Wan, la ville du ciel...Din, la ville de la terre... Quel camp choisirez-vous?

Partagez | 
 

 Adélaïde Van Hemel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bakura Ryû

Pickpocket borné

avatar


Masculin Localisation : Din
Occupation : Voleur
Opinion politique : A bas Wan! >o<9
Fiche : J'en ai vu d'autres!
Messages : 1223

MessageSujet: Adélaïde Van Hemel   Mar 7 Juil - 17:59




Nom : Van Hemel
Prénom(s) : Adélaïde
Surnom(s) : Je n’en ai pas et ne vous avisez pas de m’appeler “mémé“ ou “bobone ou que sais-je encore !
Age : Savez-vous qu’il est inconvenant de demander son âge à une dame ?
Territoire : Je suis originaire de Wan.

Description Physique :

Me décrire ? Eh bien ma longue chevelure couleur de miel dans mon jeune temps s’est muée en blanc comme vous pouvez le constater, ma peau est claire et n’a pas échappée aux marques laissées par le temps bien que des soins permanents à l’aide de pommades et de gommages divers aient quelque peu atténué les rides sur mon visage. Visage d’ailleurs sévère à première vue, notamment avec mes yeux bleu clair et perçants qui semblent vous sonder sans cesse, surtout lors d’une première rencontre.
Malgré mon âge, je suis resté une femme qui aime la coquetterie. Etre bien coiffée, habillée de manière présentable, parfumée et porter d’élégants bijoux. Je suis une lady très cher, et de noble famille qui plus est, cela va donc de soit que je prenne soin de mon apparence.

Description Psychique :

Je suis quelqu’un d’assez strict et pointilleux sur certains points. Je ne supporte pas le manque de discipline notamment chez certains jeunes gens des petits garnements pourri gâté que les tuteurs ne savent pas tenir. Ces petits sans éducations, moi je n’hésite pas à les redresser quand j’en croise ! Et quand ils persistent, je n’hésite pas à leur infliger des punitions pas toujours très orthodoxe. Pour cela, j’ai également une voisine que j’apprécie tout particulièrement et qui m’y aide bien, une jeune fille pleine d’entrain mais dont le nom m’échappe encore.
Et oui, il arrive que ma mémoire me fasse quelque peu défaut. Que voulez-vous à mon âge ? Mais ne vous croyez pas à l’abri, cela vous arrivera très certainement.
J’occupe également une grande partie de mon temps à lire, les livres de ma bibliothèque personnelle ou ceux de la bibliothèque publique où je suis généralement bien accueillie par un charmant bibliothécaire. Oh n’allez pas vous imaginer des choses bandes de petits dévergondés ! Il est bien trop jeune pour moi et puis je reste fidèle à mon unique amour qui m’a quitté pour l’autre monde il y’a de cela trois ans… Ce fut une bien dure période pour moi, mais je m’en remets tout doucement. Parfois, il m’arrive encore de verser quelques larmes en pensant à lui ou simplement d’esquisser un sourire en revisitant de vieux souvenirs…

Histoire :

Oh mon histoire serait bien trop longue à vous raconter. Laissez-moi un moment, il est si peu aisé de remonter tant d’année en arrière… Je me revois petite fille, mignonne blondinette aux boucles d’or, dans une magnifique robe d’un blanc crémeux et merveilleusement brodée. Je joue dans le jardin et court dans les bras de mon père. Bien qu’il s’agissait d’un mariage arrangé, mes parents s’aimaient sincèrement, c’était rare et c’en était d’autant plus beau. Aimée et choyée par mes parents qui appartenaient à la noble caste, j’ai eu droit à une éducation solide et stricte pour mon bien je le sais. Je fus inscrite dans les meilleures écoles, fermées à la bourgeoisie à l’époque. Nobles et bourgeois sont deux classes bien distinctes, si les bourgeois obtiennent leurs richesses grâce aux fruits de leur labeur, nous les nobles vivons de ce que El et ses ancêtres nous ont légués. Nous servons leur famille depuis bien longtemps. Notre famille soutenait le projet de la conception de Wan et à aider celui-ci à se réaliser, comme la plupart des familles nobles d’aujourd’hui, ce sont ceux-ci qui ont été anoblis.

Je vécu donc une enfance et une adolescence heureuse, prise entre mes études et les banquets. Jeune fille, j’attirais de nombreux prétendants que je repoussais poliment. A l’exception d’un seul : Gérard, mon seul et unique amour. Nous étions d’abord des amis d’enfance puis en grandissant, nos sentiments l’un pour l’autre ont évolués et le bonheur fut d’apprendre que nos parents respectifs avaient décidés de nous marier. Ce que nous ignorions à l’époque, c’est que cela avait été décidé peu de temps après nos naissances respectives. Parfois je me demande ce qu’il serait advenu si j’avais été contrainte d’épouser un homme pour lequel je n’éprouvais rien ? Le ciel soit loué, ce ne fut pas le cas et mieux vaut ne pas y penser.
Gérard était un jeune homme timide à l’époque et c’est son coté réservé et maladroit qui faisait tout son charme à l’époque. Je me rappelle encore son sourire timide et ses joues qui se teintèrent de roses lors de notre premier baiser. Nous étions si jeunes et si amoureux… Aujourd’hui encore, je continue de l’aimer parfois, il m’arrive de sentir sa présence à mes côtés. Sans doute me prenez-vous pour une folle, toujours est-il que c’est ainsi que je le ressens.

Notre vie ne s’est pas arrêtée après notre mariage, loin de là ! Nous eûmes des enfants qui comme nous obtinrent une bonne éducation en fréquentant les meilleures écoles et universités et ces enfants grandirent et eurent des enfants à leurs tours. De tous mes petits-enfants, j’avoue que c’est mon petit Pierrot que je préfère, il est le seul à ne pas venir me rendre visite pour recevoir de l’argent de poche ou des confiseries. D’ailleurs, il ressemble trait pour trait à son défunt grand-père. Pierre vient me rendre visite pour prendre de mes nouvelles et pour lire avec moi. De temps en temps, il reste pour passer la nuit, je ne dis pas non, car je n’ai rien contre un peu de compagnie surtout lorsque celle-ci est si agréable.

Oh et puis, je vous parle, je vous parle mais je pourrais continuer ainsi encore longtemps ! Allez ça suffit pour aujourd’hui, je vous en ai bien assez dit !


Autres : Il n’y a rien à ajouter. Ah si peut-être ! Je marche à l’aide d’une canne bien que je n’en ai pas nécessairement besoin, j’ai la chance de tenir encore bien sur mes deux jambes, mais elle m’est très utile pour menacé les petits garnements !



Citation :
Remarque ~> vous êtes libre de modifier la fiche à votre convenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com
 

Adélaïde Van Hemel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wan~Din :: Le commencement :: Registre de la population :: Recherchés-