Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 La fin d'une époque... [PV: Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Jeu 29 Nov - 20:17

J'étais allongé dans un tas d'ordures. Je ne parvenais plus à bouger mes membres endoloris. Lorsque je m'y risquais, une douleur aigue et atroce m'arracha un petit cri plaintif à peine audible tant ma voix était faible. Je me résolu à refermer mes paupières. Il s'était passé beaucoup de choses en très peu de temps. Les événements récents me revinrent en mémoire. D'abord par bribes, par successions d'images. Ensuite plus nettement. Dame Sandra, maître Ulrich, l'Olympia... Tout ça était allé si vite...

Pour commencer, maître Ulrich avait appris le décès de sa sœur qui avait été éliminée pour traîtrise. Après cela, il y a eu de moins en moins de clients à la boutique qui était devenue victime d'hostilité. Maître Ulrich se faisait hué, insulté... Le nom de la famille Ulrich était désormais entaché. Toutes les années et générations de services rendu à Wan et au Seigneur El ne semblaient plus compter. Nous espérions qu'avec le temps, cela se tasserait un peu et que la vie reprendrait calmement son court. En tout cas, c'est ce que je pensais naïvement...

Ce jour-là des hommes en uniforme étaient venus l'emmené. Tout s'est passé si vite, je n'ai pas vraiment eu le temps de réaliser sur le moment. Toujours est-il que je fus emmené moi aussi. J'appris que la famille Ulrich allait être exécutée publiquement pour trahison. Je fus contraint d'assister à l'exécution de mon Maître. Parce que les officiers de l'ordre trouvaient ça drôle. Je n'oublierais jamais l'expression qu'affichait mon Maître à ce moment-là. Malgré que tous étaient contre lui pour un crime qu'il n'avait pas commis, il continuait de garder la tête haute.

Après cela, ce fut à mon tour d'amuser la galerie. Je fus envoyer au stade Olympia où l'on m'expliqua qu'on me laisserait une chance de garder la vie sauve si je parvenais à vaincre mon adversaire. Evidemment, c'était peine perdue. Non seulement, je ne m'étais jamais battu et n'en avais jamais eu envie, mais en plus je n'étais pas en état de faire quoique ce soit. Trop hanté que j'étais par les sombres et macabres souvenirs de la mort de mon Maître.

Le "spectacle" ne dura pas longtemps au grand dam des spectateurs. Je n'avais pas encore tout a fait perdu connaissance lorsque j'entendis les gardes dire qu'ils allaient me jeter en bas.

"On ne va pas se salir les mains à l'achever! De toute façon, c'est pas comme s'il allait survivre en bas."

Et c'est tout ce dont je me souviens... Je me rappelais aussi des derniers mots que Maître Ulrich m'a adressé: venge-moi. Les larmes longèrent mes joues. Allais-je mourir ici? Ne pourrais-je jamais exaucé le dernier souhait de mon Maître?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Jeu 29 Nov - 21:30

Ils méritaient tous la même chose... tous à Wan... tous ceux qui restaient...sans agir, sans se battre, sans réagir face à ça... L'exclusion de Din, sa place, ce qu'il s'y passe, tout me révoltait déjà avant. Mais Wan est aussi pourrie ! Jusque dans ses antrailles mécaniques qui la font voler. Wan ne vaut rien sans des gens bien... comme Sandra... sandra...

Je ralenti mon pas une seconde, je suis en route pour les cables, tous les jours de nouveaux dinois enlevés, ou de nouveaux wanais tombent des câbles... J'ai envie de tuer tous ceux qui acquiescent avec soumission aux ordres d'en haut, ceux qui suivent comme des moutons... mais il y en a qui méritent peut-être d'être sauvés, ceux qui sont jetés en bas parce qu'on ne prend même pas la peine de les tuer. Ceux là peut-être valent quelque chose. Et il y a des dinois qui sont renvoyés en bas... eux ont besoin d'aide. Je suis toujours médecin...un des rares à Din... peut-être le seul au final... du moins formé, une vraie formation... Alors je dois en faire profiter ceux qui en ont besoin... avant ma vengeance... Avant ? En même temps ? Après... ? Non sûrement pas après... En même temps... c'est bien en même temps, c'est un bon compromis... Je ne dois pas traîner... quelqu'un pourrait avoir besoin de moi...

