Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Un tunnel sans fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Un tunnel sans fin.    Lun 13 Mai - 17:46


Ou suis-je ? Je ne me souviens de rien. Il fait noir tout autour de moi, le froid me donne la chair de poule. Il n’y a aucun bruit, juste ce silence pesant ou l’on entend ma respiration régulière. J’essaye de rester calme, tant bien que mal, mais au fond je sens la panique arriver à tout moment. C’est la première fois de ma vie que je le ressens, cette sensation, je ne l’aime vraiment pas, j’aimerai qu’elle n’arrive jamais, qu’elle disparaisse avec ma peur.

Ou suis-je ? Comment en suis-je arriver là ? Je n’ai rien vu venir. Ma mémoire me joue des tours, je me souviens seulement de quelque passage mais après c’est le trou noir. Ma t’on assommer puis jeter ici ? Je veux me lever mais ma jambe me fait mal, je ne sais même pas la raison de ce mal, suis-je tomber ? Ma tête tambourine, je suis fatiguer, assoiffer et mon ventre cri famine, je ne sais pas combien de temps c’est passer depuis, mais il a une certitude, il faut que je sorte d’ici.


Je prends mon courage à deux main, et essaye de me lever, mais le plafond de l’endroit où je me trouve et beaucoup trop bas, la seul solution et celle de ramper, alors je rampe, jusqu’au bout de ce tunnel. Il n’y a que peu de lumière mais j’arrive à percevoir l’essentielle.

Plus de 20 minutes que je rampe, mais ce tunnel n’en finit plus, comme si il ne connaissait aucune fin ni aucune ouverture. L’odeur nauséabonde de l’endroit, qui effleure ma peau dénuder par mes vêtement déchirer pour je ne sais quel raison ne m’aide pas plus à me situer.


« Il y a quelqu’un ?! S’il vous plait ? Ouuuh ?»

Mes plaintes se refermer en écho, m’indiquant par la même occasion qu’il n’y avait personne au alentour. Je continue d’avancer tout de même, je n’ai pas d’autre solution.
Ma mémoire s’éclaircie un peu plus, ce jour-là, j’étais devant le cimetière et j’attendais quelqu’un, une personne importante… Shawn !
Mais il n’est pas venu, puis des bruits sourd ce sont fait entendre au loin dans la capital, des coups de feu des cris, j’étais en route pour voir ce qu’il se passer, quelqu’un me suivait je crois. Et puis plus rien, c’est le trou noir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Lun 13 Mai - 19:34

Et oui... oui quand on s'amuse à aller n'importe où sans raison... on finit par se perdre. C'était bien, enfin ça commençait bien, je suis allé chercher des... des trucs pour... je sais pas. Soigner... ou tuer. C'est la même chose. Il y a des jours où je ne sais plus vraiment bien où j'en suis. Et puis de toute façon ce qui soigne, à haute dose, tue. Et puis si je peux trouver des lames aiguisées, ou quelque chose pour aiguiser les lames, mes scalpels en ont besoin... ou vont en avoir besoin. Enfin... voilà pour le pourquoi.

Comment je me suis retrouvé là ? Je ne sais pas bien je... traînais dans Din... plus ou moins n'importe où. J'ai vagabondé surtout, au gré des ruelles, plus c'était sombre et plus ça me plaisait. Alors au final ça n'est pas si étonnant que j'en sois arrivé là...C'est sombre... lugubre... J'avais jamais trop vu cette partie de la ville en fait. C'est... limite inquiétant. On dirait qu'il y a de la cendre partout. C'est possible en fait. Ca respire la solitude, l'abandon... la mort... Ca me correspond pas trop mal au final... Voila pour le comment...

Et maintenant je fais quoi ? J'ai réussi à m'enfoncer dans un genre de dédale de tunnels et autres galeries. J'ai encore un peu de quoi m'éclairer, une super lampe de poche qui me fait des feintes une fois sur deux.Mais au moins je vois quelque chose. Ya des gens qui habitent là...

Je... crois avoir entendu quelque chose... De loin, très loin. C'était peut-être dans ma tête. Ca ne m'étonnerait pas au final. Ca va plus tout à fait normalement depuis que je suis redescendu... Je crois que j'ai des absences de temps en temps. Je dors mal... Et plein d'autres choses...


- Ya quelqu'un !?

Ca résonne, longtemps... j'aime pas ce genre d'écho. C'est lugubre ça me fait froid dans le dos... au hasard j'avance vers là où j'ai l'impression d'avoir entendu du bruit. C'est sans doute mon imagination. J'ai l'impression de m'enfoncer dans mon inconscient... Sombre, monotone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 14 Mai - 16:22

Il fait froid et sombre, il n’y a aucune lumière ans les parages, on en oublierai presque comment est la lumière du jour. Des personnes pouvaient –elles vivre ici ? C’est surement impossible. Comment quelqu’un pourrait-il survivre dans un endroit aussi obscur, aussi nauséabond ? D’ailleurs, ces tunnels sont tellement oppressent, qu’y respirer demande beaucoup d’effort, en plus de devoir ramper pendant des heures.
Au loin, j’entends des pas se rapprocher, serai-ce mon imagination ? Sans doute, et pourtant je ne peux m’empêcher d’espérer et d’accélérer l’allure. S’il y avait un minimum d’espoir pour sortir d’ici, autant la saisir maintenant que de laisser la chance passer.

