances actuelles il n'était pas simple de rester incognito. J'eus à ruser sur le trajet, profiter de moments où certains gardes tournaient le dos ou parlaient, faire diversion en lançant des objets dans la direction opposée à la mienne... Mais, finalement, me voilà arrivée en haut sans blessure. J'étais vêtue d'un jean délavé et légèrement arraché, de baskets simples et d'un débardeur noir seyant. Je ne faisais pas trop souillon puisque les Wanais était en pleine mode des vêtements arrachés volontairement, pour donner du style. Cela me semblait d'ailleurs complètement idiot mais passons. Je me rendis dans un parc non loin et en profitait pour me débarbouiller avant de me laisser sécher au soleil sur un banc. Maintenant fraîche et passe-partout je me rendis au musée des technologies anciennes. Pourquoi ? Parce que déjà l'entrée y était gratuite et aussi car ils parlaient de vieilles machines et de leurs fonctionnements et que l'on trouvait des antiquités à Din. Je pourrai donc prendre des notes sur le carnet que j'avais emporté avec moi. Cela nous sera très utile. De plus je savais lire contrairement à la plupart des dinois, j'étais donc la personne la plus apte à venir ici et à retirer le plus d'informations. Bien sûr je comptais aussi me diriger par la suite dans des bars pour écouter l'avancement des choses ici. Cela dit je ne doutait pas que j'entendrais déjà des informations dans ce lieu. Les gens parlaient ouvertement des problèmes à leurs enfants, moi j'en profitais.

Avançant nonchalamment dans les couloirs du musée je fixais les immenses machines. J'aurai aimé pouvoir rassembler toutes les pièces de certaines de ces antiquités. J'aurai bien subtilisé quelques armes mais ça aurait été de la folie. Il y avait mieux à trouver à Wan et surtout il y avait trop de gardes surveillants chaque pièce. Je me contentais donc de jouer l'élève modèle notant le nom de certaines machines et faisant leur esquisse. Parfois quand la pièce m'intéressait vraiment je dessinais même les détails, un vrai travail de précision mais je n'avais jamais eu de mal à recopier en illustration ce que je voyais. Par contre j'étais bien incapable de dessiner rien qu'avec mon imagination.

Je m'arrêtais pour le moment devant des voitures. Cela ne me serait d'aucune utilité mais j'aimais admirer leurs silhouettes. Les personnes qui avaient designer ces modèles étaient doués. Des passants semblaient dire le contraire, cela ne l'étonna pas. Ils préféraient ce qui étaient neufs et ne cherchaient pas à voir plus loin que le bout de leur nez. Et dire que ces personnes-là étaient sensées avoir reçu une bonne éducation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DEM48.82DG

Robot à l'âme d'artiste

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Assistant médecin cybernétique, pianiste
Opinion politique : Ne fait pas la différence entre les humains
Fiche : Fiche technique, et quelques menus détails
Messages : 11

MessageSujet: Re: Sortie culturelle [DEM48.82DG]   Mer 25 Sep - 9:58

Pièce d'arrimage 82212-72 quartier pression 10.5 prévu pour l'hurubert diesan, une des premières machines propres développées par Wan durant la période « Apothéose », séparant la finalisation de la plate forme et son envole. Conçu par Hurubert Firmin, tisserand s'étant découvert un doigté de génie pour le design aérodynamique et harmonieux des nouveaux moyens de transport.
La pièce en elle même avait été pensée et réfléchie trois ans durant, alors qu'elle ne servait dans le schéma globale qu'à faire épouser à l'ailette droite les torsions du méta-plastique lors des virages. C'était une œuvre d'art, un symbole d'une époque de passion et de détermination. La preuve qu'à la fois tout un chacun pouvait participer à une meilleure vie pour tous et qu'une détermination sans faille guidait alors les pas des fondateurs de Wan.

Oublié dans un musée, à peine en exposition, moqué par les contemporains.