Quelqu'un en haut d'un des tas d'immondices au bas des câbles... Par tout ce qui existe il a l'air si jeune... J'approche assez vite, je garde toujours sur moi quelque chose pour soigner rapidement, du premier secours... Mais j'ai un mouvement de recul en voyant ce qui se présente là... C... c'est un jeune homme, un garçon... j'ignore même l'âge qu'il pourrait avoir, mais bien trop peu. Et... il semblerait qu'il soit une créature de laboratoire. Ca aussi je ne comprends pas ce qui a pu passer par la tête des scientifiques à vouloir jouer à Dieu, à vouloir créer la vie... Ils devraient laisser ça au phénomène naturel de procréation. Le pauvre... il a des plaies et contusions partout, sans doute un os ou plusieurs cassés. Il semble inconscient, les yeux fermés, je vois des larmes... N'importe qui en ferait autant avec les blessures qu'il a... Je prend une de ses mains.


-Salut... Allez si vous m'entendez ouvrez les yeux, ou serrez ma main, su vous pouvez.

Il faut que je sache s'il est conscient ou pas. Pour la suite c'est indispensable, savoir si je peux le transporter, s'il a mal... s'il sent encore ses membres surtout. J'ai peur que son dos soit touché, sa colonne vertébrale, qu'il soit paralysé. S'il l'est, son avenir à Din est largement compromis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Ven 30 Nov - 10:16

J'entendis quelqu'un s'approcher. Mais je ne réagis pas, j'étais trop faible pour ça. Et puis, j'avais peur... Et si on venait m'achever? Non, je ne voulais pas. Quitte à mourir, qu'on laisse le temps s'en charger et qu'on me laisse tranquille pour une fois! Je n'avais jamais rien demandé. Je n'avais pas demander à naître et j'ai rapidement appris à mes dépends que je ne devais ni ne pouvais rien demander. Mais aujourd'hui, en ce moment, je ne demandais qu'une chose: si cette personne qui s'approchait était venu pour m'embêter et me faire du mal, alors qu'elle s'en aille et me laisse mourir seul! Mais après tout, peut-être que cette personne penserait que je n'étais déjà plus de ce monde?

Contre toute attente, cet inconnu qui s'avéra être un homme me prit délicatement la main et me parla doucement. Sa voix douce et bienveillante me mit en confiance. Aussi décidais-je de répondre à sa question en ouvrant lentement les yeux, car c'était tout ce dont je me sentais capable de faire. Oui, je l'entendais, je sentais même sa main chaude tenir la mienne. Et d'une certaine façon, cela me rassurait.

Encore quelqu'un de gentil à Din. Décidément, je ne comprenais pas quels étaient les critères pour envoyer des gens en bas ou pour les laisser là... Sans doute n'y avait-il pas de véritable raison? Oui, sans doute... Tout comme l'exécution de Maître Ulrich et de sa famille... Ils avaient décrétés que c'était pour trahison. Mais mon Maître n'avait jamais trahi personne. Il avait toujours été un citoyen modèle, un homme respectable et digne de confiance. C'était injuste. Tellement injuste... J'étais si triste. J'avais envie de fermer les yeux et de m'endormir pour toujours. Ainsi, je n'aurais plus jamais à m'inquiéter de rien. Cependant, je ne pouvais me permettre de faire ça si je voulais répondre à l'ultime requête de mon maître. S'il existe une chance - aussi infime soit-elle - pour que je survive et que je puisse venger mon maître, alors je la saisirais. Quoiqu'il m'en coute. Même si je dois y laisser mon âme. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour cela et si le doute me prends, alors je me remémorerais avec netteté le visage de mon maître lors de son exécution.