« S’il vous plait ! Il y a quelqu’un ? »

Je répéter inlassablement cette phrase afin d’être sûr que quelqu’un l’entende, c’est ce que j’espérer en tous cas. Une lumière à jaillit au loin, elle s’éteint de temps en temps mais se rallume toujours. Je veux m’approcher le plus possible de cette lumière, elle sera d’ailleurs mon objectif à attendre. Si personne n’étais là au moins j’aurai un peu de lumière, peut être un feu de quoi me réchauffer.

Mais plus je m’avancer vers cette lumière plus je préservais une forme qui la tenais, je n’arrive pas très bien à la distinguer, jusqu’à que je l’atteigne complètement pour remarquer qu’un homme imposent, du moins c’est ce que je supposais, tienne une simple lampe dans sa poche.

Ma première réaction a étais de reculer sous la surprise mais surtout sous la peur de ce nouveaux venu. Finalement il aurait étais mieux que je continu à vagabonder seul dans ses souterrains, mais pourquoi devais –je tomber sur un homme ? La malchance me poursuivrai jusqu’au bout.


« Ne m’approcher pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 14 Mai - 16:55

Une femme... Jeune femme. Elle a débouché d'une... galerie à côté de laquelle je serais passée si elle n'en était pas sortie. Tout est si sombre ici. Et visiblement elle n'a pas l'air bien rassurée. Au moins la chose positive c'est que je ne suis pas fou, je n'entend pas encore de voix. L'un dans l'autre c'est pas si mal. Elle a peur... visiblement, je ne lui ai pourtant rien fait, suis normalement constitué je suppose, et pas encore recouvert de sang... Elle ne devrait pas avoir cette réaction. A moins d'une mésaventure avec quelqu'un me ressemblant.

-Calmez vous, je ne vous ferais rien... je m'appelle Gabriel, je suis médecin. Tout va bien ?

La meilleure façon d'approcher quelqu'un d'apeuré est de le mettre en confiance. Mon nom suffit en général à mes patients. Du moins à nouer la conversation. J'essaie de prendre une voix douce, mais je l'entends moi même assez monocorde...Et puis elle n'a pas l'air prête à quoi que ce soit, surtout pas à me parler. Enfin elle semble bien prête à m'arracher la gorge si je fais un pas de travers, ou si je m'approche trop je suppose. Mais pour ça il faudrait qu'elle bouge, et je doute qu'elle le fasse d'elle-même.
Lentement je me mets à sa hauteur, laissant la lampe éclairer devant elle sans l'éblouir


-Je ne vous ferais pas de mal, j'aimerais vous aider

C'est tout moi, sauveur dans l'âme... c'est pour ça qu'on prête serment en recevant notre diplôme après tout. Je ne crois pas qu'il me soit possible de vois quelqu'un en difficulté et de ne pas l'aider. A croire que j'ai encore une partie de cœur à peu près intacte et active... les miracles arrivent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 14 Mai - 17:36

L’homme qui me faisait face m’informa son prénom, Gabriel et qu’il était médecin. Mais médecin ou non je ne peux m’empêcher de me méfiait de lui. Je ne savais toujours pas ou j’étais, qui me disais que ce n’étais pas un criminel ou encore un simple voleur qui voulais e dépouiller ? De toute façon il n’avait pas de chance, je n’avais aucun sac avec moi et rien dans mes poches, j’étais tout aussi pouilleuse que lui dans mes habits déchiré que j’arriver enfin à voir dans la lueur de sa lampe. D’ailleurs je pu remarquer par la même occasion l’état de ma jambe et de mes bras. Des plais, des griffures … on aurait presque dit qu’un chat c’était déchaîner sur moi.

Mais je dois d’abord faire abstraction de mes blessures pour me concentrer sur l’individu qui m’avait trouvé. Il me montra avec le faisceau lumineux, continuant à me dire qu’il ne me fera pas de mal, qu’il voulait simplement m’aider. A le regarder de plus près, même si je ne voyais pas très bien, il n’a pas l’air si criminel ou méchant que ça, du moins à première vue. Il était blond, les yeux bleu derrière des lunettes rectangulaire, en bref un type qu’y avais l’air normal, mais les apparences sont parfois trompeuse, c’est ce que je ne peux m’empêcher de dire, parce que c’est un « homme ».

« Où sommes-nous ? Est-ce qu’il y a une sortie ? pourquoi fait –il si sombre ?»

J’espérer que ma peur et mon trouble ne se soit pas fait entendre dans le son de ma voix. Je voulais absolument sortir d’ici le plus vite possible. Cette obscurité me m’étais mal à l’aise je n’ai pas confiance en ce qui se trouve dans ces tunnels, si « quelque chose » il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 14 Mai - 17:59

Elle semblait maintenant un peu moins craintive... au final je ne dois pas avoir l'air si effrayant. Je soupirais juste un peu en regardant les différentes plaies qu'elle avait, déformation professionnelle sans doute. Rien quine soit définitif ou trop dangereux heureusement. A part peut-être quelque chose d'un peu plus profond qu'une simple griffure à la jambe. Il fallait nettoyer et soigner ça... éviter une infection autant qu'il était possible de le faire à Din. Pour cela il fallait au moins déjà de l'eau claire et des pansements... Et puis surtout sortir d'ici. Ca restait une priorité.. Peut-être que je pourrais retrouver mon chemin en essayant de revenir sur mes pas, ça nous ferait sortir comme ça. Puis j'essayais de répondre à ses questions...

