Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Rendez-vous...[Elijah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 13:23

J’avais passé la nuit à tourner en rond dans la chambre… Black avait aussi mal dormi que moi, il avait mal digéré. Ma pauvre petite panthère avait fait une indigestion en mangeant tout cru dix de mes gardes. Vraiment, ça me faisait mal au cœur de le voir ainsi… Mais il n’y avait pas que cela. Autre chose me perturbait… Terriblement. Mais je n’avais personne à qui en parler. Mes gardes étaient tous des incapables, la preuve ils finissaient toujours par se faire dévorer, ce qui n’arriverait pas s’ils étaient doués, pas vrai? Bref, il était six heures du matin, j’avais passé une nuit blanche et n’étais donc pas très en forme. Je fis tout de même l’effort de me maquiller et de mettre le fameux costard pour les éventuelles entrevues avec des gens du peuple. Qu’est-ce que tout cela pouvait m’épuiser…

Lorsque je fus prêt, on m’invita à déjeuner, chose que je refusai immédiatement. Je n’avais pas faim et ne comptais pas me forcer. J'étais d'une humeur assez agressive, c'était toujours comme cela lorsque la tristesse s'emparait de moi et ce fut le cas toute la nuit... Je demandais peu de temps après à mes gardes de se réunir. Je leur ordonnais de trouver un jeune homme aux cheveux noirs et portant ma bague autour du coup nommé monsieur Andersen. Je comptais avoir une entrevue avec lui pour mettre fin à une histoire mais je n’étais pas encore sûr de celle que j’allais terminer. Serais-je assez courageux pour faire face ou allais-je tout simplement me défiler? Monsieur Andersen… Se doutait-il seulement de ce qui se passait vraiment?

Je restais dans la salle de conférence avec Black à mes côtés qui semblait aussi peu en forme que moi. Bientôt tout serait fini d’une manière ou d’une autre. Je me demandais seulement si monsieur Andersen viendrait ou pas…

*Sans doute pas…*

Que devrais-je lui dire au final? Devrais-je simplement le mettre au curant que je connaissais très bien une certaine Elora et qu’il devait accepter de ne plus jamais la revoir ou devais-je lui permettre de la voir autant qu’il le désirait, s’il était vraiment prêt à tout pour elle? Cette situation était vraiment embarrassante. Au moins, même si c’est barbant, les entretiens que j’ai en général n’étaient pas autant prenant psychologiquement.

Je regardais Black et lui demandais s’il allait venir. Son air fut peu convainquant. Je soupirais… Non, il ne viendrait pas de toute manière… Mieux valait qu’il ne vienne jamais et qu’il oublie tout de suite Elora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 14:08

Un réveil quelque peu agité, après une nuit de sommeil un peu mouvementée -si l'on peut appeler "sommeil" le fait de rester éveillé pendant des heures, à se tourner et se retourner sans parvenir à s'endormir pour de bon, juste quelques somnolences de temps à autres...-, avaient contribué à mettre Elijah dans un état un peu pitoyable quand il sortit du lit. S'étirant tout en baillant de fatigue, il s'assit sur le bord du sommier, puis enfouit son visage entre ses mains le temps de faire le point... Finalement, il se leva, jeta un coup d'œil vers la fenêtre en roulant des épaules, et s'approcha de son armoire... Ely glissa ses doigts entre les deux portes en bois entrouvertes, puis s'accroupit en passant la main dans ses cheveux, les yeux embués par le manque de sommeil... Un léger roucoulement, puis une boule de poils sortit du tas de linge en baillant à son tour. Elijah tendit sa main, et son chat vint se frotter contre sa paume en ronronnant. Le jeune homme sourit, puis passa ses doigts sous les pattes avant de l'animal, et tout en le soulevant, le ramena contre son torse. Les quatre pattes en l'air, le félin commença à se rendormir alors qu'Ely se releva, puis fit les cents pas dans sa chambre. Finalement, il posa la bête sur ses draps, puis alla se doucher, avant de se préparer...

Alors qu'il enfilait sa chemise, ses doigts effleurèrent la chaine à son cou. Le jeune homme s'arrêta un instant, le regard fixé sur la bague... Lentement, il porta le bout de ses doigts à ses lèvres, l'air penseur. Quand il s'en rendit compte, ses joues devinrent écarlates, et il finit de se vêtir rapidement, son cœur s'emballant... Il avait promis... Il était tendu à l'idée d'aller là où il devait aller, une nuit étant passée... On dit que la nuit porte conseil, alors peut-être que tout serait différent de la veille... Mieux valait qu'il évite de l'imaginer ! Alors que le chat l'attendait, assise sur le lit, en le fixant de ses grands yeux bleus, Elijah s'approcha d'elle...


"Bon, alors on va y aller... Mais surtout, tu ne me lâche pas ! Si tu te perds, tu risque de ne plus pouvoir rentrer... Donc tu reste avec moi, hein ?"

Passant ses doigts entre les oreilles de sa puce, il sentait qu'elle voyait ce qu'il voulait dire, et qu'elle resterai à ses côtés... En plus, à cette heure-ci, il y aurait peu de monde encore, il y avait donc moins de risques de la voir disparaitre dans la foule... Finalement, il descendit l'escalier en vitesse, le félin à ses talons, puis sorti et se dirigea vers le palais.

Comme prévu, sur le chemin, aucun problème. Par contre, une fois arrivé, quelques hommes virent voir Ely, lui demandant son nom... Le jeune homme écarquilla les yeux de surprise, puis fronça les sourcils à cause de l'incompréhension...


"Votre nom..."

Une deuxième demande... Il valait mieux répondre avant qu'ils commencent à s'impatienter... Tandis que l'un fixait Ely avec dureté, l'autre regardait le chaton avec un air curieux sur la tête... Il n'en avait jamais vu ou quoi ?!

"Andersen... Elijah Andersen... Pourquoi ?"

Sans même une réponse, l'un des deux lui fit signe de le suivre, tandis que l'autre continuait de se demander à quoi cela rimait... Soupirant, le jeune homme avança. Les hommes se "promenèrent" dans les couloirs du palais, laissant à Ely le temps de contempler l'intérieur, et ce pendant un bon moment... Finalement, il fut emmené jusque devant le Maitre des Cieux... Pourquoi ? Bonne question. Elijah baissa la tête pendant un court moment, comme un salut silencieux... Le chaton, en voyant la panthère, se cacha derrière les jambes de son maitre, complètement recroquevillée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 14:32

Ils me l’avaient amené, je remerciais froidement mes gardes puis les invitèrent à nous laisser… Enfin, il y avait encore quatre gardes qui entouraient mon trône, Elijah et… Le chat! Oh! Il avait amené le chat, qui venait de se cacher derrière les jambes de monsieur Andersen. Oui, il fallait que je pense à lui avec son nom de famille. Apparemment il semblait ne pas comprendre tout ce qui se passait et tant mieux. Ce qui me faisait penser ça? Hé bien il venait de baisser la tête respectueusement. Curieux de voir à quoi le chat pouvait ressembler je l’invitais à avancer, d’une voix grave. Puis il fallut aussi lui expliquer la cause de sa venue… Il fallait commencer de manière assez soft. C’est donc ce que je fis d’un air distant et froid.

"Vous devez vous demander pourquoi je vous ai fait venir, monsieur Andersen. Hé bien, à vrai dire… Je voulais tout d’abord prendre de vos nouvelles. Mais il faut également que nous parlions d’un sujet bien plus… Sérieux disons."

Je lui laissais le temps d’arriver plus près de moi mais pas trop non plus. Il fallait toujours avoir une certaine distance entre mon interlocuteur et moi. Mes gardes y veillaient de toute façon. Comment lui dire? Que lui dire… Devais-je lui mentir, devais-je tout lui avouer? Devais-je couper définitivement l’attache née entre lui et Elora? En aurai-je le courage? Je devais déjà savoir ce qu’il me dirait à son sujet et aviser ensuite. Mieux valait prendre les choses calmement, ne surtout pas se précipiter.

Je pus contempler le petit minou d’un peu plus près mais pas assez à mon goût. Est-ce que Black effrayait la pauvre bête? Je m’approchais un peu d’Elijah, fixant mes yeux en direction du chaton et dit d’une voix qui n’était pas suffisamment grave à mon goût, par rapport à d’habitude:

"Qu’est-ce qu’il est mignon!"

Je lui avais déjà dis combien j’aimais les félins, c’était un de nos points communs. Je souhaitais le voir mieux mais nous n’étions pas là pour cela. C’est pourquoi mon visage se rassombrit soudainement. Je savais qu’il fallait en parler, nous n’étions pas là pour nous réjouir mais bien pour une petite confrontation. Je doutais que tout cela se finisse bien… Je fermais les yeux et poursuivis donc la conversation assez froidement.

"Bien que la beauté de votre chaton soit vraiment agréable à regarder, ce n’est pas la raison de votre venue. En vérité j’ignorais que vous l’amènerez."

D’ailleurs en ce chat je voyais tellement de symboles… Et cela me frustrait de continuer mes phrases sachant que cela serait pénible pour lui. Oui, ça pouvait paraitre bizarre d’avoir une certaine compassion mais bon, j’avais mes raisons. Il fallait se lancer, ne pas y aller par quatre chemins… Je posais mes yeux bleus dans les siens mais ne pus soutenir son regard, détournant rapidement mon regard du sien.

"Elora, c’est une connaissance que nous avons en commun."

Je continuais, mentant comme je respirais.

"Et elle m’a chargé de vous dire qu’elle ne viendra pas à votre petit rendez-vous."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 15:18

Il ne comprenait pas... Le faire venir jusque là, pour prendre de ses nouvelles ? Il y avait quelque chose qui clochait, qui lui paraissait étrange... Même si le Maitre des Cieux lui disait qu'il y avait quelque chose de plus sérieux, il le sentait très, très mal... A vrai dire, une ambiance étrange, comme tendue, était palpable dans cette pièce, et sentir la puce contre ses jambes, collée comme ça à lui... Il lui semblait qu'il n'y avait pas que la panthère qui la dérangeait... Ses muscles étaient tendus au possible, et quand El lui demanda d'avancer, il avait eu beaucoup de mal à s'exécuter... Sans raisons, son cœur battait à toute allure... Il avait l'impression que quelque chose allait tomber, une chose qu'il ne voulait pas entendre, peu importait pourquoi... Il avait juste envie de se boucher les oreilles et de fermer ses yeux le plus fort possible, et rester ainsi jusqu'à ce qu'il se détende... Mais ici, il était impossible de faire quoi que ce soit du genre, surtout en face de Lui...