Je fixais un point devant moi pour maintenir mes yeux ouverts: je ne devais pas m'endormir. Je ne devais pas me laisser aller. Je devais lutter pour vivre. Vivre et assouvir la vengeance de mon maître.
Je parvins à articuler faiblement à cet homme que je ne connaissais de rien:

"Je veux vivre!..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Ven 30 Nov - 11:20

Il était vivant, bien vivant, conscient et même capable de parler intelligiblement, bien que sa voix soit faible et sifflante. Cela me fit sourire un peu, c'est toujours quelque chose de réjouissant, une petite lueur, quand je trouve quelque chose... quelqu'un de vivant. Et ce petit voulait vire. Une vraie volonté, ça se voyait dans son regard... son regard un peu voilé. Par la douleur, les larmes, la fatigue, la lassitude sans doute. L'état dans lequel on est aux portes de la mort fait toujours cet effet, l'envie de rien. Je passe ma main dans les cheveux du petit doucement. Tant pour le rassurer que pour vérifier s'il a des blessures à la tête, une fracture du crâne... Mais non... j'en retire ma main avec des traces de sang, mais pas de fracture. Du moins je ne crois pas, s'il a un crâne avec une forme classique, il n'a pas de fracture, tout est encore soudé.

-C'est bien jeune homme. On va te faire vivre ne t'en fait pas.

Et je voulais vraiment qu'il vive ce petit. Il a quelque chose dans les yeux qui me touche... une sorte d'incompréhension de ce qui lui arrive, d'innocence... C'est quelque chose qui n'est pas commun à din, c'est agréable...

-Bien... je vais te faire quelques attelles pour que tes bras et tes jambes ne bougent pas trop, pour que si tu as une fracture elle ne s'aggrave pas.

Sitôt dit je cherche dans les débris de trucs et choses tombées de Wan ce qui pourrait faire de bonnes attelles afin de le maintenir. Pour le moment je n'ai pas le temps de vérifier si oui ou non il a de vraies fractures, alors je fais comme si c'était le cas. Des bouts de ficelle, de corde, de tissu, quelques bouts de bois ou de métal. Ca fait l'affaire assez bien au final. J'essaie de constituer une minerve aussi, au cas où sa colonne, sa nuque, soit touchée. Le pauvre petit est si abîmé... Comment on peut faire ça à un enfant ? Enfin... même s'il n'est pas humain il est vivant, il a une conscience, des envies sans doute... Qu'est-ce qui peut amener quelqu'un à battre un enfant à mort... ? Je n'arrive pas à comprendre Wan, je ne comprenais déjà pas avant, mais là tout semble changer encore, et je m'éloigne plus encore des idées de la ville volante. Je fini mes attelles en pansant à ça. Je fais aussi quelques pansements de fortune, pour endiguer les plus grosses hémorragies. Afin qu'il ne perde pas tout son sang.

-Voila jeune homme. Je vais te porter et te ramener chez moi pour pouvoir te soigner correctement. Je suis médecin, je m'appelle Gabriel. Je vais prendre soin de toi jusqu'à ce que tu te rétablisses... du mieux que je pourrais du moins. Essaie de bouger le moins possible ça pourrait aggraver tes blessures.

Je commence à le prendre délicatement dans mes bras. J'ai peur de le briser tant il semble fragile et tant il est léger. Wan me révolte de plus en plus... Ils doivent tous mourir... tous... tous ceux qui ne font rien contre ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Ven 30 Nov - 20:32

L'inconnu m'assura qu'il allait me faire vivre et que je ne devais pas m'inquiéter. Je ne répondis pas. Ces quelques mots que j'avais prononcés m'avaient déjà coûté un effort considérable. Je restais immobile. De toute façon, je n'avais pas vraiment d'autre choix que de rester immobile et d'attendre. Je fermais doucement les paupières en luttant pour rester conscient pendant que l'homme était parti chercher de quoi fabriquer quelques attelles afin que je ne bouge pas trop mes bras et mes jambes.
Je m'efforçais de rester concentrer sur les bruits environnant afin de ne pas m'endormir. J'avais peur de ne plus jamais me réveiller si je me laissais aller à dormir en ce moment.

Je n'aurais su dire combien de temps s'était écoulé entre sa recherche de matériel et son retour près de moi. Même approximativement, cela me semblait impossible de le définir. Avait-il mis longtemps ou au contraire avait-il été rapide? Quelle importance au fond? Après tout, il est revenu et c'est tout ce qui comptait. J'ai rouvert les yeux quand j'ai senti qu'il était à nouveau à mes côtés.

