Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celebriän - Celeb'

Flegmatique impulsif

avatar


Masculin Origine : Din - Coupe gorge
Localisation : Qui sait? Peut-être loin, peut-être près
Occupation : Chasser, voler, tuer aussi... manger quand c'est possible...
Opinion politique : Aucune
Arme(s) : lames diverses
Fiche : C'est déjà ça
Messages : 937

MessageSujet: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Dim 31 Oct - 12:26

De quel endroit et de quel temps suis-je donc en train de parler?
A long time ago, trèèèès long time. Le time de l'origine des fêtes. Pourquoi des fêtes? Parce qu'on n'en sait jamais assez dessus ^^

En reprenant the nightmare befor christmas : Now you've probably wondered where holidays come from. If you haven't I'd say it's time you begun.
En françois dans le texte : Vous vous êtes probablement demandé d'où venaient les fêtes. Si vous ne l'avez pas fait ça serait le moment de commencer (grosso modo...Rolling Eyes))

Pourquoi un tel sujet...?
1 : parce que je suis en fac d'histoire et que j'adore fouiller l'histoire des choses ^^
2 : parce que c'est Halloween aujourd'hui et que... mine de rien ça a des origines vachement lointaines
3 : pourquoi pas?
4 : Obiwan Kenobi
(5 : aussi parce que je n'ai rien à faire présentement -_- et que j'ai envie ^^)

Alors Alors... Halloween ^^
*va chercher sur wikipedia...*

"Halloween est une fête folklorique et païenne traditionnelle ayant une lointaine origine celtique2. Pendant la protohistoire celtique, existait une fête religieuse - Samain en Irlande, Samonios en Gaule –, qui se déroulait sous l’autorité des druides, pendant sept jours (le jour de Samain lui-même et trois jours avant et trois jours après). « C’est une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir. Le temps de Samain est celui du Sidh (l'autre monde) brièvement confondu avec celui de l'humanité». C’est la période de possibles rencontres mythiques entre certains hommes et les dieux des Tuatha Dé Danann. Les fêtes druidiques ont disparu d’Irlande au ve siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle religion, le christianisme. La fête chrétienne de la Toussaint, à laquelle est adossée Halloween, n’a été instituée qu’au ixe siècle par le pape Grégoire IV. L’abondante littérature irlandaise médiévale, élaborée par les clercs entre le VIIIe et le XIIe, ne mentionne que la fête sacrée de Samain.
L’étymologie du mot Halloween appartient strictement à la langue anglaise, sans aucun rapport avec le gaélique ou toute autre langue celtique. Son nom actuel est une altération de All Hallows Eve4, qui signifie littéralement « le soir de tous les saints », c'est-à-dire la veille de la fête chrétienne de la Toussaint (hallow est une forme archaïque du mot anglais holy qui signifie : saint, even est une forme usuelle qui a formé evening, le soir)5. L'orthographe Hallowe’en est encore parfois utilisé au Canada et au Royaume-Uni6, « e’en » étant la contraction de even, devenue « een »."

en copie/quoté bien sûr...Rolling Eyes => http://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween#Origine

Et parce que les articles de wiki sont pas à prendre comme les Evangiles... des réactions? des apports mythologiques? des expériences d'halloween? des choses à dire... n'importe quoi...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bakura Ryû

Pickpocket borné

avatar


Masculin Localisation : Din
Occupation : Voleur
Opinion politique : A bas Wan! >o<9
Fiche : J'en ai vu d'autres!
Messages : 1223

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Dim 31 Oct - 17:30

Sympa comme sujet! Very Happy

Je me souviens à l'époque, j'avais eu un débat avec mon prof de religion qui disait que Halloween c'était une fête de démons, blabla, et qu'il interdisait ses enfants de fêter Halloween et moi j'ai répliqué que pour moi Halloween, c'était une fête de partage parce que bah actuellement, quand on fête Halloween, on sonne aux portes et les gens donnent des friandises ou autres aux enfants déguisés qui après se partagent leur friandises.

Bref, l'était borné, mais moi j'aime beaucoup cette fête entre autre pour ça et aussi pour son côté mystique...