A son tour, El s'approcha, tout en fixant le chaton... Ayant l'air gaga pendant un court instant, il fini par redevenir sérieux, puis s'adressa à Elijah en venant au sujet pour lequel il l'avait réellement fait venir... Serrant les dents, il remarqua bien que le "seigneur" n'arrivait pas à le regarder en face... Pourquoi donc ? Qu'est-ce qui était important à ce point, qui pouvait le mettre, Lui, aussi mal à l'aise ? On pouvait bien voir qu'Ely était inquiet, rien que dans son regard... Finalement, El lui parla d'Elora... La suite lui écarquilla les yeux de surprise, d'incompréhension, mais aussi d'incertitudes... Il recula d'un pas, le chaton reculant en même temps que lui, toujours collée à lui. Son cœur s'emballa, et sa respiration devint irrégulière. Comment est-ce qu'il pouvait savoir ?! Qu'est-ce que ça voulait dire ?! Ses sourcils se froncèrent, et avec son changement de position, il se tenait maintenant un peu plus penché, la nouvelle lui créant un nœud dans l'estomac. Tournant violemment la tête sur le côté, il laissa ses cheveux cacher ce que le Maitre des Cieux pouvait voir, et tandis qu'il déglutissait avec difficultés, il commençait à se poser de plus en plus de questions... Quels étaient les rapports entre Lui et Elle ? Qu'est-ce qui avait bien pu se passer ? Pourquoi est-ce que ça arrivait ? Est-ce que ses craintes étaient confirmées ? Est-ce que ce qui était arrivé la veille ne signifiait donc rien ? Remontant sa main jusque devant sa bouche, il commençait à avoir du mal à respirer... C'était une vraie douleur qu'il ressentait maintenant dans la poitrine. Très vite, Elijah se rendit compte de sa réaction, puis commença à juger tout ça objectivement... Il s'était très, très, très vite attachée à elle, et après avoir parlé d'amour avec El, cela pouvait paraitre étrange qui réagisse comme ça à une nouvelle de ce genre... Ou peut-être pas... Se redressant doucement, il tenta de récupérer son expression d'avant, mais en vain... Regardant toujours le mur, il hésita avant de parler d'une voix plutôt faible, alors qu'il essayait de garder un minimum de neutralité. Trop se dévoiler en public était mauvais, il l'avait toujours pensé... C'était s'ouvrir complètement à toutes les piques jetées par les autres... Pourtant, n'était-ce pas ce qu'il avait fait, environ vingt-quatre heures auparavant ?


"Merci de m'avoir prévenu..."

Il lui semblait impossible d'ajouter quoi que ce soit... De toute façon, dans un cas comme celui là, il n'en voyait pas vraiment l'intérêt... Mais, était-ce pour ça qu'on l'avait fait venir ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 15:44

La réaction d’Eli… De monsieur Andersen me fit atrocement mal. Ce détournement prouvait bien que cette nouvelle l’avait touché et sans doute plus que je pouvais le voir. Fallait-il vraiment continuer? Faudrait-il qu’en plus de cela je mette définitivement fin à leur relation? Vraiment, je sentais que la journée allait être dure. Déjà que je n’avais pas fermé l’œil et maintenant ça. Lui dire ou ne pas lui dire? Jamais je ne pourrai avoir le courage nécessaire pour lui avouer quoi que ce soit. J’aurais sans doute pu avant mais maintenant c’était bien trop dur, pas devant tous mes gardes. Je ne pouvais pas faire preuve de faiblesse. J’étais déjà bien trop gentil avec lui par rapport aux autres… Oui mais je ne voulais pas non plus être soudainement agressif avec lui alors que je le respectais…

*Bien plus que cela…*

Il fallait mettre un terme à toutes ces douleurs. Allez, un peu de courage et tout serait terminé définitivement. C’était lui rendre service. Ce fut donc avec assez de précipitation, sans doute trop, que je lui demandais assez froidement, en posant malencontreusement mon regard dans le sien et en lui tendant la main assez froidement:

"Rendez-moi ma bague et allez-vous en! De toute façon vous ne trouverez rien qui puisse vous rendre heureux en restant auprès d’une demoiselle de son espèce. Je ne vois pas ce que vous pouvez bien lui trouver. Puis, de toute manière…"

Ce fut un immense mensonge qui sortit de ma bouche. D’ailleurs je crois que malgré moi cela se sentit, ça sonnait atrocement faux tout cela…

"Elle ne vous aime pas du tout! Elle vous déteste, elle s’est jouée de vous alors ne tentez plus de la revoir."

Un bruit de fond assez peu ragoutant survint… Un espèce de splash dégoulinant… Black venait de vomir son dernier garde. Ce n’était pas joli-joli à voir… Seconde bourde, notez que je n’en avais remarqué aucune tant j’étais persuadée que de toute façon il n’y avait aucune raison qu’il pense plus loin que ce que j’allais lui dire… J’allais vers Black et lui dis d’une voix absolument pas grave, voir même aigue respirant la tristesse…

"Oh non Black… Tu es vraiment très malade mon pauvre… Tu n’aurais pas du manger tous ses gardes hier soir… Je t’ai déjà dit que c’était une noble attention mais il y aura toujours des remplaçants toujours aussi incompétents…"

Avec tout cela j’avais un peu délaissé l’invité du jour. Je me relevais et me tournais vers lui l’air grave. Alors, avait-il compris qu’il devait partir, que désormais il ne reverrait jamais cette fille? Peut-être que non, alors, au cas où, j’enfonçais un peu plus le clou avec toujours autant de tact et d’une voix bien grave:

"Vous ne la reverrez plus, elle n’est pas une personne bien de toute façon. Ce n’est pas comme si elle avait jamais eu des sentiments! C’est en tant que presque ami je vous dit cela, ne gaspillez pas votre temps avec elle, vous risqueriez uniquement de vous attirer des ennuis."

J’ajoutais une question à laquelle il vaudrait mieux pour lui qu’il réponde non… Pour son propre intérêt.

"Vaut-elle vraiment le coup de risquer votre vie, car elle sera constamment en danger si vous rester avec elle. Non mais vraiment…"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 16:34

Tout devint si bizarre... Comme sa manière de s'adresser à lui, un froid glacial s'empara de toute la pièce, donnant la chaire de poule à Elijah... Tout avait changé en moins d'une minute, et la douleur dans sa poitrine se faisait de plus en plus insistante, il se sentait comme écrasé par un poids... Comme il l'avait senti, il y avait autre chose... L'intérêt de cette entrevue n'était que de le faire s'effondrer ? Alors qu'El tendait la main vers lui, Ely entendit un bruit plutôt... Surprenant... Tournant la tête vers l'origine, il remarqua ce qui était le contenu de l'estomac de la panthère sur le sol, formant une bouillie plutôt ignoble... Reportant sa main à la bouche plutôt rapidement, il posa l'autre en dessous de ses côtes par réflexe... Finalement, le "seigneur" se retourna vers lui en se relevant, puis enfonça un peu plus le couteau dans la plaie. Secouant la tête, Elijah tenta de ne pas écouter tout ce qu'il lui disait. Plus il s'avançait dans son argumentation, plus Elijah reculait par rapport à lui... Plus que le fait qu'il lui dise que ça ne servait à rien d'espérer, il ne supportait pas qu'il la critique... Il ne savait plus quoi penser, tout lui semblait faux, mais quelque chose lui disait qu'il devait tout entendre, jusqu'au bout... Qu'il devait prêter attention à tout ce qu'il disait, même s'il ne le voulait pas... Finalement, sa question l'interpela... Relevant la tête, il regarda El droit dans les yeux...

"Risquer ma vie pour elle, je le ferai tous les jours... Risquer sa vie à elle, c'est hors de question."

Finalement, il nota quelques petites choses par-ci, par-là qui lui paraissaient importantes... Des informations étranges, qui lui semblaient données involontairement... Il avait l'impression que s'il y réfléchissait bien, il trouverait quelque chose avec tout ça, quelque chose qui comptait vraiment... Et parmi toutes ces choses, il y avait tout d'abord...

"Cette bague... Vous dites qu'elle est à vous ?"

Alors pourquoi lui aurait-elle donné quelque chose qui n'était pas à elle ? Quelque chose clochait, ce raisonnement lui semblait bidon... Il y avait quelque chose en dessous de tout ça, cette histoire était loin d'être nette... Est-ce qu'il pouvait s'en aller sans savoir, sans avoir tiré tout ça au clair ?

"En presque ami, hein ? Je suis navré, mais le terme "ami" et votre ton froid ne vont pas vraiment ensemble... J'ai l'impression qu'il y a quelque chose que vous ne m'expliquez pas..."

Il était hors de question qu'il s'en aille... Il ne pouvait pas, il ne voulait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 10 Oct - 16:57

Il était donc vraiment prêt à risquer sa vie pour Elora… C’était vraiment… Beau et stupide. Stupide car sans doute que la demoiselle n’aurait jamais souhaité qu’il risque sa vie. Devait-il encore et toujours s’interposer entre eux? Devait-il vraiment avoir ce rôle là ou y avait-il une autre solution quelque part? Pourrait-il comprendre la vérité? Je ne saurai le dire. Tout cela me chamboulait… C’est alors que je me rendis compte de ma grande première erreur. Il venait de me reprendre, oui… Et de me demandait si la bague était à moi.

*Mince…*

Que pouvais-je dire désormais? Enfoncer encore le clou? Ca c’était quelque chose que je faisais toujours avec facilité. Mais cela devenait de plus en plus dur lorsqu’on voyait ce que ça lui faisait. En même temps comment pouvais-je agir autrement? Devais-je tout abandonner? Lui livrer la vérité. Je fermais les yeux en réfléchissant. Si je mettais trop de temps à répondre cela semblerait suspect. Vite, une réponse froide et expéditive.

"Oui, elle est à moi et est transmise de génération en génération aux seigneurs de Wan. Elora a du me la subtiliser, quelle autre explication pourrait-il y avoir?"

Oh, il y en avait bien une mais je doutais qu’il la découvre. De toute façon, il valait mieux qu’il ne le sache pas pour lui, non? Ah je n’en étais pas si sûr désormais. Peut-être fallait-il arrêter les dégâts maintenant et tout expliquer de A à Z. Au moins ainsi il n’y aurait plus de stress, rien… Mais j’étais bien trop peureux pour réagir courageusement pour le moment. Après tout il ne semblait pas si mal en point vu qu’il avait remis en doute mon amitié et me soupçonnait de lui cacher des choses. Alala, ça se corsait vraiment.

"Je suis froid parce que… Parce que je n’ai pas su dormir de la nuit. Aussi suis-je assez réactif. Cela n’enlève rien au fait que je dis cela en bon conseiller. Et..."

Ma gorge, mon cœur, tout mon corps semblait comme paralysé. Et s’il venait tout simplement de se rendre compte de tout. Tout allait être révélé et la comédie terminée… Il voulait que je lui dise parce qu’il avait tout compris! Non… Je ne voulais pas. Jamais je ne pourrai le lui dire. Comment pouvait-il me demander cela? C’était vraiment cruel de me faire dire ce qu’il savait déjà! Vraiment…

Je commençais alors à pleurer, ce qui fit couler mon superbe maquillage qui m’avait pris tant de temps!! Plus je tentais d’essuyer les larmes, plus il partait. C’était catastrophique! Je mis mes mains devant mon visage avant d’ordonner à ce qu’on m’apporte immédiatement du maquillage. Même s’il le savait, le fait qu’il voit encore et encore mon visage apparaitre peu à peu était une horrible sensation. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu’on m’amène du maquillage et qu’on répare cela. Je fusillais monsieur Andersen du regard et lui dit d’une voix entrecoupée:

"Je ne vous cache rien! Je n’ai rien à vous dire de plus!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Mar 20 Oct - 11:52

Restant sceptique quand El lui expliqua qu'Elora avait surement dû lui prendre la bague qu'il portait à son cou, Elijah commença à avoir froid. Ce devait être du à l'ambiance qu'il y avait dans la pièce, car en venant, il lui semblait quand même qu'il faisait plus chaud que ça. Posant sa main droite sur son bras gauche, il serra légèrement sa paume sur la peau, rapprochant au maximum ses bras de son torse. S'il avait pu prévoir que la discussion prendrait une tournure pareille...