Il pansa mes blessures et posa des attelles sur mes membres afin de les stabiliser. Ses gestes étaientt précis et précautionneux. Ses paroles me réconfortaient, me rassuraient. Il s'appelle Gabriel. Il est médecin et il va prendre soin de moi jusqu'à ce que je me rétablisse. J'avais envie de le remercier, mais je n'avais plus assez de force pour dire quoi que ce soit. Les larmes longèrent mes joues. Je crois pouvoir dire avec certitude que c'était des larmes de reconnaissances. Je ne comprenais pas trop pourquoi il se préoccupait de mon sort, mais je lui en étais infiniment reconnaissant.

Il commença à me prendre précautionneusement dans ses bras. J'étouffais un petit gémissement. J'avais mal, j'avais l'impression que j'allais me briser en mille morceaux! C'était une sensation terriblement atroce! Je serrais les paupières et les mâchoires. C'était le moins que je pouvais faire. La douleur était si intense que j'en attrapais mal de tête. Je luttais, mais je finis malgré moi par perdre connaissance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Ven 30 Nov - 22:45

Le petit avait perdu connaissance alors que je le ramenais. J'avais déménagé mes affaires plus proche des câbles, afin d'être prêt le plus vite possible si quelque chose ou quelqu'un tombait de Wan et était intéressant pour moi. Afin de rester près de la ville de Sandra... ma pauvre Sandra... Pas pour le moment...

je déposais mon léger fardeau dans une sorte de lit. Un que j'avais pu construire rapidement et qui était presque confortable... ça n'était pas un vrai matelas, loin de là, mais on y dormait bien. Et ça devrait être suffisant pour le garçon, puisqu'il n'aurait rien d'autre ici...C'était quelque chose de très rudimentaire et surtout fonctionnel. Une sorte de glacière pour les produits qui avaient besoin de rester au froid, des placards pour les différentes autres choses... compresses, bandes, pansements, attelles, scalpels, scies à os... tout ce que j'avais pu récupérer à Wan et qui était utile pour un médecin. C'était précaire, mais c'était assez pour Din... Assez pour Din... ces pauvres gens n'avaient même pas bien la notion du soin.

Une fois le jeune garçon déposé, je vérifie qu'il n'a pas d'os cassé. Un poignet si. Le pauvre a l'air d'avoir été battu à mort ou presque. Cette fracture là est défensive... je soupire, faire une plâtre avec les moyens du bord... je ne suis pas sûr que ça soit bien efficace ou utile... Mais on verra, déjà il faut soigner, un verra après pour le reste. Je fais un plâtre comme je peux avec ce que j'ai. Ensuite... les autres plaies, des coupures, des bleus assez moches. Mais rien d'irréversible. Ca soignera, il gagne aussi une piqûre d'antibiotiques, afin qu'il ne développe pas de fièvre. Ca par contre ça pourrais être mortel, je n'ai pas accès à tant de médicaments que ça. Il faudra qu'il s'en contente. Et je n'ai pas non plus tellement envie d'expérimenter des dizaines de médicaments sur une créature de laboratoire. J'ignore totalement comment il pourrait réagir.


-Voila... on dirait une petite momie tu sais gamin ?

Oui je parle dans le vide, ça m'arrive souvent, quand on vit seul on trouve un interlocuteur même dans les gens inconscients. Et puis ce petit bout allait bien se réveiller un moment ou un autre. En attendant je rangeait ce que j'avais utilisé et préparais quelques vêtements que j'avais pu trouver, ça serait trop grand pour lui, mais ça avait le mérite d'être propre. Je préparais aussi quelque chose à manger. Il aurait sans doute faim... Mais rien de solide, il était abîmé le pauvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Sam 1 Déc - 14:56

Quand je rouvris lentement les yeux, j'étais allongé sur le dos, les yeux rivés vers le haut. Où étais-je? Depuis combien de temps étais-je ici? Je voulu bouger, mais me rendit rapidement compte que cela m'était impossible.

"Aïe!" M'étais-je exclamé.

Bon, j'avais tout intérêt à éviter les mouvements brusques. J'aperçu une silhouette. Qui était-ce? Est-ce que c'était lui qui m'avait soigné? Mes souvenirs étaient confus. Je fis de mon mieux pour remettre de l'ordre dans mes idées. Oui, cela me revenait: Wan, mon atterrissage à Din et ce médecin qui avait décidé de m'aider en me promettant qu'il me ferait vivre. Quel était son nom déjà? Je crois me souvenir qu'il me l'avait dit... Mais je ne m'en souvenais plus.