-Hé bien...nous sommes dans une partie de Din que je ne connais pas vraiment très bien puisque je la découvre aujourd'hui même. Et pour le côté sombre... je pense qu'on est sous terre, ou quelque chose comme ça... Ca expliquerait aussi l'odeur. Quant à la sortie... s'il y a une entrée il y a forcément une sortie fut-ce au même endroit...

Je m'assis devant elle, ça devait réduire mon capital agressif sans doute. Elle était peut-être un peu moins craintive, mais toujours... un reflet dans son regard. Et puis elle devait être fatiguée, ses petites plaies devaient la faire souffrir un peu... Je sors une bouteille d'eau de mon sac. C'est pas bien grand chose, mais elle est propre c'est déjà mieux que pas mal de chose, et la pose devant elle. Si elle a peur, l'approcher ne m'avancera à rien. Et puis je cherche un peu pour voir si j'ai encore quelque chose de mangeable... un bout de pain qui a encore l'avantage de ne pas être dur... je lui tend également. C'est déjà ça. Si elle accepte de revenir avec moi et que je la soigne elle aura mieux à manger.

-C'est tout ce que je peux vous offrir pour le moment. Servez vous, ça vous fera du bien j'en suis sûr. Après... après on verra comment sortir d'ici. Je me souviens à peu près du trajet qui m'a mené ici... mais toutes les galeries se ressemblent, alors je ne promets rien, on est peut-être coincés là pour un petit moment avant de trouver la sortie.

Je sais... il y a déjà eu plus rassurant. Mais dans ce genre de situation c'est mieux d'être préparés à rester là que de se dire qu'on va trouver une sortie tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 14 Mai - 18:39

L’homme à la chevelure blonde présente à mes pied une bouteille dos et un bout de pain rassit mais pas totalement dur. J’allais refuser mais les gargouille de mon ventre qui crier famine me rappel à l’ordre, depuis combien de jour n’avais-je pas manger ? L’appel étant trop forte, je pris le morceau de pain et le mangea, l’entement afin de savourer chaque boucher, comme il me confirme qu’il n’avait rien d’autre. Je ne bus que quelque gorger de sa bouteille d’eau afin de ne pas user de son hospitalité même si, et je me répète je continu de me méfiais de lui. L’information ne monta pas de suite à mon cerveau mais lorsque je compris toute sa phrase, j’us comme un petit choque.

« Nous sommes à Din ?! Dans un souterrain de Din ?! »

‘’Comment ai-je pu atterrir ici ‘’ marmonnai-je pour moi-même. Dans un autre sens, je comprenais mieux comme il me l’indiqua cette odeur nauséabonde que ne nous quittaient plus. Ma mémoire ne s’était ne m’avais pas plus aidé depuis mon réveil dans ces tunnels que je savais maintenant être Din. Des évènements ont du se passer durant ce sommeil non volontaire. D’ailleurs le petit tambourin dans ma tête avais un peu cessé de s’agiter.

« Est-ce qu’il c’est passer des choses à Wan ? Je ne sais pas depuis combien de temps je suis ici, il faut absolument que je sorte. Je peux marcher j’essayerai de ne pas vous ralentir. »

Comme pour lui prouver mes dires, je me lève à l’aide des parois non sans quelque petite difficulté. J’us le tournis quelque instant, cela faisait un moment que je ne m’étais pas mise debout, et mes jambe flancher un peu, la blessure me piquer un peu mais ce n’étais pas insurmontable.

« Je vais bien. On peut y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 14 Mai - 23:14

Au vu de sa réaction elle est sans nulle doute de Wan... une Wanaise... je grimace lorsque je me rend compte de la chose. Pas que j'ai développé une aversion totale pour Wan... mais je n'ai plus aucun espoir dans cette ville, ni aucune confiance en ses habitants... Si la ville pouvait simplement brûler en détruire dans sa chute tout ceux qui y vivent... innocents comme coupables. J'en vivrais mieux je pense. Enterrer cette ville et faire mon deuil... m'enterrer moi ensuite... avant... peu importe, j'ai autre chose à penser pour le moment. Avant que j'ai pus faire quelque chose la demoiselle me sort de mes pensées en se levant. Elle est bien faite, grande assez, les cheveux roses... c'est étrange, mais cela me fait sourire un peu. Elle ne veut visiblement pas d'aide... je ramasse la bouteille et la lampe torche et me lève à mon tour.

-Oui il s'est passé quelques petites choses à Wan... la ville est tombée d'abord, causant des dommages importants sur Din, sans que ça la perturbe plus que ça. Des rumeurs circulent sur le fait qu'El ait été détrôné et que la ville soit régie par un conseil... Mais ce ne sont que des rumeurs. Wan est remontée depuis. Et ce qui n'est pas une rumeur ce sont les dinois qui disparaissent pour finir dans les arènes là haut, juste bons à se faire massacrer.

Ma voix est amere, je ne fais rien pour la changer, je n'en ai pas le cœur. Je n'ai plus le cœur à grand chose de toute façon. Puisqu'elle semble vouloir marcher d'elle même je commence à retourner sur mes pas, tenant de retrouver mon chemin. C'est compliqué, surtout avec les défaillances de ma lampe. Mais bon, on finira bien par trouver à sortir.

-Si votre jambe vous fatigue je suis disposé à vous aider si vous acceptez...