A la remarque suivante, Ely baissa les yeux en repensant à la nuit qu'il avait lui même passée. Il commençait à se demander si tout n'avait pas été une erreur, s'il s'était vraiment fait avoir comme le disait le seigneur, s'il n'aurait pas du aller aussi loin... Ce n'était pas du regret qui naissait en lui, mais plutôt une peur de tomber encore plus bas qu'avant. Si ça continuait, toute cette histoire ne serait qu'un chapitre de plus de son passé qu'il regarderait les yeux voilés par l'envie de revenir en arrière, une douleur vive dans sa poitrine à chaque fois qu'il y repenserait. Lorsqu'il ouvrit la bouche pour commenter, ce ne fut qu'un faible son qui franchit ses lèvres pour former quelques mots :


"Comme ça nous sommes deux..."

Alors qu'il regardait à nouveau le Maître des cieux, le jeune homme remarqua quelque chose qui le surpris au plus haut point : Il pleurait... Pourquoi ? Qu'est-ce qui s'était passé, qu'il avait manqué, pour qu'il se mette dans un état pareil ? Il avait l'impression que la panique commençait à saisir El, et alors que son maquillage commençait à s'en aller, il ordonna violemment qu'on lui apporte de quoi arranger ça. En total spectateur, Elijah fixait l'homme qui le regarda à nouveau droit dans les yeux, une colère immense dans ses yeux. Le jeune homme soutint son regard sans ciller, l'écoutant se défendre avec fureur. Très clairement, il y avait un problème...

"Vous semblez bien sur la défensive pour quelqu'un qui n'a rien à dire, je me trompe ? "

S'approchant doucement, tout en voyant les gardes qui venaient vers lui pour l'empêcher de faire un pas de plus vers leur seigneur, Ely laissa ses bras retomber sur les côtés de son corps, avant de finalement poser une main sur sa hanche. La chaton commençait à se placer devant lui, comme si elle sentait que ça ne servait à rien de se cacher. Elle avait l'intention de faire face à ce qui la dérangeait, comme si elle réagissait avec les sentiments de celui qu'elle avait désigné comme son maître. Finalement, Elijah rouvrit la bouche pour poser une question à propos de quelque chose qui le gênait.

"Pourquoi est-ce que vous pleurez ? Vu la situation, ce serait plutôt à moi de le faire, non ? "

Il n'y avait aucune accusation dans sa voix, il cherchait juste à comprendre... Quel épisode est-ce qu'il avait pu manquer ? A croire qu'il était le seul ici à ne pas comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Mar 20 Oct - 12:30

Alors qu’il me semblait qu’ils mettaient une véritable éternité à me ramener ce fichu maquillage, Elijah continuait de poser des questions fâcheuses. Il le faisait exprès de me torturer à ce point? S’il savait tout, pourquoi s’acharner de la sorte et me mettre dans un état aussi lamentable? C’était pour se venger de le lui avoir caché… Sans doute… Mais je n’avais pas l’habitude que le soit si dur avec moi. C’était vraiment insupportable. Pendant qu’on me mettait toute la poudre blanche nécessaire, qu’on refaisait les traits de mes yeux et tout le tralala, je voulus répondre à Elijah… Seulement… Seulement je ne pus qu’ouvrir la bouche pour finalement ne laisser sortir aucun son.

Pourquoi pleurais-je? Est-ce que je ne cachais vraiment rien? J’avais envie de le frapper tellement ça m’énervait qu’il pose la question alors qu’il devait bien s’en être rendu compte… Non? Ou bien peut-être n’avait-il absolument rien compris? M’étais-je emportée pour rien? Ne jouait-il pas avec moi, se contentait-il tout simplement de comprendre pourquoi le maître des cieux que je suis commence à pleurer?

*Oh misère…*

Le fait qu’il ne sache rien et ne me torture pas serait une réponse appropriée… Après tout, il n’aurait pas osé me faire autant souffrir après ce qu’il s’était passé… Si? Je ne savais plus quoi penser. Etait-il au courant oui ou non?

Le maquillage était fini, on s’éloignait doucement de moi tandis que mes yeux fixaient encore et encore Elijah… Je devais apporter une réponse à ses questions mais que dire désormais? Je ne me sentais le courage de mentir mais la vérité me torturait. J’avais envie de disparaitre, de ne plus être là. La seule réponse que je trouvais à lui dire fut un souvenir de ce que j’avais dit un jour… C’était stupide mais bon…

"Je suis sur la défensive en effet. Il y a des tas de raisons à cela. J’avais apporté une partie de la réponse une fois, à une personne… Mais je crois que je ne la reverrai jamais, je le lui avais dis… Je lui avais dit aussi ceci : ma place a été toute choisie pour moi. Et j’aimerai que tu dises vrai mais je doute que ça se termine bien pour moi."

Je baissais les yeux, serrant les poings, essayant de trouver une réponse à sa dernière question. Ce fut très dur et dans un souffle que je lui répondis.

"Je pleure parce que mon rêve est fini et que je suis assez bête pour me réveiller alors qu’au fond je ne voudrais pas le faire."

J’étais dans un état vraiment déplorable, je retenais mes larmes, je serrais toujours les poings et ajoutais finalement.

"Vous n’avez pas à pleurer car je crois qu’elle vous aime mais n’est pas assez courageuse pour en affronter les conséquences."

Mettre fin à tout cela avant de partir… En finir une bonne fois pour toute. Je me levais, allant vers ma sortie personnelle, sans y être encore pour bien qu’il m’entende avant de partir tel un sacré lâche… Et ce fut de ma voix naturellement aigüe que sortit cette dernière réplique.

"Elijah, tu m’as dit un jour que si quelqu'un n'avait pas sa place dans ce monde, alors il ne serait tout simplement pas là… Mais aujourd’hui je sais bien que moi, si tu n’es même pas capable de me voir… Je ne suis plus vraiment là…"

Un dernier regard… Droit dans les yeux et je n’avais plus qu’à me retourner et à fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Mar 27 Oct - 19:07

Tout avait changé si rapidement... Il était passé de l'agressivité à... Ça... Il semblait souffrir de ce que lui même répondait, on avait l'impression qu'il ne savait pas vraiment comment s'exprimer... Elijah avait l'impression constante de voir un masque qui change de face encore et encore, et ce à l'infini... Aucune n'est vraiment réelle, et pourtant elles le sont toutes... C'était un sentiment bizarre qui s'emparait de lui à chaque passage, il ne savait pas vraiment qui il avait en face de lui, et il était vraiment perturbé par tout ça... C'est pourquoi, quand il entendit le seigneur parler dans un souffle, un frisson lui parcourut le dos de bas en haut. Toutes ces paroles qu'il prononçait, Ely sentait qu'il les avait déjà entendues quelques part... Mais où ? Ce n'était pas exactement les mêmes, mais plutôt une version différente... Sans vraiment comprendre pourquoi, tandis que le Maitre des cieux s'approchait de la sortie, son cœur s'emballait... Il savait, il le sentait, mais comment ? Suivant des yeux chacun des mouvements d'El, il avait l'impression que toute cette scène prenait un temps fou à se dérouler... Peut-être était-ce le cas, ou alors était-ce simplement l'effet que produisait son cœur qui battait fortement contre ses tempes... Il n'avait absolument aucun moyen de le savoir, mais ce qu'il entendit après eut du mal à rentrer dans sa tête.

Lui ? Il lui avait dit ça ? Mais quand ? Il se remémorait la discussion qui avait eu lieu au marché des animaux, puis au parc, mais il n'arrivait pas à se rappeler d'un détail comme celui-ci... Pourtant, il se souvenait effectivement avoir dit quelque chose du genre... Mais, ce n'était pas à El, c'était à...

Se prenant la tête entre les mains, il commença à chercher l'explication de tout ça. Chaque petite scène lui revenait en mémoire, puis rapidement, il les analysait une par une, faisant le lien entre chacune d'elles. Tout lui semblait si clair désormais... Tous ces propos tenus juste avant lui paraissaient comme naturels, tous les arguments apparaissaient maintenant comme une défense, certes, mais pas pour la raison qu'il croyait... Maintenant, il fallait qu'il agisse... Il ne pouvait pas le laisser partir comme ça, sans rien dire, alors qu'il venait de comprendre... S'approchant rapidement du seigneur, il réussit à devancer les gardes qui tentaient de s'interposer, pour finalement attraper ce Maitre par l'avant-bras. Il n'était pas question qu'il s'en aille, il y avait bien trop de choses qu'il ne comprenait pas encore... Et puis, qui savait ce qu'il arriverait s'il le laissait s'enfuir ? Trop de doutes, d'interrogations, et il ne pouvait prendre de risques, plus à ce niveau...

Le regardant droit dans les yeux, il regrettait profondément de ne pas avoir saisi le sens de tout ça plus tôt... C'était pourtant tellement évident ! Un malaise s'installait, il avait un nœud à l'estomac, mais il fallait qu'il fasse quelque chose. Il entendait bien les hommes derrières qui voulaient faire quelque chose, mais il ne s'en irait pas. Ouvrant la bouche, les seuls mots qu'il prononça furent dit dans un soupir empli d'interrogation.


"Pourquoi ?"

Lui même ne comprenait pas réellement le sens de sa question, et peu importait vraiment la réponse qu'on y apporterait... Il avait juste besoin d'en savoir un peu plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Mar 27 Oct - 20:08

Alors que je m’apprêtais à fuir, une main saisit mon avant-bras. Ce n’était pas celle d’un de mes gardes, ils n’auraient jamais osé. Il n’y avait donc plus qu’une possibilité. Elijah venait de me retenir. Nos regards se croisèrent, apparemment il ne souhaitait pas fuir mon regard, cela me semblait vraiment surprenant. Avait-il finalement compris ou pas? Pourquoi me regardait-il alors que j’avais l’impression de ne plus être, de ne plus avoir ma place où que ce soit. Vous devez vous dire que ce sont là des pensées bien étranges pour moi mais elles étaient sincères ces paroles… Oui… Elles me venaient du fond du cœur. Cœur que j’aimais oublier mais qui existait malgré moi. Jamais je n’avais eu ma place depuis ma naissance, j’ai toujours du la prendre… Je croyais avec lui en avoir trouvé une mais désormais je n’étais plus sûre de rien. Je venais d’agir comme si je venais de me jeter d’une falaise pour faire du saut à l’élastique sans élastique… C’était à peu près mon état actuel, et là j’abordais la fin de la chute.

Je n’avais plus rien à perdre. Il venait de me poser une question vraiment vague. Pourquoi? Pourquoi quoi? Qu’attenait-il que je lui réponde? Mes gardes semblaient prêts à agir et je fis un signe de la main pour qu’ils ne le touchent pas. Ils s’exécutèrent avant de je fixe un moment sa main qui m’avait retenu. Puis je posais de nouveau mon regard dans le sien avant de vider mon sac. Ca allait me faire autant de bien que de mal. Mais je lui devais bien ça. Après tout c’était la fin de la chute, il fallait le dire avant la fin…

"Pourquoi ?... C’est la question qui me trotte le plus dans l’esprit. Dans des tas de circonstances. Pourquoi me retiens-tu? Pourquoi t’es-tu attaché à une personne comme moi? Pourquoi suis-je né avec le mauvais sexe? Pourquoi m’a-t-on battu tous les soirs de mon existence pour me punir de ce que j’étais durant mon enfance? Pourquoi est-ce un crime de mettre fin à la vie de ceux qui vous ont détruit autant intérieurement qu’extérieurement? Pourquoi y a-t-il encore un cœur après autant de situations extrêmes? Pourquoi ne puis-je pas être ne serait-ce qu’un déchet pour pouvoir certes vivre mal en bas mais vivre sans faire semblant? Pourquoi est-ce que je me sens tellement obligé de punir ceux qui m’entourent, les rabaissant plus bas que terre? Pourquoi est-ce qu’avec toi je ne suis pas comme ça? Pourquoi es-tu le seul à avoir été réellement gentil avec moi depuis ma naissance?"