Index voulu exprimer sa déception, mais ne trouva pas de moyens adéquat.
Dans le musée des anciennes technologies, l'humeur était au dénie du passé, les visiteurs exploraient les allées cherchant les défauts, et non l'héritage. Le conservateur était un homme passionné qui connaissait la valeur des œuvres qu'il exposait, ainsi que l'importance du passé pour construire l'avenir. DG l'avait rencontré alors qu'il atteignait la trentaine, à une réception des Pommels. Ils avaient échangé des informations, bien qu'alors la machine eut été très formel avec lui.
Cependant, bien qu'agé, il avait reconnu Index et lui avait accordé de se promener à sa guise dans le musée. La raison officielle était qu'il enregistrait des informations sur les anciennes technologies qu'il avait perdu lors de la disparition des Pommels. La raison officieuse était son nouveau maître qui avait besoin du désign des anciennes prothèses afin de maintenir en état de fonction un cœur artificiel illégale et vieillissant.
Mais maintenant qu'il y était, Index se sentait attiré par ces anciennes machines. Jeune comparé à elle, mais vieille pour ces temps ci, la pensée qu'il était du mauvais coté de la vitre le saisie plusieurs fois, notamment au passage de jeunes étudiants au regard critique et acerbe.

Il était resté à admirer l'automobile quand il remarqua une jeune femme à l'attitude légèrement différente des autres. Elle aussi était fixée sur un modèle de voiture et griffonnait sur un papier des notes et des dessins. Elle semblait jeune, habillée de façon relativement similaire aux autres humaines de son âge mais seule. Le fait qu'elle utilise du papier le frappait également, mais il semblait que le musée attirait toute sorte d'originaux, et le fait qu'une femme utilise encore du papier dans un tel musée semblait presque raccord.
Elle jetait également des coup d’œils discrets aux alentours comme si elle attendait, ou redoutait de voir venir quelqu'un.

Index s'approcha d'elle dans son dos sans qu'elle le remarqua, non qu'il cherchait à être furtif, mais le silence de ses mécanismes ajouté au fond sonore du musée camouflait aisément sa présence. Il regarda par dessus son épaule et observa ses croquis.
Étranges !

Certains étaient précis, d'autres vagues, mais ceux qui interpellaient Index étaient les fantasques. Ils ne semblaient que vaguement ressembler à des modèles qu'il avait lui même vu, mais la jeune femme blonde y avait apporté des modifications esthétiques soit difficilement réalisable en pratique, soit tout simplement impossible. Et pourtant il y avait une certaine harmonie dans l'aspect globale, comme si cette idée irréelle possédait sa propre beauté.

Il resta fasciné un moment quand il remarqua soudain qu'elle avait de nouveau lancé des coup d’œils alentours, comme par réflexe, et que qu'elle l'avait repéré, sa tête à quelques centimètres de la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Lagoon

Belle et rebelle

avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Dans les rues de Din
Occupation : Chercher une solution pour sortir Din de là
Opinion politique : Veut l'égalité entre Wan et Din
Arme(s) : Un pistolet et un couteau de chasse
Fiche : L'histoire d'une rebelle
Messages : 361

MessageSujet: Re: Sortie culturelle [DEM48.82DG]   Sam 5 Oct - 13:50

Concentrée dans sur mes esquisses je ne vis pas tout de suite l'anormalité de ma situation. Je restée toujours concentrée sur l'attitude des passants au cas où j'aurai à prendre la poudre d'escampette sans prévenir. Alors que j'allais passer à la salle suivante mon regard se leva légèrement et je vis quelque chose de métallique juste derrière moi. Je fis instinctivement deux pas en arrière, prise d'effroi malgré moi. J'avais entendu que des robots étaient créés pour repérer les intrus comme moi et qu'il n'y avait aucun moyen de négocier. Néanmoins se mettre à courir aurait été des plus suspects de ma part. Il fallait que je contienne mes émotions et agissent le moins étrangement possible. Je me rassurais en me disant que n'importe qui aurait été surpris en voyant un robot se trouver juste derrière-lui. Je me contentais donc de lui dire :

" Vous m'avez surprise, on ne vous a pas appris que c'était mal poli de se faufiler derrière autrui de la sorte ? Si vous vouliez voir mes croquis vous n'aviez qu'à me le demander. Excusez-moi mais je vais poursuivre ma visite. "