Elle fait partie sans doute de ces femmes qui ne veulent aucune aide des hommes. Je peux comprendre, la fierté, l'amertume... Je ne lui demande pas de comptes, ni de me raconter sa vie. Je propose simplement de l'aider si elle en a besoin. En espérant qu'elle ne prenne pas cette proposition pour une preuve de... j'ignore machisme ou une façon de la voir comme une petite chose fragile. On ne sait jamais la façon dont les gens pensent et ce qui passe dans leur tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mer 15 Mai - 17:47

Il m’explique la situation de Wan, et ce qu’il c’était passer durant mon absence. Alors El n’étais plus au pouvoir et c’était cinq autre personne qui dirigeait aujourd’hui Wan...Je ne savais pas vraiment quoi penser de tout ça, la politique, le règne et tout le reste ne m’intéresse guère. Mais maintenant je comprenais mieux les bruits d’effondrement que j’avais entendu avant de m’évanouir. Peut-être était-ce pour cette raison qu’il n’était pas venu à notre rendez –vous... Sans doute, après tout il faisait partie de ce qui aider les Dinois, lui aussi voulais légalité pour tous, peut être aurai-je du moi aussi plaidais pour cette cause. Mais aujourd’hui, cela n’avait changé en rien, les choses avais même empiré, au vue de ce que me raconte l’homme, nous étions revenu au temps des gladiateurs dans les arènes.

« Je comprends mieux, merci pour l’explication et de bien vouloir me montrer le chemin. »

Il se retourne, et commençe à marcher dans la direction inverse à celle qui la mener vers moi, me proposant sont aide par la même occasion au vue des difficultés que j’ai à marcher.

« Merci beaucoup mais je pense que ça ira »

A bien y réfléchir, il devais surement être un Dinois pour avoir eu la voix aussi amer, je ne lui en avais pas tenu rigueur. C’était la première fois que j’en rencontrer un, surement devait-il me haïr, comme tous les Dinois d’ailleurs, et je le comprends. Une fois sortie, je me promis de ne lui demander plus rien, je ne voulais pas abuser de son hospitalier. Il m’aider déjà à retrouvé la sortie alors que cela devais lui demander un contrôle de soi pour ne pas me tuer, même si cette information ne me rassure pas du tout, surtout l’état dans lequel je suis.

Nous débouchons sur un carrefour avec deux directions opposées, mais jusqu’ici il avait l'air de se souvenir du chemin qu’il avait pris. Mon pied trébuche sur une pierre, mais je me retiens à temps pour ne pas tomber la tête la première. La « nuit » allé être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mer 15 Mai - 20:17

Elle remercie ma gentillesse pour la sortir d'ici, mais décline toute aide. Tant pis pour elle... elle décide, ce sont ses choix. Si elle est condamnée à vivre à Din autant qu'elle s'y fasse, chacun pour soi et quand on refuse de l'aide... on n'en obtient pas. Au bout d'un petit moment de marche nous arrivons à un carrefour... deux directions, un choix... et pas vraiment de souvenir. Je m'arrête une minute, ferme les yeux. J'essaie de me souvenir par où je suis passé. C'est compliqué j'ai tourné tellement de fois dans ce dédale... Et puis maintenant c'est du 50/50 … A droite.
Je ne sais pas pourquoi la droite au lieu de la gauche, mais on va garder cette direction là. J'ai lu un jour qu'il fallait tourner dans le même sens à chaque fois dans un labyrinthe. J'ignore si c'est un vrai labyrinthe dessiné pour les besoins de la cause... mais c'est compliqué.


-Vous venez de Wan ? Vous faisiez quoi là bas ?

Autant faire la conversation cet endroit est déjà assez lugubre pour ne pas en plus rajouter le silence pesant. Et puis... parler de Wan, je sais pas... au moins il y a du soleil là haut. L'air est respirable, pas étouffant... il sent l'air. Et puis j'y suis né au final... C'est ma maison... quelque part, très loin... avant qu'on m'en chasse parce que j'ai trop de cœur... j'avais. Ils ont eu ce qu'ils voulaient au final, quelqu'un d'aigri, froid, détaché de tout. Un robot avec un système organique....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Jeu 16 Mai - 17:46

Il se posa, et mis un petit moment avant d’être sur la direction à prendre, puis nous suivons le tunnel de droite. J’espère qu’il est sûr de lui, cette endroit à l’air d’être un vrai labyrinthe. Nos pas continu de résonner dans la pénombre, ce n’est pas un silence pesant, c’est juste un « silence ». Apres quelque instant, il me demande si je venais de Wan et ce que je faisais. Je lui réponds après un moment d’hésitation.

« Oui je viens de Wan, je tenais une boutique de mécano, pour toute sorte de technologie comme les bras mécanique, des robot, des GPS, avec mes grands-parents. Et vous…Vous êtes médecin a Din c’est ça ? »

En repensent aux bras mécaniques, je ne peux m’empêcher de toucher mon bras gauche ou sous ma peau se trouve mon auto-mail. Il était toujours là, quelque griffure avais arraché la peau synthétique mais rien de bien grave, il marche encore, je peux le sentir en faisant bouger mes doigts. Je repense aussi à mes grand parent, il devait surement s’inquiéter, ou alors leurs était-il arrivé quelque chose aussi ? J’espère que non, ils sont ma seul famille, la seul qui me reste à Wan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Sam 18 Mai - 10:26

Une mécano de Wan ? C'est pas mal comme situation. Un artisan du métal, de l'acier, des composants électroniques, de la synthèse... de semblant et du paraître. C'est quelque chose de très prisé à Wan, Les hommes se font poser des implants augmentant leur force, les femme des hormones synthétique en nano-bio-technologie afin d'être plus attractives. Elle devait avoir du travail assez pour vivre. Dommage qu'elle se retrouve en bas, elle en aura moins, du moins bien moins intéressant on va dire. C'est... de la récupération ici, du recyclage de déjà utilisé et obsolète. Ca fait travailler l'imagination. On combine des choses... C'est un autre style. L'un dans l'autre elle n'aura pas trop de problème à trouver de quoi vivre. Ils aiment bien les membres robotisés ici...
Je souris... un peu quand elle me demande si je suis médecin à Din...