Je commençais à avoir sérieusement avoir du mal à retenir mes larmes. Mais je me devais de continuer tant que j’étais partie. Je ne parlais jamais sérieusement alors pour une fois que c’était le cas, autant vidé mon sac une bonne fois pour toute.

"Pourquoi est-ce que je sors habillé comme j’aimerai l’être plus souvent, comme une personne du type féminin que je déteste pourtant tant…? Peut-être ai-je envie de faire semblant de vivre, peut-être est-ce que j’essaie de ne pas dépérir et de trouver un moyen de remplir mon monde d’autres images que de celles qu’on m’impose depuis toujours. Je ne connais rien du monde… On m’a juste enseigné à être cruel, à détruire, déstabiliser, à être sans pitié, à être insensible… A tout simplement être un monstre digne de ce nom. Pourquoi est-ce que je suis contradictoire avec toi…? Sans doute parce que j’ai peur de te faire souffrir sans même m’en rendre compte. Comment pourrais-je rendre heureux qui que ce soit avec tout ce qu’on m’a appris, les doutes constants qu’on m’a dis d’introduire dans mon esprit, la peur du mensonge, de la manipulation? Pourquoi m’être présenté à toi en tant qu’Elora…? Parce que je suis Elora, tel est mon prénom mais nul ne le sait tout simplement. Et…"

Je le fixais avant de baisser les yeux.

"Je suis désolé de ne pas te l’avoir dis…"

Le regard de mes gardes qui changeaient sur moi me mit extrêmement mal à l’aise. Alors mon sale caractère prit le dessus, en direction de mes chers petits toutous.

"Je suis en discussion privée, si vous n’êtes pas partis dans cinq secondes je vous fais tous exécuter!"

Il n’en fallut pas plus pour que je sois seul face à Elijah… J’avais encore tant de choses à dire mais ne savait pas trop par où commencer. Qu’est-ce que ça pouvait changer? Je murmurais plus pour moi-même que pour lui.

"De toute façon… Je suppose que désormais tu vas partir… Alors pourquoi poser encore des questions?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Dim 1 Nov - 17:39

Le cœur battant plus rapidement qu'il ne l'avait jamais senti, ses doigts tremblants sur le bras du seigneur, les mâchoires serrées, Ely avait peur. Peur de ce qu'il avait entendre... Qui savait vraiment ? Que répondre à une question comme celle là ? Il y avait tellement de possibilités, et il n'avait pas peur d'entendre quelque chose qu'il ne devait pas entendre, mais il avait peur de blesser... Parce qu'il savait bien que les mots pouvaient être la plus dangereuses des armes, qu'il fallait les manier avec précaution, il se demandait s'il n'aurait pas mieux fallu qu'il ne parle pas... Pourtant, il sentait qu'il le devait, que c'était ainsi, qu'il ne devait pas regretter...

Il ne s'attendait pas à toutes ces réponses là, mais elles apportaient encore plus de clarté à tout ça... Tout ce dont ils avaient parlé récemment, à un autre moment, tout avait désormais des réponses, tout avait un explication... Desserrant légèrement sa main, il continuait de l'écouter, tandis que l'autre se levait doucement, hésitante, alors qu'il se demandait s'il devait "le" toucher ou non, voyant bien qu'"il" était sur le point de pleurer... La laissant retomber doucement, il décida d'attendre... Fronçant les sourcils tandis qu'"il" continuait ses explications, il se demandait comment il devait réagir à tout ça... Tant de choses d'un coup... Quelque chose lui soufflait que ça changeait pas mal de choses, que le fait qu'"il" ait menti était grave, qu'il ne fallait plus y prêter attention... Mais lui ne voulait pas... Qu'est-ce qu'un mensonge, surtout dans un cas comme celui-ci ? Une protection, juste une coque qui nous empêche de s'écrouler sou tout ce qui cherche à nous écraser... Pour lui, ça ne changeait rien... Et puis, maintenant, il savait... Maintenant, il pouvait "le" comprendre, totalement... Alors que le maitre des cieux ordonnait aux gardes du corps de sortir, Elijah les suivit du regard avant de finalement fixer à nouveau El, interpellé quand "il" chuchota. Et, même si maintenant ils étaient seuls, Ely avait l'impression que l'ambiance était encore plus étrange qu'avant... Peut-être était-ce à cause de toutes ces révélations, ou alors était-ce pour autre chose... Dans tous les cas, il hésitait sur la conduite à adopter...


"Tu recommence... Arrête de croire que je vais partir... Crois un peu plus en moi..."

Faisant glisser sa main en direction de celle d'El, il se contenta de frôler le bout de ses doigts avec les siens, encore incertain...

"Ne t'excuse pas... C'est totalement compréhensible, et ce que tu viens de faire demande un courage exemplaire... Je pense que peu de gens en seraient capable..."

Regardant ailleurs un instant, évitant de croiser son regarda, il parla d'un ton plutôt faible, la voix tremblante.

"C'est plutôt à moi de m'excuser, ici... Je suis désolé de ne pas avoir compris plus tôt... Ça t'aurais évité tout ça..."

Il savait bien qu'il était légèrement lent d'esprit, sa mère lui avait déjà dit... Mais jamais il n'aurait pu pensé que ça aurait mené à ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Dim 1 Nov - 18:57

Il allait partir, j’en étais persuadé avant qu’il ne parle à son tour. Ce qu’il me dit me rassura, j’avais tellement besoin de l’être en ce moment. J’avais l’impression d’être sur le point de craquer d’une seconde à l’autre. La pression était telle que je ne savais plus trop quoi dire quoi faire et quelque chose me disait que la seule chose qui me calmerait, m’apaiserait, serait les mots d’Elijah. Même s’il devait sans doute aussi être débordé d’émotions, j’espérai qu’il arriverait à me parler ne serait-ce qu’un peu… Il venait donc de m’annoncer plus ou moins directement qu’il ne partirait pas et je sentis ses doigts frôler les miens. Instantanément je devins rouge écarlate. Ce n’était pas que ce contact me dérangeait, mais durant toute la nuit et même encore jusqu’à ce qu’il frôle mes doigts je m’étais demandé si un jour une quelconque proximité serait possible entre nous. Après tout je suis le maître des cieux, lui une personne de mon peuple.

Hier soir, quand j’étais rentré pour calmer Black… J’avais eu le droit à une sacrée conversation avec mes conseillers. Ils avaient bien vu ce qu’il s’était passé et comptaient me faire entrer dans le crâne qu’il fallait que j’abandonne Elijah. C’était le meilleur moyen de me préserver avaient-ils dit. C’était le seul moyen de vivre encore heureux avaient-ils même ajoutés… Moi, derrière tout cela je savais que c’était tout le contraire. Mais je n’avais su quoi dire. Je m’étais contenté de m’enfermer dans ma chambre avec Black. Toute la nuit durant je n’avais cessé de repenser à Elijah, aux moments que nous avions partagés… De sa grande compréhension, de sa tendresse. Je m’imaginais alors la dure vérité qui ferait que plus jamais il ne pourrait avoir ce genre de gestes à mon égard. Et là, même si ce n’était qu’un frôlement, je réalisais qu’il ne m’avait pas menti. Il n’était pas du genre à abandonner… Il était là, devant moi et ne semblait pas m’en vouloir. Il me demanda même de ne pas m’excuser… Hésitant, je ne bougeais pas la main pour le moment. Je me contentais de l’écouter simplement. Chaque mot était un réconfort car il s’adressait vraiment à moi et non au maître des cieux.

Je fus surprise d’apprendre qu’il me trouvait courageuse. J’aurai plutôt dis suicidaire mais chacun son point de vue. Lorsqu’Elijah s’excusa ensuite, je secouais la tête et répondis simplement, de ma voix naturelle car je ne souhaitais plus me cacher désormais.

"Tu ne pouvais pas savoir et moi je ne pouvais pas te le dire parce que… J’avais tellement peur de ce que tu penserais de moi ensuite."

Pensant à la veille, à ce moment de réconfort… J’eus envie de retrouver cette sensation. Je me sentais si mal en ce moment. Je me mis à penser que peut-être cet accoutrement le perturbait aussi me servis-je de mes manches afin d’enlever la tonne de maquillage sur mon visage avant de le fixer un moment silencieusement. Ce fut avec hésitation que je m’approchai très doucement de lui…

"S’ils arrivent, ils vont me tuer…"

Ce n’était pas au sens propre, nul n’aurait osé me tuer mais j’allais sérieusement me faire remonter les bretelles. Cependant, en ce moment précis, je n’en avais que faire! Elijah venait de me montrer assez concrètement qu’il m’acceptait malgré tout… J’avais de la chance d’être tombée sur une personne comme lui et je ne comptais plus un instant le laisser s’éloigner de moi. C’est sur ces pensées que je me blottis contre lui avant de l’embrasser. Il était clair que si les deux pingouins se ramenaient, ça allait être ma fête. Mais ça je n’y pensais pas un instant. Je profitais juste du moment de sérénité que me procurait cet instant. Je me sentais de nouveau heureuse…

Lorsque ce moment se termina, car même les meilleures choses ont une fin, je le fixais dans les yeux avant de lui avouer:

"Je suis si heureuse que tu sois venu…"

Je resserrai alors mon étreinte.

"… Et je suis si heureuse que tu ne partes pas."

D’ailleurs avec tout cela Black se trouvait non loin à nous regarder… Se demandant sans doute ce qu’il devait faire. Je repensais alors au chaton qu’Elijah avait amené. Un léger sourire s’afficha sur mon visage avant que j’ajoute.

"Tu as même pensé à me montrer le chaton."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Ven 25 Déc - 18:25

L'écoutant sans dire un mot, Elijah se contenta de la fixer, détaillant chacun de ses mouvements, des images de la veille lui revenant en tête. Ces pensées le firent sourire doucement, au moment où elle enlevait son maquillage, salissant par la même occasion le costume qu'elle portait. Finalement, lorsqu'elle l'embrassa, Ely releva une de ses mains pour la poser sur sa joue, se demandant si ce qui était arrivé juste avant ne se reproduirait pas. Lui se disait que non, mais une petite voix à l'intérieur lui disait de faire attention, qu'on ne savait jamais. Après tout, il y avait des choses qu'il ne parvenait pas à comprendre, et il restait donc totalement incertain. Chassant ces idées, il se rendait bien compte que tout cela le parasitait, et qu'il valait mieux qu'il arrête de se prendre la tête avec des choses de ce genre.

Puis, resserrant son étreinte, Elora réussit à mettre fin à ses doutes -de manière définitive ou temporaire ? A voir- avant de se rendre compte de la présence de la petite puce qui restait désormais un peu en retrait, ne comprenant pas tout ce qui se passait. Elle semblait légèrement affolée, et quand elle remarqua que c'était d'elle dont la jeune femme parlait, elle chercha un endroit où se cacher. Elijah s'en approcha doucement, puis tendit les mains vers elle, avant de la saisir sous les pattes pour la porter contre lui. Il se retourna doucement vers Elora, lui souriant.


"Elle avait bien besoin de sortir, elle passe ses journées dans mon armoire ! Et puis, j'avais promis..."