"Excusez-moi, qui êtes-vous? Je crois que vous me l'aviez dit, mais j'ai oublié."

Je m'excusais aussitôt d'avoir oublié son nom. C'était si impoli! Même si je ne l'avais pas fait exprès, je m'en voulais d'avoir oublié le nom de mon sauveur. D'ailleurs, je m'excusais aussi de lui causer tant de soucis.

"Je vous revaudrais ça dès que j'irais mieux, si vous le permettez!" M'empressais-je d'ajouter.

C'était la moindre des choses après tout, car sans lui, je ne serais peut-être plus de ce monde à l'heure qu'il est. D'ordinaire, je me rétablissais vite. Mais je n'avais jamais eu de blessures aussi importantes. Cependant, cet homme c'était bien occupé de moi, donc ça devrait allé, n'est-ce pas?

"Merci de m'avoir sauvé, j'aurais été perdu sans vous..."

Les larmes me montèrent aux yeux et je me mis à pleurer comme un bébé. Je fis de mon mieux pour les stopper, mais je n'y arrivais pas. Pourquoi? Pourquoi avait-il fallut que ces événements se produisent? Je repensais à tout ce qui s'était passé, je repensais à Maître Ulrich.

"Maître Ulrich..." Sanglotais-je.

Si j'avais pu, j'aurais préféré mourir à sa place. Pourquoi? C'était tellement injuste! Il n'avait rien fait, rien du tout qui mérite cela. Et Dame Sandra... Elle était si douce et si gentille elle aussi. Pourquoi? Je ne parvenais plus à m'arrêter de pleurer. Toutes ces personnes si généreuses et aimables que je ne reverrais jamais plus même si je le souhaitais de tout mon cœur. Toutes ces personnes dont la vie si précieuse avait été arrachée sans raison... C'était trop dur à supporter. J'avais entendu dire que le temps guérissait les blessures, y compris celles du cœur, mais parviendrait-il à guérir celle-là?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Mar 4 Déc - 13:30

Je me retournais dès que j'entendis mon jeune patient exprimer sa douleur. Quelle idée de vouloir bouger aussi ? Enfin c'était normal comme réaction. Un lieu inconnu, peu accueillant, peu lumineux... N'importe qui aurait voulu fuir d'ici le plus vite possible... enfin. Je m'approchais du jeune homme avec ce que j'avais pu cuisiner de consistant et pas trop compliqué à manger. Il s'excusa du fait qu'il n'avait pas retenu mon prénom. Je le rassurais rapidement. Dans son état c'était normal que ce détail lui ait échappé, je ne lui avait dit que pour tisser un lien avec un mourant... c'était quelque chose qu'on nous enseignait à l'école de médecine... Que les gens ne meurent pas seuls... je soupirais en pensant à ça. On meurt toujours seul... Il parla ensuite assez rapidement enchaînant remerciements et promesses de me rendre la pareille. Je n'avais pas soigné cet enfant pour qu'il me le rende mais parce que... malgré tout, je croyais qu'il pouvait encore exister un peu de bonté et de beauté dans ce monde. Il faudrait chercher partout... mais c'était le seul espoir qu'il me restait. Et rapidement il se mit à sangloter, je vis des larmes couler sur ses joues vert pâle. Je distinguais le nom d'Ulrich... qui eut un écho douloureux dans mon cœur...

Posant le bol que je tenais dans mes main sur une petit... « table » je pris l'enfant doucement contre moi. Et je me pris à sourire... quoi qu'il puisse y avoir dans mon cœur, l'amertume, la rancœur, le désespoir, la haine... je ne pouvais laisser un enfant pleurer seul sans au moins essayer de le consoler un peu. Lui n'était pour rien dans ce qui lui arrivait... dans ce qui se passait dans cette ville pourrie...
Une de mes mains passait doucement dans les cheveux de l'enfant et dans son dos. Je faisais mon maximum pour qu'il ne souffre pas de ses quelques blessures... Il se remettrait facilement. Il était jeune. Mais il faudrait que je cherche à manger pour deux pour le moment.


-Ca va aller, ça va aller chut là... calme toi. Je m'appelle Gabriel. Je suis médecin. Enfin je l'étais à Wan, ici je ne suis plus grand chose... Je vais prendre soin de toi jusqu'à ce que tu te rétablisses ne t'en fais pas.