Enfin bon, ce soir, je vais fêter Halloween sur les forums RP XD *Geek*





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com
Celebriän - Celeb'

Flegmatique impulsif

avatar


Masculin Origine : Din - Coupe gorge
Localisation : Qui sait? Peut-être loin, peut-être près
Occupation : Chasser, voler, tuer aussi... manger quand c'est possible...
Opinion politique : Aucune
Arme(s) : lames diverses
Fiche : C'est déjà ça
Messages : 937

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Dim 31 Oct - 19:09

Halala ces geeks...

Et ces profs! A la base c'était juste païen comme fête, alors forcément ça devient démoniaque -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Mar 2 Nov - 4:50

D'ailleurs... Savez vous pourquoi beaucoup de fêtes païennes sont devenus chrétienne?
Voici la petite histoire de l'installation chrétienne dans les mentalités.

Contrairement à ce qu'on pourrai croire quand on voit sa force aujourd'hui, il a fallu énormément de temps à la chrétienté pour se faire sa place dans la France du Moyen Age (Début Vème siècle avec la chute de Rome).
Après avoir remporté une victoire politique majeur en faisant publiquement convertir Clovis au christianisme, Clovis étant le chef Franc qui conqui les territoire actuellement Français et plus,la chrétienté semblait s'être installé. Que nenni.
Le pouvoir politique de la religion était peut être fort dans la capital, mais dans la paysannerie, il était ridicule, et les gens continuaient de croire en leurs anciennes divinité et à fêter leurs propres fêtes. De plus, comme il n'y avait pas de langue unifiée, la conversion par les mots était extrêmement compliquées.
Cependant, avec le pouvoir de la dynastie des mérovingiens grandissant, l'Eglise commença à instaurer des fêtes chrétiennes à la place des jours de fêtes. Ils firent plus, ils créèrent des Saint de toute pièce pour les faire vaincre des ours (Les ours étaient, comme partout en Europe, le signe de la puissance, de l'autorité et de la noblesse non-chrétienne), firent la guerre aux hérétiques et punirent certain comportements dit "supersticieux" (comme le fait de fêter le renouveau de l'année en se déguisant en animal).
Mais avec la chute du pouvoir Royal à l'aurore de la dynastie Carolingienne (Les fils de Charlemagne s'étant partagé l'empire Franc de l'époque), et l'apparition de la féodalité (le fait qu'un seigneur puisse gérer sa terre sans contrôle du roi), l'Eglise fut fortement affaiblie.

Il fallu attendre le XIème et XIIème sicèle pour que, avec l'avènement d'une succession de Roi fort ayant de nouveau rassembler les nobles sous leur autorité, pour que l'Eglise fasse son grand retour.
L'action la plus forte qu'elle ait entreprise en France fut la diabolisation de la magie, aux alentours du XIIIème siècle. La magie était la "science" de l'époque, dans le sens où c'était supposé utiliser la façon dont fonctionnais l'univers. Et la plus part des prêtre de l'époque étaient au moins Geomancien (lire l'avenir dans la terre) et Nécromancien (questionner les morts... prier un saint, c'est de la nécromancie puisqu'il est mort...).

Et ainsi l'Eglise catholique fut puissante... mais il lui fallu beaucoup, beaucoup de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Mar 2 Nov - 14:32

Hé ben dis donc! On en apprend des trucs! Merci de renforcer ma culture générale! fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Mar 2 Nov - 14:53

D'ailleurs, quelqu'un pourrai nous éclairer sur la légende irlandaise autour d'Halloween? J'ai cru comprendre que c'était l'histoire d'un Jack quelque chose, mais je n'en sais pas plus...
Revenir en haut Aller en bas
Celebriän - Celeb'

Flegmatique impulsif

avatar


Masculin Origine : Din - Coupe gorge
Localisation : Qui sait? Peut-être loin, peut-être près
Occupation : Chasser, voler, tuer aussi... manger quand c'est possible...
Opinion politique : Aucune
Arme(s) : lames diverses
Fiche : C'est déjà ça
Messages : 937