Parlant tout d'abord d'un ton plutôt détendu, il finit par un ton presque rêveur. Après tout, Elora aurait dû voir la princesse la veille, et il s'était juré de l'amener quand il se rendrait au palais. Donc dans tout les cas, la demoiselle l'aurait vu. Elijah réalisa réellement qu'elle tenait un double rôle plutôt difficile à jouer. Il se demandait comment une personne, seule -elle avait beau être entourée d'un certain nombre de gardes, elle n'en restait pas moins seule-, pouvait ne pas perdre la tête, à force de devoir changer constamment de costume, l'un officiel, l'autre reflétant plus ou moins sa véritable personnalité, totalement différente de celle qui apparait en public. Niant doucement de la tête, presque imperceptiblement, pour lui-même, il mit sa puce sur le dos dans ses bras, puis de sa main libre il passa ses doigts entre ses poils tandis qu'un léger ronronnement commençait à se faire entendre.

"Elora, je te présente Dana. Elle n'a pas l'air comme ça, mais il vaut mieux faire attention, avec elle. Surtout à tout qui pourrait être susceptible d'être déchiré, transpercé, avalé, et autres."

Combien d'affaires avait-il trouvées complètement détruites, ou alors cachées entre deux lattes du parquet de sa chambre ? Pour ça, elle était très douée. Par contre, pour tenir en place, un peu moins. Mais son caractère câlin faisait que jamais Elijah ne pourrait dire quoi que ce soit, ne pourrait jamais hausser la voix -pas que ce soit son habitude, de toute façon-... Il y avait de fortes chances pour qu'en grandissant, elle ne parvienne pas à s'assagir. Ce serait même plutôt me contraire, d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Ven 25 Déc - 19:09

Je posais mes yeux dans ceux du petit chat qui venait d’atteindre une hauteur convenable, maintenant qu’il était contre mon cher Elijah. Cette petite demoiselle était tout bonnement adorable alors qu’apparemment elle avait un sacré caractère… Je pense que si j’avais été un chat, j’aurai sans doute été un peu comme elle et aurais dévoré tout ce qui se serait dressé sur mon chemin, aurais tourmenté mon maître tout le long de mon existence. Cependant, elle devait être tout de même raisonnable que je l’aurais été puisqu’Elijah la supportait. En tout cas son caractère ne m’effrayait guère, Black était sans doute bien plus dangereux que cette petite Dana. Cependant je pris mes précautions et remontais la manche de ma veste tâchée avant de doucement approcher ma main de l’animal. Il y eut une légère hésitation puisque la petite était en train de ronronner déjà avec Elijah, peut-être ne voudrait-elle pas être embêtée par quelqu’un d’autre que son maître. Je ramenais alors la main vers moi, préférant ne pas déranger Dana. Tout de même, pauvre petite qui était enfermée toute la journée dans une armoire, je n’aurais imaginé laisser Black enfermé… C’est avec un léger sourire que je déclarais:

"Elle est vraiment adorable. Enchantée mademoiselle Dana la terrible."

Ces propos furent prononcés de manière humoristique. Je l’imaginé au temps des pirates, déchiquetant les voiles et vêtements des ennemis… Sans doute avais-je l’imagination un peu trop débordante parfois. L’idée me vint ensuite que mademoiselle Dana avait peut-être faim et soif aussi demandais-je à son maître, que j’appréciais bien plus que je ne puisse le dire:

"Peut-être que cette demoiselle a besoin de nourriture et de lait? Que mange-t-elle d’habitude?"

Je n’allais pas laisser cette petite chipie mourir de faim ou de soif. Tiens, maintenant que j’y pensais je proposais des choses à Dana mais j’avais omis de le faire à mon invité si attentionné et gentil… Quelle honte. Je baissais les yeux me maudissant mentalement. Certes, je ne proposais jamais cela à qui que ce soit mais Elijah n’était pas n’importe qui. Je voulais… J’aurais voulu être une personne bien pour lui tout en restant moi-même. Cependant je doutais pouvoir y parvenir un jour, cela me demanderait tant d’efforts. De plus j’étais exténuée de ma nuit blanche, cela devait se voir désormais que mes cernes n’étaient plus dissimulées par le maquillage.

"Je suis désolée, je ne t’ai rien proposé. Tu as peut-être faim ou soif? Il te faut quelque chose? Le chef peut faire ça en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. D’ailleurs…"

Fixant la salle dans laquelle n’était disposé qu’un seul siège imposant qu’était le trône, je hurlais aux gardes de la voix grave que l’on connaissait d’El:

"Apportez-moi des sièges et une table et que ça saute!"

Fixant Elijah un moment après avoir pris cette voix et cet air dédaigneux envers les gardes, je me mis à cligner des yeux. Une drôle de sensation me parcourut. C’était un sentiment que je ne connaissais pas. Je me sentais comme coupable d’avoir parlé ainsi et d’un air aussi sévère. Pourtant je le faisais tous les jours depuis ma plus tendre enfance sans jamais avoir eu le moindre remord ou doute. Que craignais-je exactement? Toujours les yeux rivés dans ceux d’Elijah, devenant rouge pivoine avant de finalement détourner le regard.

*Il ne doit plus me reconnaitre… Je… Qu’est-ce que je suis à la fin? Est-ce que la fille qu’il a rencontré existe autant que l’homme que je suis obligé d’être 99% du temps…?*

La culpabilité était nouvelle pour moi mais il faudrait sans doute que je l’affronte également. Tant de choses à affronter, ça me paraissait si dur. Je doutais qu’Elijah comprenne à quel point me rapprocher de lui serait un parcours de combattant pour moi.

On apporta rapidement une table sur laquelle on pourrait manger ainsi que quatre chaises, je suppose qu’ils ne tenaient pas à faire un autre aller retour sur un de mes coups de tête. Les hommes sortirent aussi vite qu’ils étaient entrés. C’est avec une immense hésitation et d’un air forcé que je réussi à sortir un bref et sec "merci" à mes gardes. Les remercier, vraiment, c’était quelque chose qui ne m’était jamais passé à l’esprit. Afin de briser le silence et l’inquiétude qui me prenait, je proposais à Elijah de prendre place tandis que je le fis moi-même. M’excuse de mon attitude serait difficile, c’est pourquoi je restais silencieuse pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 23 Jan - 21:09

Le chaton toujours dans ses bras, les doigts d'Elijah continuant de passer et repasser entre les poils crème de sa fourrure, il se mit à réfléchir, chose peu facile après tout ce qu'il venait de voir, apprendre, découvrir, car sa réponse à la question posée n'était pas automatique. Ce que la puce mangeait ? A vrai dire, cela dépendait souvent, et surtout de son humeur ! Il n'était pas aisé de trouver chaque matin ce qu'elle accepterait de manger ou non, ce qu'elle irait grignoter ou alors laisserait tout simplement dans la gamelle sans même y être allée jeter un coup d'œil. Voyant la jeune femme baisser les yeux alors qu'il allait répondre, Ely s'arrêta net dans son élan, interloqué par voyait. Il allait demander ce qu'il se passait quand Elora lui proposa quelque chose à boire ou à manger. Avant même qu'il puisse ouvrir la bouche pour parler, il entendit la voix d' "El" qui retentissait à travers la salle, demandant plus que sèchement une table et des chaises. Un léger frisson parcourut son échine car, ne s'étant pas totalement fait à l'idée qu'ils étaient tous les deux une seule et même personne, il ne s'attendait à pas à l'entendre franchir les lèvres de la jeune femme. Pour lui, c'était comme si quelque chose clochait. Comme si, une fois le "masque" enlevé, il n'y avait plus rien du seigneur au regard froid et au ton presque condescendant, et qu'il retrouvait celle pour qui il était venue ce jour là.

Son regard toujours planté dans celui de la jeune femme, Elijah nota ses rougeurs et son air gêné. Elle semblait se poser quelques questions, ou alors regretter l'attitude qu'elle venait d'avoir, qui contrastait violemment avec ce que lui avait vu la veille. Lorsqu'elle détourna les yeux, il regarda les quelques hommes qui venaient avec ce qui avait été demandé, se disant qu'il faudrait rapidement qu'il s'habitue à tout ça s'il ne voulait pas avoir ce sentiment bizarre à chaque fois, il reposa Dana sur le sol, et après une caresse, s'assit sur l'un des sièges tandis qu'Elora le lui proposait. Il avait bien remarqué qu'elle s'était forcée pour remercier ceux qui venaient de sortir de la pièce, mais ne releva pas, se disant que cela n'était pas forcément dans ses habitudes, et qu'elle faisait sûrement un effort en sa présence.

Souriant doucement, il ne la quittait pas des yeux, et dans ce silence pesant, il se rendait bien compte qu'ils étaient extrêmement différents... Mais cela ne comptait pas, il n'y attachait pas d'importance. Se demandant comment il pouvait combler le vide présent, il se mordit légèrement la lèvre inférieure, puis finit par croiser ses doigts sur la table.


"Je... N'ai pas vraiment faim... Mais si toi tu veux quelque chose, n'hésite pas surtout."

Fixant un peu ce qui les entourait, il ne savait que faire, et se décida donc à voir comment tout cela se passerait. Pourtant, s'il restait sans rien dire, il sentait que ça n'allait pas être vraiment animé... Il fallait qu'il trouve quelque chose, mais là, c'était un peu dur, il avait du mal à se concentrer sur une chose précise. A chaque fois, son esprit partait d'un point, et arrivait sur un tout autre sujet, n'ayant absolument aucun rapport avec le premier. C'était probablement du au fait qu'il ait besoin de temps pour réaliser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Sam 23 Jan - 22:00

La culpabilité et l’angoisse étaient tellement prenantes que j’en oubliais qu’Elijah n’avait pas répondu à ma question pour Dana. Je retenais juste l’information qu’il venait de me fournir: il n’avait pas faim. Pour ma part j’aurais pu engloutir un éléphant en une fraction de secondes tant j’avais besoin d’être réconfortée d’une manière ou d’une autre mais je n’allais pas manger seule et m’empiffrer devant lui. Non… Aussi répliquais-je simplement, d’une voix neutre:

"Non, je n’ai pas vraiment faim non plus."

Nous voilà beau tous les deux, face à face… Entourés d’un silence qui me semblait aussi pesant que celui qu’il y avait lorsque mes parents étaient encore de ce monde. On passait notre temps à nous regarder dans les yeux, certes pas d’une manière amicale, mais sans dire un mot, laissant le silence nous dévorer. Pourquoi avais-je le sentiment que s’il y avait cette espèce de vide entre nous, que semblait incarner la table, c’était de ma faute? Sans doute parce que ça l’était. Reconnaitre que tout cela était de mon fait était très désagréable… Alors essayer de changer cela équivalait à monter l’Everest sans matériel, sans préparation ni de quoi manger et boire durant le périple.

*Non je ne dirais rien de tout cela… Ce n’est pas de ma faute si je suis comme ça…*

Et puis je l’avais bien prévenu que j’étais quelqu’un de peu fréquentable. J’eus alors une drôle de sensation, heureusement que par réflexe je ne bougeai pas… C’était la petite Dana qui venait de me frôler la jambe. Heureusement que je ne lui avais pas donné un coup. De quoi aurais-je eu l’air devant Elijah, déjà que je devais avoir une image très peu flatteuse. Enfin, malgré cela il voulait rester avec moi. Ce garçon restait vraiment un mystère pour moi, c’était vraiment une personne merveilleuse, trop sans doute. Je sais que je le répète souvent mais je ne pouvais m’enlever cette idée. Je ne comprenais pas comment une personne comme moi pouvait le mériter. Et pendant que je pensais le silence était toujours aussi pesant. J’entendis alors des pas très familiers, saisie sur le coup, mon visage se durcit reprenant véritablement les traits d’El sans le maquillage cependant. C’était un système d’auto défense acquis depuis bien longtemps, il faut dire que tout ce monde m’avait toujours plus ou moins terrorisé, jamais je ne me sentais en sécurité. A chaque instant j’étais traquée, embêtée par les autres. La paix, c’était un mot sans sens pour moi.