Je croyais vraiment les mots que je disais... Et malgré le fait que des dizaines de questions sur le « maître Ulrich » dont il avait parlé me brûlait les lèvres je ne mentionnais pas ce nom. Ca le bouleversait bien trop pour en parler dans l'instant...
Je repris le bol en main, c'était encore chaud... c'était déjà pas mal.


-Tient mon jeune ami... tient il faut manger un peu pour reprendre des forces...

Je pris la cuillère et m'excusais de ce que ce que je lui proposais à manger soit si peu ragoutant, et sans doute bien peu consistant... mais c'était déjà à manger au final...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Sam 8 Déc - 10:35

Une douce chaleur m'enveloppa délicatement. C'était cet homme qui me dit doucement qu'il se nommait Gabriel et qu'il était médecin à Wan à l'époque. Il m'assura qu'il allait prendre soin de moi jusqu'à ce que je me rétablisse et que par conséquent, je n'avais pas à m'en faire. Je n'en doutais pas, car je lui faisais confiance. De toute façon, il n'aurait même pas pris la peine de me sauver si ce qu'il disait avait été faux. Et à Din, les gens avaient bien d'autres choses à faire et à penser que de torturer l'esprit de quelqu'un comme moi. Après tout ce n'était pas la première fois que j'atterrissais à Din. Je n'avais pas la prétention de m'y connaitre, loin de là: j'avais encore beaucoup à apprendre de cette ville. Mais durant le laps de temps où j'ai été contraint d'y vivre, j'ai pu y observer et y apprendre déjà quelques petites choses. Dont le fait que les gens qui décident de vous venir en aide sont différents de la plupart des brutes qui peuplent cette ville...

Monsieur Gabriel était différent. Je lui faisais confiance. Il me dit qu'il fallait manger pour reprendre des forces. J'acquiesçais en murmurant un petit "oui" étouffé. Les larmes avaient cessés de couler et commençaient doucement à sécher le long de mes joues gonflées à cause des coups que j'avais reçus auparavant. J'ouvris doucement la bouche tandis qu'il avançait la cuillère vers moi. La mixture était encore un peu chaude. Cela me fit du bien. Je n'étais pas bien difficile concernant la nourriture. Après tout, au cirque, je n'avais jamais eu droit qu'aux restes. Tant que j'avais de quoi manger, j'étais déjà content. Cela me faisait tout drôle qu'on me donne à manger de cette façon... J'avais si peu l'habitude que l'on prenne soin de moi de cette façon.

"Je... Je pense pouvoir manger tout seul vous savez, ne vous dérangez pas pour moi..." Dis-je doucement en baissant la tête sans pour autant pouvoir cacher mes joues rougissantes.

En réalité, je n'étais pas certain de m'en sortir tout seul. J'avais tellement mal partout! Arriverais-je seulement à tenir le bol et la cuillère sans trembler et renverser le contenu? Mais j'avais si peur d'être un poids pour mon bienfaiteur Gabriel... C'était un joli nom. Ah! D'ailleurs, je ne lui avais toujours pas dit comment je m'appelle. Je m'empressais de m'excuser.

"Ah! Je suis désolé! Je viens de penser que je ne vous avais pas encore dit quel était mon nom. Et avec tout ce que vous faites pour moi, c'est pourtant la moindre des choses... Pardon. Je m'appelle Fiore."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Lun 10 Déc - 11:28

Je souris. Manger seul ? Il arrivait à peine à bouger le pauvre, alors se nourrir, ça s'avérait quelque chose de difficile je pense. Non je continuais à le faire manger doucement. Et puis ça me faisait du bien, de voir une âme pas encore détruite par Wan ou Din bien que son corps ait largement pâti de ce qui avait bien pu lui arriver, des coups... et il semblait si maigre, si petit... Si fragile. Il dénotait trop à Din pour que je puisse le laisser aller seul comme ça dans les rues. Bien qu'il ne l'ai pas vraiment demandé. Dans un sursaut il me dit qu'il s'appelait Fiore, s'excusant platement de ce qu'il n'avait pas donné son nom plus tôt.

-C'est un joli nom Fiore. Enchanté alors. Tu sais si tu connais quelqu'un à Din ?