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Mar 2 Nov - 15:20

Jack O'Lantern pompom

Un brave gars qu'avait rien demandé Wink

"Jack aurait été un maréchal-ferrant irlandais, avare, ivrogne, méchant et égocentrique.
Un soir, alors qu'il était dans une taverne, Jack bouscula le diable. Ce dernier, comme à son habitude tente de convaincre Jack de lui laisser son âme en échange de faveurs diaboliques… Sur le point de succomber, Jack demande alors au Diable de lui offrir un dernier verre avant qu'il n'accepte le pacte.
Le Diable se transforme alors en pièce de six pence afin de payer le tavernier. Prestement, Jack empoigne la pièce et la glisse dans sa bourse. Or, celle-ci contient une croix d'argent : le Diable ne pouvant plus se retransformer, est prisonnier sous la forme de cette petite pièce !
Jack obtint alors du Malin qu'il ne vienne pas réclamer son âme avant que ne se soit écoulé un an…
Le Diable accepte…
Douze mois plus tard…
Jack rencontre le Diable sur une route de campagne : ce dernier réclame son dû. Jack réfléchissant à toute allure dit alors : "Je vais venir, mais d'abord pourrais-tu cueillir une pomme de cet arbre pour moi ?". Le Diable grimpe sur les épaules de Jack et s'accroche aux branches du pommier. Jack sort alors son couteau et sculpte une croix sur le tronc de l'arbre… Coincé de nouveau ! Le rusé maréchal-ferrant obtient alors du Diable la promesse qu'il ne prenne jamais son âme… Sans autre solution, le Diable accepte et Jack efface la croix du tronc.
Quelques années plus tard, Jack meurt.
Mais il se voit refuser l'entrée du paradis à cause de sa vie d'ivrognerie. En désespoir de cause, il se rend chez le Diable : aux portes de l'enfer, celui-ci lui rappelle qu'il ne peut pas prendre son âme… "Mais où vais-je aller ?" demande Jack. "Retourne d'où tu viens" lui répond le Diable ! Il faisait nuit, froid et un grand vent soufflait. Jack demanda alors au Diable si il n'avait pas de quoi l'éclairer sur la route. Dans un geste de bonté, le Diable lui donna une braise (cela ne manquait pas chez lui…). Jack la mit dans un navet qu'il mangeait pour la protéger du vent glacé. Depuis lors Jack est condamné à errer comme une âme en peine au milieu des ténèbres…
Le terme "Jack à la lanterne" apparu en 1750 désignait à l'origine un veilleur de nuit ou quelqu'un portant une lanterne. La tradition irlandaise de creuser des navets lors de la nuit d'Halloween (en souvenir des âmes perdues comme celle de Jack) fut vite remplacée, lors de l'exode massif des Irlandais vers les Amériques en 1845-50 (Grande famine en Irlande) par l'envie de creuser des citrouilles qu'ils trouvèrent sur place.
Cette tradition, plutôt campagnarde, n'est devenue vivace partout aux États-Unis que depuis le début du XXème siècle. Les citrouilles utilisées sont d'une variété particulière de ce cucurbitacée orange appelées "Jack-o-Lantern" , elles sont devenues rapidement le symbole majeur de la fête d'Halloween grâce à leur forme régulière, rappelant un visage et la facilité avec laquelle on peut les creuser."


wikiquoté comme d'hab ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bakura Ryû

Pickpocket borné

avatar


Masculin Localisation : Din
Occupation : Voleur
Opinion politique : A bas Wan! >o<9
Fiche : J'en ai vu d'autres!
Messages : 1223

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Mar 2 Nov - 17:24

Ah je connaissais cette histoire! On me l'avait raconté il y a loooooongtemps... Pauvre Jack condamné à errer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com
Celebriän - Celeb'

Flegmatique impulsif

avatar


Masculin Origine : Din - Coupe gorge
Localisation : Qui sait? Peut-être loin, peut-être près
Occupation : Chasser, voler, tuer aussi... manger quand c'est possible...
Opinion politique : Aucune
Arme(s) : lames diverses
Fiche : C'est déjà ça
Messages : 937

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Mar 2 Nov - 17:28

Ya des chances que le perso ait inspiré Jack Skellington...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebriän - Celeb'

Flegmatique impulsif

avatar


Masculin Origine : Din - Coupe gorge
Localisation : Qui sait? Peut-être loin, peut-être près
Occupation : Chasser, voler, tuer aussi... manger quand c'est possible...
Opinion politique : Aucune
Arme(s) : lames diverses
Fiche : C'est déjà ça
Messages : 937

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Ven 24 Déc - 15:47

Double post... je sais c'est maaaaaaal
Mais c'pour la bonne cause.