Mon intuition se confirma, mon grand conseiller venait d’apparaitre. Ses yeux étaient écarquillés, sa bouche grande ouverte comme s’il venait de voir la mort en face. Son visage avait l’air de se décomposer de secondes en secondes. Il n’était pas très complexe d’imaginer ce qui le mettait dans cet état, d’ailleurs il l’exprima quasi instantanément:

-MAJESTE!!! MAIS… Mais!!! Mais votre apparence ENFIN!

Il appela aussitôt tous les maquilleurs pour qu’ils viennent me parfaire sur le champ, ce que je refusais catégoriquement. Il sembler pâlir de plus en plus.

-Et qui est cette personne? Ne serait-ce pas… ?!

Son expression liant la frustration, la stupéfaction et la colère donna un visage assez difforme à mon conseiller… Oui, il l’avait bien reconnu et venait de se rendre compte que j’avais voulu le recevoir malgré tout ce qui avait été dit. Afin d’éviter qu’Elijah ne soit mis à la porte aussitôt, je pris mon air le plus mauvais qui soit, autant dire qu’il y avait de quoi apeurer le pire des criminels et déclarais d’une voix grave et n’autorisant pas la moindre réplique ou contestation:

"Il est mon invité et si vous avez un problème en ce qui le concerne autant dire que vous pouvez être aisément remplacé. Et si mes traits vous déplaisent sachez que les vôtres me sont tout aussi désagréables, tout comme votre attitude!"

Et dire que je pensais il y a à peine quelques minutes que je devais faire bonne impression à Elijah, garder mon calme… Il devait se croire au zoo. Malgré ce que je venais de dire, j’avais bien conscience que cette révélation était d’une gravité incomparable. Il aurait très bien pu me trahir et aller le crier sur tous les toits. En tout cas si mon cher compagnon doutait de ce qui pouvait faire que je n’ose pas me montrer telle que j’étais, il avait désormais sa réponse…

-Vous ne pouvez rester ainsi, et si quelqu’un d’autre venait à vous voir? Etes-vous souffrante votre seigneurie?

Oui, sans doute l’étais-je. Je restais silencieuse face à cette question. E n’avais plus rien à dire. Je tournais doucement mon regard vers Elijah puis soupirais. Devais-je lui dire de partir? Il en avait sans doute suffisamment vu… Je n’avais pas à le plonger dans mon cauchemar… Il pourrait me voir en dehors et ne plus subir tout cela. C’est en pensant cela que je déclarais à Elijah, d’une voix plus douce et avec un visage beaucoup plus doux:

"Je suis désolée de t’imposer cela. Tu peux partir si tu le souhaites, nous nous reverrons au parc plus tard…"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Mer 1 Déc - 19:02

[HRP : Sincèrement désolé pour l'immense retard >_< Vraiment !! *Se met à genoux, et courbe le dos en attendant les coups* / Passage à la 1ère personne]

Bon, je ne pouvais pas rester là, sans rien faire, à montrer que j'avais franchement du mal à assimiler tout ça. Il lui avait très certainement fallu une bonne dose de courage pour parvenir à me sortir tout ça, et mon silence, mon mal-être dû à ce manque de compréhension ne devait pas particulièrement lui faire du bien, et devait probablement lui miner le moral. J'étais là pour l'aider, la soutenir, et elle devait se dire que je n'attendais que de fuir, ce qui était loin d'être le cas. Okay, il y avait des moments où son comportement était loin d'être celui auquel je m'attendais, mais si je n'étais pas capable d'accepter chaque part de sa personnalité, alors je n'avais pas le droit de rester à ses côtés. Ça n'était pas le moment de baisser la tête, je devais faire avancer un peu les choses, et lui prouver que ça ne changerait rien.

Quand je remarquai son changement radical d'expression, il me fallu quelques secondes avant de réaliser que quelqu'un arrivait, et que ça n'avait été qu'un réflexe... Elle avait sûrement dû en prendre l'habitude avec le temps... Quelques secondes après, l'homme qui apparut dans la pièce fixa Elora, ses traits se modifiant lentement, mais surement, jusqu'à ce qu'il se mette à crier... Ainsi donc, son apparence semblait nécessiter à ses yeux le besoin d'être maquillée, pour qu'elle puisse montrer qui elle devait être, et non qui elle était... Ça le choquait donc tant de voir qu'elle ait pu, quelques instants, prendre la liberté de me montrer qu'elle était El, et que ce dernier était Elora ? Qu'elle ait osé le révéler, ici même, dans le palais ? Bien sur... Après tout, qu'étais-je, pour avoir droit à ceci ? Leur confiance devait franchement être restreinte, et il devait très certainement se dire que j'avais toutes mes chances d'aller raconter ce que j'avais vu à qui voudrait l'entendre... Vision flatteuse... Il posa les yeux sur moi, et me reconnut, car un seul regard échangé nous avait suffit. Peut-être tenta-t-il de dire quelque chose, de protester, peut-être pas. Toujours est-il qu'Elora ne lui laissa pas le temps d'exprimer quoi que ce soit, lui faisant clairement comprendre qu'il était hors de question qu'il me mette à la porte. Elle avait beau être froide et cinglante, sa réplique m'arracha un sourire, voire même la naissance d'un rire.

L'homme essaya quand même de lui expliquer ses pensées, tournant ça différemment, semblant moins sur l'offensive, d'avantage sur la... Soumission ? Peut-être... Ça ne m'aurait pas étonné, en un sens. Elle ne répondit pas à sa question, et se tourna dans ma direction, son ton totalement différent quand elle s'adressa à moi. Je ne savais pas ce qu'elle pensait à cet instant. Mais une chose était certaine : Je n'avais pas envie de partir. Parce qu'il en faudrait d'avantage pour m'apeurer, ou pour me faire saturer. Je crois que j'aurai pu les observer disputer ainsi pendant longtemps, rien que pour pouvoir observer cette part d'elle même, comprendre comment elle fonctionnait, comment elle se comportait face à son entourage habituel. Je tendais ma main vers la sienne, puis posa mes doigts dessus, doucement, sans appuyer. Juste un effleurement continu. Je lui souris, avant de m'éclaircir la voix, parce qu'avec toute cette histoire, j'en avais bien besoin.


"Je reste là... Je suis avec toi, maintenant, alors autant en profiter, non ? Enfin, sauf si tu tiens à ce que je m'en aille !"

J'aurai pu jurer, quelques minutes auparavant, que j'aurai été incapable de faire ne serait-ce qu'une ébauche d'humour... Et pourtant, je venais de me prouver le contraire. Certes, ma voix était légèrement tremblante, mais c'était déjà ça. Rien de bien fabuleux, cependant. Mais bon ! Penchant la tête sous la table un instant, je cherchais mon chaton des yeux, avant de la trouver en train de se balader tranquillement entre Elora et moi. Son nom franchit mes lèvres en un soupir, mais cela suffit pour qu'elle tourne la tête vers moi, me fixe de ses grands yeux, et s'approche en trottinant. Elle grimpa sur mes genoux en un bond, se coucha en travers de mes cuisses, et leva la tête afin de m'observer. Des fois, je me demandais ce qui pouvait bien se passer dans sa tête pour qu'elle me regarde comme ça... Peut-être valait-il mieux que je ne cherche pas à savoir, qui sait...

Je relevais finalement la tête, regardant Elora, puis l'homme qui se tenait à coté. Je m'adressai à celui-ci, avant même de réfléchir à ce que je faisais.


"Je suis aussi ravi de vous retrouver, je vous rassure !"

Il est amusant de constater comme l'éducation bourgeoise peut vous aider à paraître aimable tout en envoyant implicitement balader la personne à qui vous vous adressez. Je voulais qu'il comprenne que sa "joie" de me revoir était entièrement partagée, tout en étant assez poli pour qu'il n'ait aucune raison valable de s'en offusquer. Après tout, je ne m'étais pas ouvertement plaint de sa présence ici, alors il devrait en faire de même... S'il ne me considérait pas comme étant inférieur, mais je ne connaissais pas suffisamment le bonhomme pour le jurer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Mer 1 Déc - 20:42

Lorsque je sentis sa main effleurer la mienne mon regard trahit un certain étonnement qui se renforça lorsqu’il prit la parole. En arrière fond le grand conseiller parler mais je ne l’écoutais pas. Seules les paroles d’Elijah comptaient en ce moment. Il restait là ? Bien que je fusse incapable de vraiment sourire à cause du flot d’émotions qui montait peu à peu en moi j’exprimais ma joie en serrant doucement sa main dans la mienne. Quand à sa dernière phrase, je la gardais en tête et lui murmurais d’une voix douce et implorante :

" Non… Je ne veux pas que tu partes. "


Je ris légèrement lorsqu’Elijah se moqua indirectement du grand conseiller. C’était inhabituel de voir quelqu’un d’autre que moi le narguer. Vraiment, j’avais apprécié cette petite phrase. Cela me montrait qu’il était aussi là pour me soutenir et cela me rassurait. J’en avais toujours gros sur le cœur mais le principal était passé. Cependant, comme on pouvait s’en douter, l’homme se fâcha plus sérieusement. Sans doute n’appréciait-il pas que je me laisse distraire par une personne externe et encore plus que je me montre ainsi devant lui. Je savais bien qu’il n’y avait pas de risque que qui que ce soit de l’extérieur me voit dans cet état. Tel que je le connaissais il avait déjà fait évacuer tout le palais et avais envoyé tous les gardes vérifier que nul intrus ne persistait dans ma cage dorée. Son regard sur Elijah était vraiment méprisant et lorsqu’il se tourna vers moi il devint implorant. Il devait bien savoir bien que m’affronter finirait par le mener à sa perte, tout simplement. Aussi allait-il jouer sur la raison, cette fois. Enfin, c’est ce que je crus jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche. Il n’avait finalement rien compris.


-Votre seigneurie, vous devriez consulter des médecins au cas où.


Il était en train d’insinuer qu’Elijah avait du m’intoxiquer pour que j’agisse ainsi. Dans un sens je le comprenais. Je n’avais jamais montré d’affection pour qui que ce soit hormis Black. Ce dernier n’avait pas posé trop de problème vu qu’il ne parlait pas mais ce n’était pas le cas d’Elijah. Ma réponse fut émise en moins d’une seconde. Dans ces moments là j’étais impulsive.


" Si quelqu’un a actuellement besoin de consulter c’est vous ! Regardez-moi ce visage décomposé et ce teint blafard... Vous faites pitié à voir. "


Le fixant un moment je remarquais tout son mal être et celui de tous mes protecteurs qui ne savaient pas s’ils devaient abattre ou non Elijah. Voir tous les snipers prêts à lui tirer dessus me rendit furieuse. Je lâchais un instant la main de celui que j’aimais et pris ma fameuse voix grave et cassante :


" Posez immédiatement vos armes ! Le premier qui lui fait du mal sera torturé par mes soins est-ce bien clair ?! Il est mon invité, y a-t-il quelqu’un ici qui oserait le contester ?! "

Si des couleurs avaient persisté jusque là sur le visage des gardes, c’était bien terminé. Ils avaient tous baissé leurs armes, de peur d’être abattu par moi-même. Chacun savait que j’avais déjà tué des gardes pour bien moins que cela. Le grand conseiller prit les devants, afin de calmer le jeu. Je regrettais de devoir m'agacer devant Elijah mais je ne pouvais m'en empêcher étant donné leurs comportements.