Quelqu'un qui pourrait l'aider ici. Je n'étais pas ce qu'on pourrait appeler un refuge convenable pour un enfant. Je n'avais pas tellement d'argent, voire absolument rien, et je sortais assez souvent pour trouver, soit des gens dans le besoin, comme lui, soit des informations qui me permettraient de faire tomber Wan à jamais, Wan et tous ceux qui là haut n'avaient jamais rien fait pour faire évoluer la situation en faveur de l'équilibre des deux villes... C'était misérable que personne n'ai le courage de faire quoi que ce soit. Qu'il n'existe pas plus de gens comme ma Sandra...

Enfin... je lui dit aussi qu'il n'avait pas à s'excuser tous le temps, chaque fois qu'il ouvrait la bouche pour dire quelque chose. Ca n'était pas forcément nécessaire à chaque fois, surtout avec autant de force. Le pauvre sa vie avait du être compliquée...
Au passage j'essuyait les quelques larmes sur ses joues, avant qu'elles ne sèchent totalement, ça n'était jamais une bonne chose, et voir ces jolis yeux pleins de larmes était si triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Mar 11 Déc - 18:06

Monsieur Gabriel continua à me donner à manger malgré ma demande. Je n'avais pas dû lui paraître très convaincant... Il est vrai que je n'étais pas très convaincu moi-même à l'idée de manger seul, mais tout de même, quelle situation embarrassante! Néanmoins, je le laissais faire. Je n'avais pas trop le choix de toute manière. Monsieur Gabriel me dit que j'avais un joli nom, je le remerciais pour ce gentil compliment. J'ignorais qui m'avait donné ce nom, mais je dois admettre que je l'aime bien moi aussi. Monsieur Gabriel me demanda également si je connaissais quelqu'un à Din. Je pensais aussitôt à Dame Mitsuko et Dame Axelle que j'avais rencontré dans cette ville et qui s'était montrée si gentilles avec moi. Il y avait aussi ce monsieur bizarre, Celebriän, qui m'avait aidé et puis m'avait effrayé de par son comportement. Tandis que je réfléchissais à cela, Gabriel passa sa main sur mes joues pour sécher mes larmes. Je devins pivoine. Je n'avais vraiment pas l'habitude de ce genre d'attention.

"O... Oui, je connais des personnes très gentilles qui m'avaient déjà aidés la première fois que j'avais atterrit à Din." Ai-je expliqué à mon bienfaiteur.

Dame Axelle savait se défendre, peut-être pourrait-elle m'apprendre quelques techniques? Et si mes souvenirs étaient bons, il me semblait qu'elle m'avait parlé d'un groupe dont elle était à la tête. Un groupe de révolutionnaire qui voulaient l'égalité entre Wan et Din. Peut-être pourrais-je me joindre à eux? Ainsi, je pourrais trouver une solution pour remonter à Wan et venger mon Maître tout en poursuivant le combat de Dame Sandra.

"Je ne sais pas si vous connaissez Dame Axelle? Je pense qu'elle pourra m'aider. Enfin, j'espère..."

En effet, je n'avais pas songé un seul instant qu'elle ne voudrait peut-être pas perdre son temps à m'apprendre à me défendre alors qu'elle devait déjà être terriblement occupée avec la gestion de son groupe de révolutionnaires. Et d'ailleurs, pourrais-je me joindre à eux? Peut-être fallait-il passer un test quelconque? Un test d'aptitude ou de fidélité? Si tel était le cas, serais-je à la hauteur de leurs attentes?

"Au pire, je me débrouillerais. Je ne veux embêter personne..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hemera


avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : médecin vengeur
Opinion politique : Anti-Wan anciennement pour l'égalité
Arme(s) : scalpel
Fiche : Médecin déchu
Messages : 50

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Mer 12 Déc - 18:45

Il était trop adorable... et beaucoup trop naïf au final. C'était attendrissant de le voir si... perdu, s'excuser à chaque phrase, à chaque oublie ou quoi que ce soir. Ca faisait longtemps que je n'avais pas entendu de personne s'excuser pour quoi que ce soit, encore moins des choses si futiles. Même quand quelqu'un tuait une personne à Din, personne ne s'excusait, c'est à peine si les charognards sont pas déjà dessus à lui voler tout ce qui est possible... voir lui prendre des membres pour je-ne-veux-pas-savoir-quoi... Mais lui il était... un genre de petite lumière la dedans. Il fallait en prendre soin. Entretenir la petite flamme, la garder au chaud et en bonne santé. Et ça c'était mon boulot. En tant que médecin oui c'est sûr, en tant qu'humain surtout. Le climat de Din est inhumain, et commence à être difficile à supporter... Je ne l'imagine pas là lui... Enfin il connaît quelqu'un ici, c'est déjà ça.