-je le suis maintenant par la force des choses. Je suis né à Wan, mais j'avais des idées qui ne plaisaient pas vraiment à El... donc je me suis retrouvé en bas. J'ai heureusement eu le temps d'en apprendre assez sur la médecine pour me débrouiller et me trouver une utilité ici... même si c'est tout trouvé en regardant autour de soi...

C'est sûr qu'en voyant la misère humaine de Din.. un médecin a de quoi travailler. C'est triste. Au final... peut-être que je devrais juste me contenter de faire comme avant. Juste... soigner les gens à Din comme je faisais quand j'étais à Wan, et quand ils m'ont envoyés en bas. Ca pourrait être bien.Mais je pense qu'il me manquerait toujours le sang d'El sur les mains... Je pourrais reprendre cette vie quand il sera mort et dispersé aux quatre vents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Lun 20 Mai - 11:03

Il était médecin de Wan avent d’être rejeter par El pour ces idéaux, il était un peu comme Shawn, il n’aime pas la politique de El, il se battait même contre ces « idéaux ». Peut-être que c’est pour cette raison qu’il n’est pas venu. J’espère que non, qu’il se trouve toujours à Wan en sécurité, il a déjà eu assez d’ennui comme ça, surtout avec son problème de perte de mémoire. Mais l’histoire du médecin me fit de la peine, même si au moins il pouvait réellement aider les Dinois, ce n’est pas le matériel d’ici qui aller réellement l’aider.

« Je suis désolé, pour votre histoire. Je comprends mieux pourquoi tant de gens le déteste. Je connaissais un ami qui avais les même idéaux que vous. Pensez-vous que je pourrais le retrouver ? Que je pourrais retourner à Wan ? Ou suis-je coincée comme vous ici ? Je ne sais pas si j’ai fait quelque chose qu’ils ne leur a pas plus pour avoir atterrie ici… Est-ce que je serai utile ici ? Je ne sais que construire des membres inexistants ou réparer… »

Il faut que j’envisage toutes les possibilités. Si j’étais coincée ici, ça allé être dur à vivre et compliquer, surtout que je ne connais rien de Din. Les gens était-il tous comme lui prêt à aider des inconnus, surtout venant de Wan ? Je ne pense pas, ces gens-là me haïront plus que tout au monde. Une fois que nous retrouverons la surface, je vais devoir me débrouiller toute seul. Je me sens perdu, tout aller si vite, je n’ai même pas pu « leurs » dire au revoir, parce que c'étais évident pour moi que je ne les reverrai jamais , j'ai peu être une chance de revoir Shawn si il se trouve aussi a Din , aussi je ferais quelque recherche. Avec sa chevelure orange il ne passer pas inaperçu. Je garde un petit espoir , mais j'essaye de ne pas me faire d'illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Lun 27 Mai - 22:14

La pitié ne m'intéresse pas... elle ne me réchauffe même plus je remarque. Elle dit qu'elle est désolée, peu importe. Et puis elle pose des questions. Elle veut retrouver quelqu'un qu'elle a perdu. Un jeune homme... Elle y tient, elle veut le retrouver, elle se demande même si elle peut le retrouver à Din avec les chamboulements des deux villes. Peut-être... ça n'est pas mon problème au final. Tant mieux si elle le retrouve... Mais les gens s'en vont. Ils meurent.

-J'ignore si tu peux le retrouver, même s'il est encore en vie. Tant que ta puce n'est pas désactivée, comme la mienne, tu devrais pouvoir remonter, si tu trouves un moyen. Mais il y a toujours un risque de tomber dans leurs arènes.

Je crois que ma voix est amère... tant pis. Il faut qu'elle entende la réalité. Pas qu'elle garde trop d'espoir. L'espoir à Din... c'est mauvais. On ne va nulle part avec ça, pas ici. Et même avec toute la bonne volonté du monde. Alors le plus vite elle se dira que toutes les éventualités, même les pires sont possibles. Ca lui fera moins mal si ça arrive.

-Si tu sais travailler avec pas grand chose... tu pourras facilement trouver du travail. La base des câbles est un foutoir monstrueux, on reçoit tout ce qui est « cassé » de Wan. Cassé pas forcément, un fil qui fait un mauvais contact et ils jettent. Mais ça peut encore fonctionner. Alors si tu peux bricoler ça, tu trouveras vite du travaille.