- Veuillez nous pardonner votre seigneurie… Nous étions juste inquiets. Mais si cet homme est votre invité et que vous désirez vraiment rester ainsi peut-être voudrez-vous porter une tenue plus appropriée.


Soit, pour une fois il était de bon conseil. J’étais à moitié El à moitié Elora. Cela devait être bien étrange à voir. Je me dis que ce serait moins choquant pour Elijah de me voir comme la dernière fois. Il le fallait… En plus, j’avais acheté une tenue spécialement pour lui. Avant de disparaitre, je fixais un moment Elijah puis chacun des hommes qui semblaient tendus.


" Bien évidemment en mon absence le premier qui osera dire le moindre mot de travers ou qui sera désagréable avec lui, qu’importe ce qu’il vous aura dit ou comment il vous aura regardé, subira le châtiment approprié… "


Un regard sur chacun d’entre eux les força à devenir tout à fait souriant.


" Nous nous installerons dans le salon privé, j’espère que vous saurez vous occuper de lui comme un roi pendant que je me changerai… "


Fixant le petit chat si mignon j’ajoutais :


" Et Dana également, cela va de soit. "


Je lançais un dernier regard plein d’affection à Elijah puis me dirigeais vers ma chambre afin de m’apprêter de la robe que j’avais achetée en compagnie de Mico. Black m’avait sagement accompagné. J’appelais mon maquilleur qui fit le nécessaire pour que mon visage soit maquillé sans en faire trop. Tout était dans le raffinement. Même ma coiffure. J’étais en talon également. C’était assez désagréable mais, au moins, Elijah n’aurait pas l’impression d’avoir une entrevue avec un transsexuel… Ca aurait été regrettable tout de même. Etre ainsi habillée et maquillée me faisait bizarre. Je ressemblais vraiment à une femme. Remarque, j’en étais une. Oui mais j’étais vraiment… Je ne trouvais pas le mot. Enfin, Mico et Mina m’avaient affirmé que j’étais splendide. J’espérai bien qu’Elijah en penserait de même sinon j’allais les retrouver et les étriper pour s’être moqué de moi…

Je revenais dans le salon, un peu gênée. J’avais un peu de mal à marcher de manière élégante avec ces chaussures. Ma démarche était encore masculine mais mon attirail devait sans doute compenser un peu tout ça.

" Désolée de t’avoir fait attendre. Et à toi aussi Dana. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Jeu 9 Déc - 13:29

Vous êtes vous déjà retrouvé avec l'impression qu'au moindre mouvement, vous risquez de perdre la vie ? Que le plus simple soupir que vous pourrez pousser vous sera fatal ? Le genre d'impression qui vous booste à l'adrénaline, parce que vous voulez voir ce qui peut se passer si vous faites un geste, mais qui vous paralyse les jambes à cause de la peur de ne plus jamais voir le monde qui vous entoure. Ce mélange contradictoire et assez explosif, à vous en faire prendre conscience des battements de votre cœur dans l'extrémité de vos doigts, dans vos tempes, dans votre gorge, et même dans votre ventre. Et bien, sincèrement, j'avais beau savoir que j'étais visé par je ne sais quel mec armé -en fait, ils étaient très certainement plusieurs-, je n'avais pas besoin de vérifier pour comprendre exactement ce qu'il se passait, puisque j'avais déjà ce sentiment étrange qui partait de mon cœur pour rejoindre chacun de mes muscles en même temps que le sang qui se déversait dans mes veines. Je m'autorisais quelques coups d'œil, mais rien de plus. Elora mit fin à tout ça, d'une manière qui ne me rassura pas d'avantage. Oh oui, j'avais bien compris ce que chacun risquait s'ils osaient se la mettre à dos, quelle que soit la raison. La menace ne pesait plus sur moi, mais sur eux, et je me demandais ce qui se passerait si, un jour, j'avais le malheur de me disputer avec elle. Non, ne pas penser à ça. Ça n'arriverait pas. Mais si, effectivement, il y avait un soucis ? Un frisson me parcourut le dos en intégralité alors que je refoulais cette pensée.

Je tournais la tête, observant le visage livide de ceux qui nous entouraient, alors que l'homme reprit une nouvelle fois la parole, tentant de se rattraper, puis lui conseillant de se changer. Je dois avouer que, sur le coup, je ne compris pas pourquoi. Elora, elle, semblait avoir saisi le truc avant moi, car elle me fixa un instant, avant de reporter son attention sur ses gardes, leur faisant clairement comprendre que même quand elle ne serait pas là, il était hors de question qu'ils s'en prennent à moi, quelle que soit la raison, même si j'étais fautif. Si j'avais été facétieux, je crois que j'en aurai profité. Mais ça n'était pas vraiment mon truc, et je pouvais parfaitement m'en passer. Par contre, je sentais que l'ambiance allait être assez particulière. Leur sourire forcé me mit assez mal à l'aise, et je déglutis avec peine, me demandant quelle devait être leur vie ici. Est-ce qu'ils étaient naturellement à cran, et que c'était pour ça qu'on les avait choisis, ou est-ce qu'ils l'étaient devenus à force de passer ce genre de journées ? Comment les choses étaient devenues comme ceci ? Était-ce... Obligé ? Il y avait des choses qui m'échappaient, des choses que je ne parvenais pas à saisir. Je sentis le regard d'Elora, et le lui rendis, l'accompagnant d'un sourire, appréhendant le moment où je me retrouverai seul avec tous ces hommes qui visiblement n'appréciaient pas plus que ça ma compagnie. Parce qu'on leur avait demandé, ou parce qu'ils avaient l'habitude de ne pas aimer les gens qui venaient ici ? Ou alors, ça m'était réservé. Mais vu le genre, je doutais fortement être le seul à avoir droit à ce traitement.

Elora avait quitté la pièce, et nous passâmes un bon moment à nous jeter des coups d'œil, en silence, se demandant quoi dire, quoi faire. Enfin, eux, je ne sais pas, mais en ce qui me concerne, c'était le cas. Des regards échangés, des raclements de gorge, le bruit de mes doigts pianotant sur la table, celui des leurs jouant avec la mécanique de leurs armes... Finalement, je me lançais, lassé d'attendre une quelconque réaction de qui que ce soit.


"Hum... Belle journée, n'est-ce pas ?"

Pas de réponse, juste un air interloqué sur le visage de certains... Quoi, ils n'ont pas l'habitude qu'on leur adresse la parole ? Ça devait sûrement être quelque chose du genre "agissez, mais ne l'ouvrez pas"... Espérant quand même parvenir à discuter un peu, je continuais.

"Ça va le boulot, vous vous en sortez ?"

Encore un silence, jusqu'à ce que l'un des hommes armés s'avance de quelques pas, puis prenne la parole.

"Et bien... Disons que ça dépend de ses humeurs. Mieux vaut ne pas être dans les parages quand elle est en colère, parce que n'importe qui peut en prendre pour son grade. Et là..."

"Je vois, ça doit pas être facile tous les jours..."
"C'est sûr..."

Et là encore, le silence retomba, il reprit sa place, et la même ambiance gênée se fit sentir. J'ignorai le regard agressif de celui qui devait être conseiller, qui devait se demander comment je pouvais oser discuter comme ça, et rester comme si de rien n'était. Dana ronronnait sur mes genoux, comme étrangère à tout ça. La vie devait être tellement simple pour les animaux, des fois. Au moins, les choses étaient claires avec eux, quand on ne s'aime pas, on se le fait comprendre en quelques secondes. Pas besoin de toute une cérémonie. Mais bon...

Elora revint quelques minutes après, les gardes se crispèrent à nouveau, et le chaton du le sentir, car elle leva la tête, l'air de se demander ce qui se passait. A cet instant, je la fixais, je n'avais donc pas de suite remarqué la tenue qu'Elora portait. Et honnêtement, je ne m'attendais pas à ça. Je levais le regard vers elle, partant des pieds, enserrés dans des chaussures à talons; remontant le long de ses jambes en grande partie nues; se portant sur ses hanches, détaillant mentalement la robe qu'elle abordait; glissant sur ses épaules, nues elles aussi; et finissant sur son visage, remaquillé, mais différemment, et sur ses cheveux recoiffés. C'était... Subtil, et vraiment agréable à voir. Ce n'est que lorsque mes poumons et mes yeux me firent doucement souffrir que je me rendis compte que j'avais retenu ma respiration, et que je n'avais pas du tout cligné des yeux. Encore une fois, je déglutis avec difficulté, posant Dana par terre, puis me levant pour m'approcher d'Elora. J'avais senti que les gardes s'étaient contractés, attendant très certainement un ordre quelconque, hésitant à réagir alors que je bougeais. Je m'arrêtai à seulement quelques pas d'elle, incapable de faire quoi que ce soit. Je levais la main vers son bras, avant de la laisser retomber. Je n'arrivais pas à la toucher. Parce que sur le coup, je me demandais si je voyais correctement, si tout ça n'était pas une blague. Non, ça n'en était pas une. Je ne savais pas quoi dire. Les mots se bousculaient dans ma tête, mais je ne parvenais pas à trouver celui qui convenait le plus à tout ça. Finalement, je tentais.


"Tu es... Absolument... Magnifique."

Ces mots avaient été prononcés dans un soupir qu'elle seule pouvait entendre, mais, à mon goût, même le terme "magnifique" ne parvenait pas à exprimer ce que je pensais. Mais si ce que j'avais dit ne me satisfaisait pas, mon regard lui, contenait bien plus que ce que les mots ne pouvaient transmettre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Jeu 9 Déc - 16:23

En attendant le verdict je ne pus cacher un léger stress. Ah, j’espérais vraiment ne pas être ridicule parce que sinon je l’aurai fait attendre pour rien et en plus mon image aurait été souillée. Ca, j’aurai vraiment eu du mal à le supporter. Mais, rapidement je constatais qu’Elijah ne semblait pas terrorisé bien au contraire. Il ne me semblait pas qu’il m’ait déjà regardé de cette manière là. Mon cœur commença à s’accélérer tandis que je priais pour que je ne m’imagine rien. Lorsqu’enfin il prit la parole mes soupçons s’envolèrent. Il me trouvait absolument magnifique… C’était bien la première fois que l’on me disait cela sincèrement et surtout que cela me touchait autant. Sans plus attendre je me blottis doucement contre lui et lui murmurais un « merci » venant du fond du cœur. J’étais si heureuse d’avoir pu observer ces lueurs dans ces yeux et de l’entendre prononcer ces mots. Jamais je ne les oublierai, non, jamais. Je me desserrai alors et lui parlais, toujours dans un murmure :

" Désolée de t’avoir laissé seul un moment. Ils ne t’ont pas trop ennuyé j’espère ? "


Lui demandais-je en parlant bien évidemment des gardes. Je n’avais pas besoin d’évoquer leur nom et de parler fort pour qu’ils se crispent instantanément. De toute façon, que je parle d’eux ou non ils redoutaient toujours d’avoir mal agis, à juste titre. D’ailleurs ils eurent la chance qu’un de mes pâtissiers arriva avec un énorme plat rempli de succulentes pâtisseries sinon j’aurai encore eu l’occasion d’estimer que l’on ne m’écoutait pas. En effet, j’avais demandé à ce que l’on traite mes invités comme des rois et, durant mon absence, on ne leur avait rien donné ni à boire ni à manger. Je notais que l’homme avait fait l’effort de prendre pas mal de boissons et même de ne pas oublier deux gamelles : une grande et une petite. Dont, vous l’aurez compris, une était destinée à Black et l’autre à Dana.