-Axelle ? Non j'ignore. Je ne connais pas forcément beaucoup de monde. Enfin je vois beaucoup de visages et peu de noms. Je ne demande pas les noms aussi remarque. Et si elle ne peut pas d'aider... moi j'ai besoin d'un peu d'aide si tu ne sais pas quoi faire. Ca fera de la compagnie et tu auras de quoi manger, t'habiller et dormir ici...

Si cette « Axelle » refusait de l'aider ou ne pouvait pas moi j'étais disposé à le garder, du moins à veiller sur lui. C'est pas une adoption loin de là. Mais à Din mieux vaut savoir où dormir et si on peut manger le soir. Un peu de stabilité. Et puis comme ça il savait qu'il aurait un pied-à-terre ici. Je suis pas là tous le temps mais c'est pas comme si on pouvait s'offrir le luxe d'une serrure et d'une porte qui tient à Din... Ville pourrie... Peut-être que j'investirais là dedans... avec les médocs et les seringues et autres trucs qui traînent ici... C'est pas une bonne idée que quelqu'un tombe dessus. Et puis je compte me faire un petit stock de choses tranchantes. J'ai un combat à mener, je tiens à le faire jusqu'au bout. Et pour ça il me faut des armes. N'importe quoi fait l'affaire, mais je conserve surtout mes scalpels qui me viennent de Wan, c'est encore ce qui coupe le mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiore Di Note

Aussi docile qu'une fleur

avatar


Masculin Origine : Wan
Localisation : Din
Occupation : Livreur
Fiche : J'aurais préféré être une fleur...
Messages : 259

MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   Mar 18 Déc - 14:20

Monsieur Gabriel ne connaissait pas Dame Axelle. En même temps, il ne pouvait pas connaitre tous les habitants de Din, c'était donc normal. Toujours est-il qu'il m'assura que si elle ne pouvait pas m'aider, je pourrais rester avec lui et lui être utile. J'aimais bien cette idée. A vrai dire, je n'avais jamais été très doué pour ce qui est de prendre des initiatives. Même si grâce à Maître Ulrich, j'avais pu m'améliorer un peu dans ce domaine, j'avais encore des progrès à faire.

Je commençais à ne plus avoir très faim, mais je me forçais tout de même pour ne pas gaspiller. De plus, il fallait que je reprenne des forces et cela impliquait forcément que je me nourrisse. Je fus soulagé lorsque le bol fut vide. Je m'excusais et fermais doucement les yeux. J'étais fatigué. Je n'avais pas envie de l'admettre, mais force était de constater que j'avais besoin de repos. J'espérais être rapidement rétabli. Pour cela, je devais donc éviter d'agir inconsidérément et simplement me reposer. Mais ce n'était pas évident. J'avais tellement de choses en tête, tellement de choses que je devais faire: trouver Dame Axelle, apprendre à survivre à Din, venger mon Maître... La vengeance... Jamais je n'aurais imaginer qu'un jour je serais amené à en orchestrer une... Mais si telle était la dernière volonté de mon Maître, alors je m'y plierais quoiqu'il m'en coute. Même si pour cela, je dois y laisser mon âme.

C'est sur ces sombres et tristes pensées que le sommeil m'emporta. Un sommeil lourd et parsemés de cauchemars dont je ne me souvenais plus au réveil, mais qui pourtant m'avaient laissé un bien étrange ressenti. Il y a des moments où j'avais eu terriblement chaud et d'autres terriblement froid. Heureusement, monsieur Gabriel était là pour veiller sur moi...


(Sujet fini pour moi ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La fin d'une époque... [PV: Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'une époque... [PV: Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Les 4 prototypes d'époque
» Les légumes consommés à l'époque médiévale
» Gabriel Soap, [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Din :: La base des câbles-