Ca c'est vrai. On cherche toujours des choses qui fonctionnent. Surtout s'il y a de l'énergie dedans. Et si elle peut faire des membres robotiques, alors c'est parfait pour elle. Je ne m'en fait pas pour ça.
Mais tout ça c'est à condition qu'on trouve la sortie.
Depuis tout à l'heure je marche, je tourne, je suis toujours ce que je me suis dit, tourner toujours dans le même sens... Mais ça n'a pas l'air de bien fonctionner. Et puis ma lampe commence à être très faiblarde, elle clignote de plus en plus. Dans pas longtemps on va se retrouver dans le noir complet et là ça va être moins amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 4 Juin - 11:41

Il y avait une chance pour que je puisse quitter DIN, une infime chance avec cette puce implanter en moi. Mais lorsqu’ont été à DIN, ce n’étais pas pour rien et la puce se désactivé automatiquement. Il faudra que je sois prudente dorénavant, pour ne pas tomber dans leur arène, comme me l’avait-il dit. Il est amère je dirais même en colère ça se comprend, les choses ne se sont pas améliorer, après la chute de El, elles ont même empirés. Il m’informe aussi que j’ai une chance de servir à quelque chose si nous arrivons à sortir d’ici. La base des câbles, point de repère entre Wan et Din.

« La base des câble ? Où se situe-t-elle ? Je suis désoler je ne connais rien de Din. Mon ‘’ père ‘’ venais d’ici mais… Je n’ai jamais su ce qu’il était advenu de lui. »

Ma voix était amère, au fond de moi je sais que je le déteste toujours autant, et je ne veux en aucun cas le revoir. C’était sa faute si ma mère avais périt, de souffrance et de nostalgie. Il l’avait abandonné, et ma mère m’avait par la suite abandonné, ne supportant plus de voir ces yeux, qu’elle disait souvent y voir les sien.

Cela faisait bien une demi-heure que nous tournions en rond dans cette endroit, nous nous somme surement perdu. La fatigue ce fait ressentir et je ne sais combien de temps encore je vais tenir, je me tiens à la paroi comme je peux, et je deviens lourde. Nous continuons de marcher, et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 4 Juin - 12:43

Dinoise par le père ? Ca sent la mauvaise histoire de famille. Enfin ça ne me regarde pas j'ai déjà assez de problème tout seule à gérer, pour ne pas en plus m'occuper des histoires de famille des autres... j'aurais pu en avoir une de famille à Wan... il a fallut qu'El s'en mêle et hop, plus rien. Je m'arrête une seconde quand je sens une douleur dans la main, comme si je m'étais coupé avec un de mes scalpels. Je regarde vite... quatre petites entailles en arc de cercle, et les jointures de mes doigts complètement blanches...Il faudrait que je me calme. Mais je commence à en avoir assez de marcher, tourner en rond. La lampe torche me lâche... définitivement j'ai l'impression... Je soupire et m'adosse un moment à un mur. Elle a du mal à avancer elle... une pause nous fera du bien.

-La base des câbles c'est exactement en dessous de Wan. C'est par là qu'elle est accrochée à la terre. Il y a tout un système, plus ou moins fonctionnel de défense, pour empêcher les dinois de remonter, mais quand ils sont en maintenance il y a des possibilités de se frayer un chemin. Autour on a le souk, un genre de grand marché perpétuel. Le cimetière des trains un peu à l'extérieur, l'ancienne ville, aujourd'hui déserte... Ca a dû être beau à une époque... un jour...

J'ai souvent essayé d'imaginer ce que Din avait pu être avant que Wan ne soit créée et qu'ils en fassent un dépotoir grouillant d'être humains affamés et désespérés. La ville morte... il y a un grand parc là bas, avec un ancien étang... une promenade autour, des chemins. Le centre était peut-être animé, le souk n'était pas ce qu'il est maintenant, j'imagine des couleurs, beaucoup... rouge, bleu, vert, jaune, orange et toutes les nuances possibles... ca devait être beau. Mais aujourd'hui il n'y a que des nuances de gris, de la misère, de la mauvaise herbe, et pour trouver de l'eau potable il faut se lever tôt.
En parlant de ça je ressors la bouteille, moitié vide maintenant. Je la tend à la demoiselle. Blessée elle doit en avoir besoin.


-Serre toi. Quand on sort d'ici je t'emmène au hangar, on prendra soin de toi là bas. T'auras sans doute un repas, de quoi te changer avec de la chance. Et je te soignerais, l'environnement est un peu moins sale qu'ailleurs.

Mais ça c'est à condition qu'on arrive à sortir d'ici. Sans lumière ça va être encore plus simple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 4 Juin - 17:24


La lampe à lâchée, elle s’est éteinte d’un coup et nous nous somme arrêter. J’ai glissée contre la paroi face à lui pour pouvoir m’assoir par terre, dans un long soupir de soulagement, de pouvoir enfin me reposer. Même si ce ne sont pas des blessures graves, elles me ralentissent quand même, et j’ai l’impression d’être un escargot.

La base des câbles se situer donc en dessous de Wan, on ne devait voir que ça au loin, sa devais être un endroit connu. Le cimetière des trains de vais être un endroit glauque, pas vraiment fréquentable je pense. Je ne pouvais pas imaginer Din au temps de sa gloire, parce que je n’y avais jamais mis les pieds.

Il me propose de l’eau que j’accepte avec plaisir mais seulement une gorgée, si c’était tout ce qu’ils nous rester, autant économiser au maximum. Je lui temps par la suite pour qu’il puisse aussi en boire. Même après être sortie d’ici, le médecin voulais continuer de m’aider, ce que je ne comprenais pas trop d’ailleurs. Les gens aller-t-il m’accepter en sachent que je venais de Wan ? Je ne pense pas , et je serais préparée à ça.