J’invitais alors Elijah à prendre place avec moi sur le canapé situé à côté de ce buffet qui nous était destiné. Alors que j’allais demander au pâtissier s’il avait pensé aux boissons chaudes, je détectais leurs présences dans l’étage inférieur. En effet, deux plateaux étaient empilés l’un au dessus de l’autre. Cela donnait tout de suite du relief à cette réception. J’étais donc, pour une fois, entièrement satisfaite de la prestation fournie et lui en fit part. Autant mes mauvais moments faisaient trembler de peur mes serviteurs et d’un autre côté ceux où je complimentais les faisaient pleurer de joie, ce qui fut le cas lorsque j’eus terminé de prononcer ces quelques mots :


" Bravo, vous avez fait du bon travail. "


Bien sûr il s’en alla aussi vite, sachant pertinemment qu’il ne faudrait pas en attendre plus de ma part. J’invitais Elijah à se servir. Pour ma part je choisis un éclair au chocolat ainsi qu’un chocolat chaud. Souhaitant un peu plus d’intimité, j’invitais tous les serviteurs à quitter la pièce, ce qu’ils firent aussitôt.


" C’est souvent lassant de les avoir collés à mes baskets… Enfin, je voulais te dire… "

Je regardais autour de moi, sachant que forcément ils devaient être en train de nous épier quand même. Je pris donc la précaution de murmurer à l’oreille d’Elijah :


" Tu m’as manqué… Et je suis heureuse que tu ne sois pas encore parti en courant. "


Il devait vraiment tenir à moi. Je pense que n’importe qui aurait déjà pris la poudre d’escampette depuis longtemps.

Black gardait une des portes, afin que notre intimité soit un peu plus renforcée. Brave Black, j’avais toujours pu compter sur lui et il me montrait que même malade il continuait à prendre son rôle à cœur. De temps en temps il grognait, histoire d’imposer son territoire et surtout celui de sa maîtresse. Ah, mon plus loyal serviteur et le seul que j’aimais vraiment.

Tournant de nouveau mon regard vers celui d’Elijah je lui comptais vaguement l’histoire de cette robe :


" En fait, je m’étais dis… que peut-être… Tu aimerais bien me voir dans autre chose qu’un jogging alors… Je suis… Allée faire du shopping bien que je déteste ça. "


J’étais assez gênée de lui compter ces détails bien qu’il me semblait important de les lui transmettre. J’avais tout de même du me battre psychologiquement contre moi-même pour arriver à un achat satisfaisant. Bien sûr Mico et Mina m’avaient aidé mais je n’avais pas spécialement envie de les évoquer, là tout de suite.

Je sentais mon cœur s’emballer à chaque fois que je croisais son regard. Quoi qu’il puisse arriver il était certain qu’Elijah resterait gravé à jamais dans mon cœur. J’espérai juste que l’on n’ait jamais à être en désaccord tous les deux. Ca me ferait sans doute beaucoup de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Lun 14 Mar - 20:48

Lorsqu'Elora vint m'étreindre, je la serrai doucement dans mes bras, avant qu'elle ne s'écarte légèrement, et me questionne. Pas le temps d'une réponse, puisqu'un homme, qui devait certainement être le pâtissier, arriva avec tout un, non, deux, plateaux de boissons et de pâtisseries. Je pense en avoir rarement vues autant d'un seul coup, et je les regardais, ne sachant si je devais hausser un sourcil ou écarquiller les yeux, mon visage décidant pour moi, faisant les deux. Je suivis Elora quand elle alla s'asseoir sur le canapé, restant toujours muet, me disant que je répondrai à sa réponse par la suite. Je regardais Dana se précipiter sur sa nourriture tandis que l'homme sortait de la salle, suivit par tous les autres après que leur seigneur leur ai demandé de nous laisser.

Elle reprit la parole, à voix haute tout d'abord, puis en chuchotant. Je supposais que nous n'étions pas réellement seuls, ce qui n'était pas étonnant. Imaginons un seul instant que je lui veuille du mal, ils seraient vraiment mal partis s'ils me laissaient faire, passant négligemment à autre chose dès qu'elle leur ordonnait de s'éclipser. Alors bon, ça ne m'aurait pas surpris si, en décidant de faire un petit tour juste dans le coin, je tombais sur la totalité de la garde. Restait à voir s'ils étaient assez doués pour ne pas se faire remarquer. Je souris doucement à Elora, et tandis qu'elle regardait Black qui semblait d'humeur à surveiller l'entrée, je jetais un bref coup d'œil aux plateaux qui se situaient juste à coté. Je reposais mon regard sur elle quasiment aussi tôt après, alors qu'elle me parlait des raisons qui l'avaient poussée à s'acheter cette robe qui, soit dit en passant, la mettait merveilleusement en valeur. Je comprenais qu'elle n'en portait pas plus souvent, étant donné que ça n'était pas du tout son style vestimentaire, mais c'était assez dommage. Pourtant, j'étais certain de pourvoir m'en accommoder.

Je tendais la main vers son visage, passant doucement ma main sur sa joue, en un geste totalement imprévu. Il est surprenant de voir ce que certains sentiments peuvent vous faire faire parfois, inconsciemment, juste parce que vous en ressentez l'envie. Mes yeux restaient plantés dans les siens, et mon sourire était toujours présent.


"J'apprécie vraiment l'effort que tu as fait, tu sais... Ce me touche. Vraiment... Que tu ai fait quelque chose que tu n'as absolument pas l'habitude de faire -puisque je doute que tu fasse quelque chose que tu déteste-, juste pour me faire plaisir... Je t'en remercie."

Puis, il y a eu cet instant où une envie irrépressible de l'embrasser se fit sentir. Mais je doutais que ça passerait vraiment bien auprès de son... "entourage" ? Je serrai les mâchoires, tentant de faire passer ça, parce que je n'avais pas particulièrement envie d'avoir droit aux regards que le conseiller m'avait jetés quelques minutes plus tôt, même si je savais qu'il ne se permettrait pas une quelconque remarque avec Elora dans le coin. Pour me changer les idées, je revenais sur un sujet qui avait rapidement été mis de côté, parce que je savais que si on restait, à cet instant, sur celui-ci, j'aurai beaucoup de mal.

"En ce qui concerne tes gardes... Il y en a un... Assez grand, peut-être un des plus grands, il me semble. Celui qui était..." Je montrai un point dans la salle, celui où se tenait l'homme qui m'avait parlé pendant qu'Elora était absente, le seul, d'ailleurs. "Là -peut-être arriveras-tu à te rappeler lequel est-ce. Il a vraiment été agréable, je me suis dit que je pouvais rapidement t'en toucher un ou deux mots."

Après ce qu'il m'avait dit, je trouvais normal de tenter de l'aider si j'en avais l'occasion, alors je m'étais permis de parler de ça. En attendant, il me semblait que mes hormones n'étaient pas décidées à se faire discrètes pour le moment, aussi espérais-je que ça passerait assez rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   Dim 27 Mar - 21:41

Il m’avait remerciée. En vérité, ça pouvait paraitre bizarre je ne m’étais absolument pas attendue à ça ! Il avait été touché et j’en étais émue mais qu’il en arrive à me remercier… Me fit fondre en larmes. Aussitôt, plus par réflexe que par pudeur, je me retournais et essayais mes larmes en dressant le dos. C’était ce qu’on apprenait aux personnes de mon rang : toujours se montrer infaillible et si une faiblesse persiste il faut alors la cacher et surtout ne jamais courber l’échine même le dos tourné. C’est à son allure que l’on juge l’autre. Je ne voulais pas qu’il me trouve pitoyable… Je respirais lentement pour tenter de me calmer. C’était incompréhensible que je puisse être aussi sensible lorsqu’il était là. Vraiment, c’était bizarre. Mon cerveau avait été plus que détraqué depuis qu’il avait croisé mon chemin. Cependant cela ne me dérangeait pas. J’étais si heureuse de l’avoir là, juste à côté de moi-même si je lui tournais le dos. Je repensais à un instant à ce qu’il avait dis et je réalisais qu’il avait tort. J’étais capable de faire quelque chose que je détestais pour lui. Il ne se rendait pas compte à quel point affronter mon image féminine dans le miroir était difficile et même blessant. Cela me rappelait tout mon passé, ce que je n’étais pas sensée être et toutes ces blessures que je passais la plupart du temps à enterrer. Avec lui tout cela était bousculé, tout était dans un sacré bazar.

Ayant calmé un peu mes émotions je me retournais vers lui et écoutais les compliments qu’il fit à l’attention d’un de mes gardes. C’était John, oui c’était bien lui qu’il venait de pointer du doigt. Et grâce à Elijah ce cher petit John allait se faire augmenter.

" Merci de me l’avoir dis, John sera remercié de sa bonne conduite comme il se doit. "

Ce n’était pas tous les jours que je félicitais mes gardes. La plupart du temps je ne remarquais que leurs erreurs. C’était ce qu’on m’avait appris : ne pas s’attarder sur les qualités mais cibler rapidement les défauts pour mieux les éliminer.

Avec tout ça je n’avais même pas essuyé mes joues, ayant totalement oublié qu’à peine quelques instants plus tôt j’avais été touchée par ses remerciements. Je le fixais, mon cœur battant comme si je courais un cent mètres… Et j’eus envie de l’embrasser mais il ne fallait pas. C’était déjà assez gênant pour lui d’apprendre tout ça sur moi pour qu’en plus je ne vienne compliquer encore les choses. Même pour moi tout cela faisait beaucoup d’un coup. Dire que j’avais hésité un instant à l’éloigner pour toujours de ma vie. Heureusement que je ne l’avais pas fait. Je fixais ses superbes yeux et me dis que ma vie avait un semblant de sens maintenant qu’il y avait cette personne qui semblait me comprendre et qui avait promis de rester. Il resterait lui… Pourtant il ne me connaissait pas, pas autant que je me connaissais moi-même. J’avais peur, si peur qu’il ne fuit en me connaissant vraiment. Et en même temps j’avais si envie qu’il me connaisse, d’en apprendre plus sur lui et que l’on puisse vraiment créer un lien l’un avec l’autre. Bien sûr il y en avait déjà un mais un encore plus fort, qui nous lierait à jamais.

*Mais ce genre de lien ne semble possible que pour les autres.*

Je me demandais comment un monstre tel que moi qui haïssait réellement la plupart des être vivants pouvait avoir cette chance. Je n’avais eu jusqu’ici besoin que de serviteur, n’avait jamais eu envie d’avoir des amis car tout cela semblait bien trop dangereux pour cela. Et… Voilà qu’il avait débarqué, voilà qu’il m’avait percé à jour. J’avais tellement envie de l’embrasser, de lui demander de me rassurer mais cela ne se faisait pas. J’avais beau être actuellement habillée comme une demoiselle mon côté autoritaire et ce qui s’en suivait m’empêcher de faire ce que je n’aurai hésité à faire en tant qu’Elora. Mes yeux étaient toujours plongés dans les siens et le suppliaient de faire quelque chose.


Je tendais la main vers son visage, passant doucement ma main sur sa joue, en un geste totalement imprévu. Il est surprenant de voir ce que certains sentiments peuvent vous faire faire parfois, inconsciemment, juste parce que vous en ressentez l'envie. Mes yeux restaient plantés dans les siens, et mon sourire était toujours présent. La main qu’il avait posé sur ma joue un peu plus tôt avait, elle aussi, réussit à me toucher alors… Même un simple geste aurait pu me soulager.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rendez-vous...[Elijah]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez-vous...[Elijah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» Rendez-vous tardif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Wan :: Le temple du seigneur El-