Quelqu'un pour le sujet sur nawel? Wink
Or I do it...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bakura Ryû

Pickpocket borné

avatar


Masculin Localisation : Din
Occupation : Voleur
Opinion politique : A bas Wan! >o<9
Fiche : J'en ai vu d'autres!
Messages : 1223

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Ven 24 Déc - 16:24

Je te laisse le soin de faire ça Celeb-chou ;P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com
Celebriän - Celeb'

Flegmatique impulsif

avatar


Masculin Origine : Din - Coupe gorge
Localisation : Qui sait? Peut-être loin, peut-être près
Occupation : Chasser, voler, tuer aussi... manger quand c'est possible...
Opinion politique : Aucune
Arme(s) : lames diverses
Fiche : C'est déjà ça
Messages : 937

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Sam 25 Déc - 21:09

Mersoui baku-chan ^^
Alors alors, Nawel ^^ On aime ou on n'aime pas, les goûts et les couleurs ne se iscutent pas dit on. Mais d'où qu'est-ce qu'elle vient cette fête? Wink


Bien avant l'apparition du christianisme, l'époque du solstice d'hiver était déjà une période charnière de l'année, qui regroupait de nombreuses croyances païennes relatives à la fertilité, maternité, la procréation et à l'astronomie. Elle donnait donc lieu à de nombreuses manifestations. Ces traditions antiques ont de nombreux points de similitude avec la fête chrétienne.
Antiquité proche-orientale

Dans le culte mithraïque, la fête la plus importante - le Mithragan - se déroulait chaque année le jour du Solstice d'hiver, jour célébrant de naissance de la divinité et la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Selon une tradition mithraïque née en Asie mineure, Mithra serait né « jaillissant du rocher » (petrogène) ou d'une grotte - élément éminemment lié au culte de cette divinité - tandis que des bergers assistent à cette naissance miraculeuse dans un récit qui influencera ceux de la naissance de Jésus pour l'adapter aux thèmes païens. Il est possible qu'une tradition plus ancienne, d'origine mithraïque et mazdéenne, présentant la mère de Mithra -Anahita (ou Anahid) - comme vierge ait également influencé les premiers auteurs chrétiens.

Dans les célébrations du culte mithraïque fortement développé dans l'empire gréco-romain aux IIIe et IVe siècles, le 25 décembre correspondait à la célébration du Natalis Invicti, la naissance du soleil invaincu qui reprend ses forces et fait regagner le jour sur la nuit42.

Dans le Judaïsme, la fête de Hanoucca, qui commémore la réinauguration du Temple de Jérusalem profané par les Grecs anciens, a été fixée au 25 du neuvième mois lunaire, nommé Kislev, (calendrier hébreu) au voisinage du solstice d'hiver. Le premier Livre des Macchabées insiste sur l'importance de cette date et de cette célébration. Les traditionnelles représentations de la Vierge à l'Enfant puisent quant à elles leurs origines dans les représentations de la déesse d'origine égyptienne Isis allaitant Horus enfant.

À Rome
Les Saturnales

Dans la Rome antique, les citoyens fêtaient les Saturnales : d'abord du 17 au 21 décembre, puis plus tard du 17 au 24 décembre, les hommes et les femmes portaient des guirlandes autour du cou et s'offraient toutes sortes de cadeaux. Les gens sacrifiaient aussi symboliquement un mannequin représentant un jeune homme, pensant ainsi transmettre la vitalité du personnage à la nouvelle année.

Il est à noter que la fixation à la date du 25 décembre du Solstice d'hiver est due à une erreur commise par l'astronome Sosigène, lors de la réforme du calendrier à l'initiative de Jules César en 46 avant J.-C., qui fixa les débuts des saisons avec un retard de un ou deux jours par rapport à la réalité.

La fête des sigillaires, « ancêtre » de la Saint Sylvestre, concluait les festivités à la fin du mois de décembre. Pendant ce temps de bascule vers l'an neuf, les gens s'offraient des menus-cadeaux de terre cuite, les esclaves devenaient les maîtres et inversement.
Sol Invictus

À partir du règne d'Aurélien (270-275), les Romains fêtent officiellement le Sol Invictus (Soleil invaincu) au moment du solstice d'hiver qui commençait la nouvelle année, annoncée par le rallongement des jours. Ce culte reprend des aspects de la mythologie d'Apollon et du culte de Mithra, s'est répandu aux IVe et IIIe siècles av. J.-C. et se concluait par le sacrifice d'un taureau, le Sol Invictus correspondant à la naissance du jeune dieu solaire qui, reprenant les traditions mithraïques, était censé surgir d'un rocher ou d'une grotte sous la forme d'un enfant nouveau-né.
Autres traditions

Chez les Celtes, on évoquait le dieu Gargan, un bon géant portant une hotte remplie de cadeaux et décore déjà un arbre, symbole de vie au moment du solstice d'hiver. Il inspira le « Gargantua » de François Rabelais.