- Vous voulez dire, si nous arrivons à sortir d’ici... avec une lampe torche en moins ça va être beaucoup plus compliqué. Merci beaucoup de bien vouloir m’aider. Est-ce que tous les Dinois sont comme vous ? Je veux dire qui aide des inconnus, même venant de Wan ? Vous ne me détester pas ? Vous devriez pourtant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 4 Juin - 21:00

Intelligente... elle économise l'eau. Je range la bouteille dans mon sac dès qu'elle me la rend. Je n'ai pas soif de toute manière... Et puis j'ignore combien de temps on va rester là. J'esquisse un sourire lorsqu'elle me demande si tous les dinois sont comme moi, à aider leur prochain, même ceux de Wan...

-Je ne suis pas Dinois, et tant que tu n'es pas El je n'ai aucune raison particulière de t'en vouloir personnellement.

C'est El que je veux voir mort, dont je veux voir le sang couler, rouge... comme la passion, la haine, la douleur... Il n'y a que lui comme Wanais que je veux voir mort.. lui et ceux qui pourraient le défendre. Si dans la foulée les Cinq pouvaient être éliminés ça serait bien... que la ville tombe. Que ces... wanais sachent enfin à quoi ils réduisent d'autres humains, qu'ils vivent cette douleur et ce désespoirs, qu'ils s'étouffent avec !
Qu'ils en souffrent... indéfiniment... Il y a des jours où j'aimerais être un nécromancien... faire revenir les morts à la vie pour les faire souffrir encore et encore des centaines de fois. Ceux qui rient de la mort des autres, qui s'amusent à les voir s’entre-tuer... comme des animaux sauvages...


-Allez... en route. Si on ne bouge pas on ne sortira jamais.


Je me redresse, me décolle du mur et lui tend la main pour l'aider à se redresser. Elle ne veut pas de mon aide depuis le début, si elle refuse là aussi, tant pis pour elle, je n'insisterai pas. Mais l'éducation et la générosité sont coriaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mer 5 Juin - 17:31

Pour toute réponse, il m’avouer que temps que je n’étais pas El, je n’avais pas de soucis à me faire. Je comprends à quel point cette homme doit être détesté ici-bas, et il vaut mieux pour lui qu’il ne se trouve pas ici.

Pour la seconde fois de la journée, le médecin me proposait de l’aide, juste une main tendue devant moi pour m’aider à me relever. Je l’avoue, je continu désister mais c’est plus fort que moi. J’y étais arrivé pourtant avec une personne, alors je me force, je refoule cette haine que je porte et accepte sa main, mettent la mienne dans la sienne pour me relever, et je sentie sa force m’aider, j’ai même un peu chancelée.

-Merci beaucoup.

Nous avons repris la route, continuant de marcher, de tourner, et encore de tourner. Je le suis mai je sais très bien qu’il ne sait pas où nous somme. Nous avons une nouvelle fois tournés, puis une légère lumière c’est braquer sur nous, l’air étais un peu moins nauséabonde, plus fraîche. J’espère que c’est la sortie et non mon imagination du à la fatigue qui me joue des tours.

-Est-ce bien ce que je pense ?

Une lueur d’espoir s’offre enfin à nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny


avatar


Origine : Wan~Din
Localisation : Wan~Din
Occupation : Maître du Jeu
Arme(s) : Fatalité
Messages : 77

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mer 26 Juin - 20:03

Lancé de dé:

Chiffre pair: Une sortie se présente!

Chiffre impair: Des jeux de lumières et des bruits pour le moins inquiétants, mieux vaut éviter de trainer dans le coin...

Destiny a effectué 1 lancé(s) d'un Dé de six (Image non renseignée.) :
3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Ven 28 Juin - 15:45

De la lumière ? Peut-être, j'espère, une sortie, ça serait bien je commence à fatiguer assez méchamment. Et à être sur les nerfs aussi... la fatigue aidant. De la lumière... qui bouge, plusieurs lumières qui bougent, et des voix, des bruits de pas. Plusieurs personnes, trois si je ne me trompe pas. Ca n'est pas forcément une bonne chose pour nous. J'ignore totalement où nous sommes, mais à Din, on n'est jamais bienvenu nulle part. Je nous arrête, pas besoin d'attirer l'attention en faisant du bruit ça serait dangereux. Je pose un doigt sur la bouche lui intimant de ne pas faire de bruit. Rapidement du regard je cherche un endroit qui pourrait nous cacher, un renfoncement dans le mur, une galerie, quelque chose.

En essayant de faire le moins de bruit possible je me glisse dans un coin de mur qui me semble assez sûr pour qu'on ne nous repère pas si on passe à côté de nous sans faire attention. Toujours sans bruit je fais signe à la demoiselle de venir près de moi si elle aussi ne veut pas être vue. Oui on sera serrés mais pour quelques instants seulement et je préfère ça à l'éventualité de devoir me battre contre plusieurs personnes. Je ne suis pas formé à ça, même si vivre à Din vous force à apprendre quelques petites choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mer 25 Sep - 15:23



Oui bien sûr il y avait de la lumière et mon cœur palpitais à l'idée d'avoir enfin trouvée la sortie. Jusqu'à qu'une nouvelle lumière se fasse , et le désespoir ma remplie. Hélas ce n'étais pas la sortie mais un groupe de personnes armé de lampe qui se dirigeaient vers nous. Le docteur m'intime de ne pas faire de bruit , ce que je fis en essayent de respirer lentement , pour ensuite me demander de le suivre dans un renforcement de mur. Le renfoncement était bien petit, ce qui impliquais " être serrer limite collé" ce qui ma vite répugner, mais en entendant les pas ce rapprocher ,j'ai essayer de laisser mais crainte de coter et l'ai suivie dans ce renfoncement. Comme je le penser , je dû me coller à lui , même si j'essayais de ne pas le toucher , ce qui fut dure . Le groupe passa devant nous , sans nous apercevoir , mais attendre que ce si passe le prochain carrefour afin d'être sur de ne pas être aperçu.