J'avais essayer d'utiliser un vocabulaire plus soutenu que d'habitude pour coller à la populace de Wan. Bien sûr je ne comptais pas faire la conversation avec mon probable ennemi. Mes pas m'emmenèrent donc prestement vers les salles suivantes. Deux salles plus loin j'essayais d'analyser la situation. Y avait-il seulement un moyen que je me sorte indemne de cette histoire ? Les robots n'avaient pas de sentiments et ne pouvaient donc avoir de pitié pour qui que ce soit. Je ne voulais pas que des innocents se fassent blesser par ma faute. C'était triste mais il semblait que ma sortie culturelle ne soit plus envisageable. Mieux valait que je ressorte vivante d'ici mais il me semblait peu probable que la journée se termine bien. Si l'organisation actuelle allait jusqu'à protéger les musées nul doute que dehors il y en avait encore plus. C'était vraiment la poisse.

Réfléchis Axelle, il y a forcément un moyen de se sortir correctement de cette situation. Ce n'est qu'un tas de métal, il suffirait de lui faire un bon court-circuit et on n'en parlerait plus. Je n'étais par contre pas convaincue que ce serait aisé. Ils devaient les avoir renforcés. Et puis détruire un robot ferait de moi un ennemi de l'Etat.

Je me dirigeais vers la sortie lorsque je vis un attroupement. Visiblement il y avait une attraction à observer et tous les mouflets et leurs parents restaient là, plantaient comme des poteau. C'était bien ma veine. Je jetais discrètement un regard derrière moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DEM48.82DG

Robot à l'âme d'artiste

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Assistant médecin cybernétique, pianiste
Opinion politique : Ne fait pas la différence entre les humains
Fiche : Fiche technique, et quelques menus détails
Messages : 11

MessageSujet: Re: Sortie culturelle [DEM48.82DG]   Jeu 10 Oct - 19:59

Elle était partie précipitamment après avoir sortie des mots d'excuses qui laissèrent Index très, très perplexe.

Il avait été cent ans durant l'androïde attiré d'une famille aristocratique et avait apprit des centaines et des centaines de façons et politesse. Loin d'être un diplomate, son rôle culminant ayant été de partager des conversations avec des invités, afin de satisfaire leur curiosité, il avait assimilé sans mal un certain nombre de code éthique, à tel point qu'il avait exercé un tutorat sur les dernières générations en matière de vie en société et bonne tenue.

Et s'il y avait une chose qu'il n'avait encore jamais entendu, c'était pareil accent.
Depuis sa récupération, il avait eu à faire à des individus louches, et il avait découvert qu'il existait un accent aristocrate, un certain vocabulaire accompagné de ponctuation et d'intonations particulières. Mais c'était des variation du même thème, un changement de rythme, quelques modifications.
Les mots de la jeune femme sonnaient comme une mélodie de flûte traversière sortie d'une flûte à bec. Les intonations étaient là, mais c'était quelque chose de complètement différent.

Associé aux autres étrangetés, elle devint soudain d'un intérêt tout autre pour Index. Une merveille d'originalité. Et sa curiosité ne faisait que grandir.

Il songea un moment à la suivre, mais se dit qu'il était probablement mal polie de poursuivre sans raison une demoiselle. Alors il ravala sa curiosité et continua sa propre visite. Ses pensée ne revinrent cependant que difficilement à son objectif premier, les shémas du cœur artificiel. Le jeune blonde l'avait marqué de son originalité, de sa différence, et son désir d'en savoir plus pulsait comme une vague de chaleur dans ses processeurs. Il savait reconnaître une phase émotionnelle quand elle pointait le bout de son nez, mais maintenant n'était pas le moment.
Il avait une mission, et qu'il l'ai perdu de vu était une chance en vérité. La dame au dessin n'aurait fait que le divertir.