Chez les Vikings, un homme habillé d'une grande cape censé représenter Odin le dieu scandinave de la guerre et souverain des divinités nordiques, visitait les maisons afin de demander si tout allait bien et d'offrir des friandises aux enfants sages. En Norvège, au Xe siècle, le roi Håkon Ier de Norvège aurait décidé que la fête du Midtvintersblot (fête du milieu de l'hiver, où le lutin Julenisse distribuait des cadeaux) serait fêtée en même temps que le Noël chrétien[réf. nécessaire].
La célébration de Noël

Les premiers chrétiens ne fêtaient donc pas la naissance de Jésus-Christ comme le font les chrétiens d'aujourd'hui. Théologiquement, la royauté du Christ n'étant pas de ce monde, certains comme Origène (milieu du IIIe siècle) refusent de célébrer cette naissance ainsi qu'on le faisait à l'époque pour un souverain temporel (roi, empereur, pharaon, reine).

Il aura fallu attendre plus de trois siècles et demi pour que Noël devienne une fête religieuse officielle et encore deux siècles pour que cette fête soit généralisée.



Voilaaaa
Alors poupa nawel : Odin, St Nicolas, Coca cola, chacun sa version yana pour tous les goûts Wink

(quote made in Wiki)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bakura Ryû

Pickpocket borné

avatar


Masculin Localisation : Din
Occupation : Voleur
Opinion politique : A bas Wan! >o<9
Fiche : J'en ai vu d'autres!
Messages : 1223

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Dim 26 Déc - 8:10

Waah! Impressionnant! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com
Bakura Ryû

Pickpocket borné

avatar


Masculin Localisation : Din
Occupation : Voleur
Opinion politique : A bas Wan! >o<9
Fiche : J'en ai vu d'autres!
Messages : 1223

MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   Dim 11 Déc - 15:57

Bon, la date est passée, mais le 6 décembre dans certains pays, on fête la Saint Nicolas!


La Saint-Nicolas est une fête principalement tournée vers les enfants, mettant en scène le saint Nicolas de Myre. C'est une tradition vivace dans plusieurs pays européens, qui se déroule le 5 et/ou le 6 décembre.

On fête la Saint-Nicolas surtout aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, au nord et nord-est de la France (en Flandre française, dans le département des Ardennes, en Franche-Comté, en Alsace où elle est fortement ancrée, et en Lorraine dont saint Nicolas est le saint patron), en Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Hongrie, en Pologne, en République Tchèque, en Roumanie, au Royaume-Uni, en Slovaquie, en Suisse (dans le Canton de Fribourg), etc.

Les traditions diffèrent selon les régions. Un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux ou friandises aux enfants, qui est parfois substituée par celle du Père Noël.

Concernant son histoire:

La Saint-Nicolas est une fête inspirée d'une personne ayant réellement vécu, Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270, il fut le successeur de son oncle, l'évêque de Myre.

De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux.

L'empereur Dioclétien régnant alors sur toute l'Asie mineure poursuivit cruellement les chrétiens, entraînant ainsi l'emprisonnement de saint Nicolas qui fut contraint de vivre, par la suite, un certain temps en exil.

En 313, l'empereur Constantin rétablit la liberté religieuse, et saint Nicolas put alors reprendre sa place d'évêque.

Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343. Il fut enterré à Myre, mais ses ossements furent volés en 1087 par des marchands italiens qui les emportèrent à Bari en Italie. Selon la légende, saint Nicolas aurait ressuscité trois enfants tués par un boucher. Les miracles attribués à saint Nicolas sont si nombreux qu'il est aujourd'hui le saint patron de nombreuses corporations ou groupes tels que les enfants, les navigateurs, les prisonniers, les avocats ou les célibataires.

Dès le Xe siècle, une relique (une phalange du saint) fut transférée depuis Bari vers le Duché de Lorraine, et il fut édifié au Sud de Nancy une grande basilique dédiée au Saint, à Saint-Nicolas-de-Port. Vénéré et très souvent invoqué il deviendra très rapidement le saint-patron de la Lorraine. Port était une cité célèbre pour ses foires et marché et le culte de Saint-Nicolas se répendit très rapidement au delà des frontières du Duché de Lorraine et notamment de outre-Rhin où la tradition est également très vive1.