Lorsqu'ils passèrent enfin le carrefour, je sortie du renfoncement soulager , mais pas pour longtemps . Nous n'avions toujours pas trouver la sortie et je commençais sérieusement à fatiguer, et même quelque minute de repos n'y suffirais pas. Mais avec un peu de chance , si nous suivions les traces de ces hommes , peut être trouverions nous la sortie ? Peut être venais t-il d'en haut ? C'est ce que j'espérais.

" Nous devrions suivre leur trace de pas , peut être venais t-il de la sortie, avec un peu de chance... Non ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mar 1 Oct - 7:54

Elle avait été vraiment mal à l'aise contre moi. Sans doute un problème avec les hommes... ça arrivait souvent. A moins que ça soit moi particulièrement mais je n'avais à mon sens rien fait pour m'attirer ça. Ca n'était pas agréable mais bon... je ne m'en formalisais pas, chacun son histoire et ses réactions...les goûts et les couleurs.
Les gens finirent par s'éloigner. Elle proposa de suivre leur traces... C'était encore la meilleure chose à faire puisque nous nous ignorions totalement où nous étions, même si elles nous amenaient plus avant dans les galeries et nous éloignaient de la surface... Au moins nous trouverions peut être de quoi boire et manger, une carte de ces galeries quelque chose qui pourrait nous aider. Et puis effectivement avec de la chance ils revenaient de la sortie et nous trouverions de fait une voie toute tracée.


-Je suis d'accord... mais ça va être compliqué...

La dernière lueur de leurs torches ayant passé un coude dans les tunnels nous étions de nouveau dans les ténèbres et ma lampe à moi était à plat. Je fouillais tout de même dans mon sac savoir si je n'avais pas une batterie ou deux en réserve, des allumettes, quelque chose qui aurait pu nous aider mais non, je ne trouvais rien... rien que quelque chose de vaguement phosphorescent qui n'éclairait guère plus qu'un vers luisant.

- Il faut espérer que la sortie soit proche ou qu'on trouve un peu de lumière sur le chemin...

Je sortis également du renfoncement, regardant ce qu'il nous restait de réserve d'eau, pas grand chose, je me ferais violence pour ne pas boire... Elle en aurait plus besoin que moi.

-En route... plus vite on sentira l'air frai mieux je me sentirais je dois avouer...

Etre sous terre commençait à m'inquiéter et à peser sur mon moral, je sentais presque les murs se resserrer sur nous. Je n'étais pas naturellement claustrophobe, mais être sous terre sans savoir où avait quelque chose d'angoissant quoi qu'on fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonora Farron Lightning

Si bien sans les hommes

avatar


Féminin Origine : Wan
Localisation : Wan
Occupation : Gérante d'un magasin
Opinion politique : Aucune opinion
Arme(s) : Arme a feu
Messages : 265

MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    Mer 2 Oct - 15:13

Suivre les traces de ces hommes fut plus compliqués que je ne le pensais, car comme le docteur le spécifiait , nous n'avions plus de lampe pour nous guider à travers ces tunnels.
Seulement ce qu'il ne savait pas c'étais que j'étais assez bonne mécanicienne. Je ne me qualifiais jamais comme étant la meilleure car c'étais évidemment faux. C'étais mon grand le plus malin , et le plus adepte. Il avais ça dans la peau comme disait ma grand mère et cela depuis toujours, c'étais d'ailleurs lui qui m'avais tout appris, sans lui je ne sais pas se que j'aurai fait de ma vie.

Je me rend compte seulement maintenant que je ne les reverraient peu être plus jamais. J’espérais seulement qu'ils soit en sécurités , et qu'ils ne leurs soit rien arrivés, je ne leurs remercierais jamais assez pour tous se qu'ils ont fait pour moi.

La lampe du docteur devais être les anciennes lampe de Wan, autrement dis, ils ne connaissez en aucun cas notre technologie. Peut être pourrai-je réparer cette lampe , mais le problème reste le même , il nous faut un peu de lumière , cela risque d'être très dure à l'aveuglette.



"- Par tous hasard , vous n'auriez pas une allumette ou quelque chose qui m'éclairerai un temps sois peu ? Je peu peut être réparer cette lampe, ce sont de très vieux modèle de Wan.

- C'est d'ailleurs un miracle qu'elle nous aient éclairer jusque ici. Notre technologie est aujourd'hui beaucoup plus avancé. "



Si avec un peu de chance je répare cette lampe , nous aurons plus de faciliter pour traverser les tunnel mais surtout, et je pense que c'est aussi le cas pour lui , nous n'aurons plus cette impression de claustrophobie. Je n'aimer pas particulièrement le jour mais la nuit ne me rassurer pas non plus. C'est à ce moment la que l'on se rend compte à quel point le soleil et vital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un tunnel sans fin.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un tunnel sans fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Tai :: Tunnels et galeries-