Il n'avait cependant pas fait deux pas qu'il la vit de nouveau, à l'autre bout d'un long couloir tapissé de vieille technologie. Elle tentait de se frayer un chemin vers la sortie en traversant, non sans mal, un groupe de visiteur attroupé autour d'une des exposition. La sortie ? N'avait elle pas dit qu'elle voulait continuer sa visite ? Il s'arrêta un instant au milieu du couloir et l'observa, quelque chose clochait.
Elle tourna son visage vers lui, et malgré la distance, il remarqua une émotion. La peur.

Pour une raison ou une autre, la jeune fille était effrayée. Il sut alors qu'il allait la protéger. C'était une autre pulsion, et il savait que résister en envoyant des ordres contraires ne feraient que perturber l'ensemble de ses fonctions. En se focalisant sur un objectif à la fois, au moins pourrai t il réussir quelque chose au lieu de rater les deux.
Il mit mentalement de coté sa mission principal et, avec résignation, passa au premier plan sa curiosité et sa volonté de protéger la demoiselle de ce qui semblait lui faire peur.

D'un pas décidé, mais pas trop précipité, il s'avança dans le couloir dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Lagoon

Belle et rebelle

avatar


Féminin Origine : Din
Localisation : Dans les rues de Din
Occupation : Chercher une solution pour sortir Din de là
Opinion politique : Veut l'égalité entre Wan et Din
Arme(s) : Un pistolet et un couteau de chasse
Fiche : L'histoire d'une rebelle
Messages : 361

MessageSujet: Re: Sortie culturelle [DEM48.82DG]   Sam 26 Oct - 14:34

Je remarquais alors avec effroi qu'il se dirigeait dans ma direction. Il en avait bien après moi. J'essayais de garder le plus possible mon sang froid extérieurement et me faufilais entre les visiteurs. Ce robot avait peut-être une allure massive mais je ne doutais pas qu'il sache courir plus vite que moi. Il fallait que je la joue fine. Une fois la porte d'entrée passée je vis d'autres robots mais des plus communs. Eux je n'en avais aucun doute, ils repéraient les dinois. Faisant aussitôt volte face pour me joindre à un groupe de Wanais pure souche je revenais dans le musée à contre-coeur. Je devais trouver une sortie de secours, un endroit où je sortirai sans me faire cueillir aussi facilement. L'autre robot était à trois pas de moi, je me sentais de plus en plus mal. Faire un malaise n'aurait pas pu m'aider car en me faisant un bilan de santé ils auraient vu qui j'étais. Il faudrait donc persévérer comme je savais si bien le faire. Je n'étais pas devenue leader pour rien : le stress était un partenaire régulier que je savais faire taire quand c'était nécessaire.

Où pourrais-je bien trouver un plan indiquant une sortie de secours ? Est-ce que ça se faisait encore chez eux ou y avait-il une technologie plus évoluée qui empêchait même le fait qu'il puisse y avoir un incendie ? Dans tous les cas je ne doutais pas que les caméras de surveillance devaient commencer à se tourner sur moi. Entrer, sortir, ce n'était pas vraiment la réaction la plus banale qui soit. Bon sang, dans quoi m'étais-je embarquée ? Je continuais de marcher mais ce fichu robot se rapprochait de plus en plus.

Il était hors de question que je me fasse avoir de manière aussi stupide. J'étais capable d'accepter de mourir au combat, lors d'une mission commando mais pas dans un musée capturée par un fichu robot. Non, ça je m'y refusais.

Il était maintenant si près de moi que je n'avais plus l'opportunité de prendre la poudre d'escampette. Je tournais les talons et affrontais le regard du robot, restant tout de même à plus d'un bras de lui pour éviter qu'il m'attrape directement. Je lui parlais de manière non agressive bien que je me sente très agressée, menacée.


" Excusez-moi mais j'ai l'impression que vous me suivez, est-ce que je me trompe ? "


Il y avait presque cent pour cent de chance qu'il réponde que c'était correct et qu'il m'arrête. J'étais prête à cette éventualité et foncerai dans les toilettes. Souvent il y avait des fenêtres... C'était ma dernière opportunité pour fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sortie culturelle [DEM48.82DG]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie culturelle [DEM48.82DG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Votre dernière sortie "culturelle" c'était quoi ???
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Wan :: Le centre ville :: Musée des technologies anciennes-