Saint Nicolas fut également vénéré en Allemagne dès le Xe siècle et la journée du 6 décembre fut ainsi choisie comme le jour de la fête des commerçants, des boulangers et des marins.

Aujourd'hui, saint Nicolas est fêté par un grand nombre de pays d'Europe : la France, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, la Pologne, l'Autriche et d'autres encore. Dans la nuit du 5 au 6 décembre, il passe dans les maisons pour apporter aux enfants sages des friandises (fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats et surtout de grands pain d'épices représentant le saint évêque). Saint Nicolas est dans certaines régions accompagné par le Père Fouettard (Zwarte Piet – Père Fouettard ou « Pierre le Noir » textuellement – en néerlandais. Hans Trapp en alsacien) qui, vêtu d'un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac, n'a pas le beau rôle puisqu'il distribue des coups de trique aux enfants qui n'ont pas été sages ou les emporte dans son sac et qui donne, parfois, du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard est également souvent représenté avec des cornes et une queue.

Saint Nicolas serait en réalité très inspiré du dieu scandinave Odin2,3,4. En effet, ce dernier est toujours accompagné de ses deux corbeaux « qui voient tout », et de son cheval Sleipnir, tout comme saint Nicolas est dans certaines régions accompagné de deux Zwarte Pieten et de son cheval.

Alice Miller a consacré le premier chapitre de son livre La connaissance interdite à cette fête pour montrer comme les actions du véritable Saint Nicolas ont été détournées par les parents pour en faire une fête punitive, notamment avec l'invention du « Père Fouettard » qui n'a rien à voir avec le vrai Saint Nicolas qui protégeait les pauvres et ne les battait pas[style à revoir].
Saint Nicolas et Zwarte Piet aux Pays-Bas (ou Père Fouettard en Belgique francophone)


Dans les Flandres françaises, le Hainaut français, le Boulonnais, l’Artois, et la Belgique, Saint Nicolas défile dans les rues le 6 décembre avec les Géants.

Le 5 décembre, veille de la fête de la Saint-Nicolas, le patron des enfants, les écoliers nommaient, parmi eux, un évêque.

Toute la journée du 6 décembre l’élu avait le titre et les immunités d’évêque des enfants. En cette qualité, il ordonnait tout ce qui concernait la fête génèrale des enfants de la ville.

Afin d’y contribuer à sa manière, l’échevinage lui faisait délivrer deux kannes de vin soit 6 litres.

Et pour finir, une petite chanson:



Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Tant sont allés, tant sont venus
Que vers le soir se sont perdus
Ils sont allés chez le boucher
Boucher, voudrais-tu nous loger ?

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Ils n'étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués
Les a coupés en p'tits morceaux
Mis au saloir comme pourceaux

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Saint Nicolas au bout d'sept ans
Vint à passer dedans ce champ
Alla frapper chez le boucher
Boucher, voudrais-tu me loger ?

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Entrez, entrez Saint Nicolas
Il y a de la place, il n'en manque pas
Il n'était pas sitôt entré
Qu'il a demandé à souper

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Du p'tit salé, je veux avoir
Qu'il y a sept ans qu'est dans le saloir
Quand le boucher entendit ça
Hors de la porte il s'enfuya

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Boucher, boucher, ne t'enfuis pas
Repens-toi, Dieu te pardonnera
Saint Nicolas alla s'asseoir
Dessus le bord de ce saloir

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Petits enfants qui dormez là
Je suis le grand Saint Nicolas
Et le Saint étendant trois doigts
Les petits se lèvent tous les trois

Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs
Le premier dit "j'ai bien dormi"
Le second dit "Et moi aussi"
Et le troisième répondit "Je me croyais au Paradis"


Sympa, pas vrai? Razz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'était il y a longtemps, plus qu'il n'y parrait, dans un endroit que vous avez peut-être vu en rêve....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links
» Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]
» C'était un monde étrange, mais j'ai appris une chose...Penser que la vie humaine ne peut être régie que par la raison, c’est nier la possibilité même de la vivre.
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» Il était une fois... Carrefour!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Hors jeu :: Flood-